Que sont-ils devenus ? Episode VI - Olivier Veigneau
Que sont-ils devenus ? Episode VI - Olivier Veigneau
L'équipe Première
Que sont-ils devenus ? Episode VI - Olivier Veigneau
Capitaine du FC Nantes en ligue 1 après la remontée en 2013, Olivier Veigneau était devenu un pilier du club. Parti lors de l’été 2015 pour la Turquie, où il a rejoint le club du Kasimpasa SK, le défenseur semble s’y être épanoui. Titulaire indiscutable, il est rapidement devenu un cadre du vestiaire. Mais annoncé au Havre cet été, l’ex-nantais semble tout de même avoir des envies de départ et un retour en France prochainement ne serait pas à exclure.
Max Drodelot
07 December 2019

À l’essai à Nantes

Veigneau rejoint les bords de l’Erdre lors de l’été 2011 en provenance du club de seconde division allemande, le MSV Duisbourg. Formé à l’AS Monaco, il venait de passer quatre années en Allemagne où il était devenu un titulaire indiscutable. Sous les couleurs de Duisbourg, Olivier Veigneau avait notamment disputé la finale de la coupe d’Allemagne 2011, remportée 5-0 par le FC Schalke 04. En fin de contrat, Veigneau suscite les intérêts de plusieurs clubs de première division comme Hanovre et Lorient. Hanovre venait notamment de finir 4ème de Bundesliga et allait jouer l’europa league. Mais Veigneau choisit finalement de passer un essai à Nantes et y signe un contrat de deux ans le 27 juillet 2011. Sa venue vient notamment pallier le départ de Lionel Carole, parti au Benfica Lisbonne. 

Un pilier de la défense nantaise

En ligue 2, Veigneau est rapidement titularisé par Landry Chauvin. Le défenseur parvient même à inscrire un but, en prolongations d’un match de coupe de France face à l’US Le Bouscat (victoire 3-1). Mais tout comme l’équipe, qui finit 9ème à l'issue de la saison, Veigneau se montre trop irrégulier. L’année suivante est une année charnière pour le latéral, qui contribue énormément à la remontée du club et à faire de Nantes une des meilleures défenses de ligue 2. Il devient un des hommes forts de l’effectif de Michel Der Zakarian, qui le désigne même capitaine en ligue 1. Les débuts du défenseur au plus haut niveau français sont plutôt réussis puisqu’il marque un but à Lorient dès la 2ème journée en lobant Fabien Audard d’un centre-tir. Et Veigneau récidive en février lors de la demie-finale de coupe de la ligue face au PSG en permettant aux nantais, menés 1-0 à dix minutes de la fin du match, d’égaliser et d’espérer arracher les prolongations. Mais quelques minutes plus tard, Zlatan redonne l’avantage décisif aux joueurs de la capitale et le FC Nantes doit s’incliner aux portes de la finale. 

Départ pour la Turquie

Après une bonne saison 2014-2015, Veigneau quitte le club pendant le mercato estival. Au total, le joueur formé à Monaco a disputé 118 matchs de championnat pour Nantes et passé quatre saisons sur les bords de l’Erdre. Il est d’abord proche de signer à Malaga mais en raison du risque des non paiements de salaire en Espagne, il se décide à rejoindre la Turquie et s’installe à Istanbul. Mais Veigneau ne rejoint aucun des trois plus grands clubs de la ville turque : Galatasaray, Besiktas et Fenerbahçe. Non, le français préfère rejoindre le plus modeste mais ambitieux club du Kasimpasa SK. Lors de la saison 2015-2016, Veigneau a d'abord besoin d'une phase d'adaptation et peine à s'imposer. Mais dès octobre, il dispute tous les matchs de championnat. Il délivre trois passes décisives en 24 matchs et permet à son équipe d’accrocher une belle 7ème place. Le français devient rapidement un titulaire indiscutable et enchaîne les bonnes performances. Lors d’une interview à Ouest France en octobre 2019, il se dit notamment avoir été agréablement surpris par les infrastructures du club : “On a les prestations d’un hôtel cinq étoiles [...] Galatasaray voulait acheter notre centre d’entraînement cet été !”. Épanoui à Istanbul, Veigneau a même prolongé son contrat en janvier, qui court maintenant jusqu’à 2020. En tout, l’ex-nantais a disputé 115 rencontres de championnats pour le club turc, distribué sept passes décisives et s’est imposé comme une valeur sûre de Süper Lig. 

Des envies d’ailleurs ? 

Aujourd’hui âgé de 34 ans, Veigneau entame sa cinquième saison en Turquie. Mais le joueur a peu de temps de jeu cette saison devant les bonnes performances de l'égyptien et ancien lensois Karim Hafez et avait songé à un départ lors du mercato estival. Le défenseur s’était notamment rapproché du Havre AC, en ligue 2, et était tout proche d'y signer. La probabilité de revoir l’ancien capitaine de la Maison Jaune en France prochainement serait donc loin d'être nulle...