Pendant ce temps au Buisson de la Grolle
Féminines
Pendant ce temps au Buisson de la Grolle
Fabrice Harcouet | 22/01/2021

Les Féminines du FCN sont dans l’incertitude la plus totale. À l’arrêt depuis trois mois maintenant, et toujours dans l’expectative quant à une éventuelle date de reprise des compétitions, les joueuses de Tanguy Fétiveau continuent malgré tout à respecter un rythme d’entraînement assez classique afin d’être le plus prêtes possible le jour J. Petit point sur l’actualité des Jaunes et Vertes.

Le samedi 17 octobre, les Nantaises s’inclinaient 1 à 0 sur la pelouse de l’US Orléans et perdaient du même coup leur statut de leader du groupe A de D2F. C’est le dernier match de compétition disputé par Charlotte Lorgeré et ses coéquipières. Une éternité semble s’être écoulée depuis, et alors que les joueuses de D1 Arkema continuent à jouer tous les week-ends, celles de D2 ne sont pas logées à la même enseigne. Le confinement puis le couvre-feu compliquent la vie des clubs, et bouleversent leur quotidien.
Quelques informations sont néanmoins à retenir.


Sélections

Les Nantaises Lisa Lebrun, Jade Pétard et Camille Robillard ont été sélectionnées dans la catégorie U16 afin de participer à un stage de quatre jours au CNF de Clairefontaine.
Hillary Diaz, dans la catégorie U17, a également été convoquée pour participer à ce même stage qui se déroulera du lundi 25 au jeudi 28 janvier 2021.
Leïla Peneau, quant à elle, a été retenue dans la catégorie U19, et participera à un stage au Centre Technique de Ploufragan, du mardi 26 au vendredi 29 janvier 2021.


Mercato

Autant le mercato hivernal s’est emballé dans quelques clubs de D1 Arkema, autant il est resté très calme en D2F, et notamment au FC Nantes.
En effet, c'est plus un mercato interne qui a été privilégié avec quelques retours de blessures importants.
Aurélie Gagnet était déjà réapparue avant l’arrêt du championnat et avait effectué deux apparitions au total pour 27 minutes de temps de jeu. La coupure lui a néanmoins permis de revenir à 100% de ses capacités physiques et l’ancienne havraise pourrait s’avérer être un atout majeur dans son couloir droit défensif lors d’une éventuelle reprise.
Anaïs Messager, gravement blessée au genou droit en février dernier, est de retour à l’entraînement et participe activement aux séances collectives.
Marine Arragon-Pervier, après avoir donné naissance à son fils en mai dernier, est également à la disposition de Tanguy Fétiveau. Elle a déjà disputé une mi-temps avec l’équipe B au mois d’octobre. Son retour apportera de l’expérience et de la concurrence au milieu du terrain.


Blessure

Anaïs Ribeyra, meilleure buteuse du club avec six buts inscrits en cinq matchs disputés, souffre d’une rupture partielle du ligament qui maintient le tibia et le péroné. Son absence est estimée à six semaines.
Beaucoup de courage et prompt rétablissement à elle.


Coupe de France

Un nouveau schéma a été adopté en décembre par le Comité Exécutif de la Fédération Française de Football, mais il reste dépendant de l’évolution des conditions sanitaires.
Les clubs sont séparés en deux voies. Une pour les clubs de D1, qui se disputent un tour spécifique entre eux fin janvier. Les six équipes victorieuses se qualifient pour les 1/8e de finale.
L’autre voie concernerait les autres équipes engagées, avec les finales régionales puis les deux tours fédéraux, avec l’entrée en lice des clubs de D2F et donc du FC Nantes. Cela se poursuivrait avec un troisième tour qui permettrait de désigner les dix équipes qui rejoindront les six clubs de D1 en 1/8e de finale.
Pas très simple tout ça et encore bien hypothétique à l’heure actuelle.


Le championnat

La poursuite de la saison est, encore une fois, totalement dépendante de la situation sanitaire. Néanmoins, la fédération a déjà un plan d’action et celui-ci a été voté par le Comité Exécutif au mois de décembre. Il vise une reprise au mois de mars et une fin de saison estimée à la fin du mois de juin. Seuls les matchs allers seraient disputés, soit 11 rencontres au total pour chaque équipe. Il ne resterait donc aux Nantaises que cinq matchs à jouer pour cette première phase.
Ensuite, le championnat serait découpé en deux parties. Les six premiers clubs au classement disputeraient des play-offs pour la montée, les six derniers des play-offs pour la descente.
Et si malheureusement la saison ne pouvait se terminer, le ratio de points utilisé l’année dernière fixerait à nouveau le classement. Un quotient qui n’est actuellement pas en faveur de Tanguy Fétiveau et de ses joueuses.