Nantes-Brest (3-1) : c’était trois points à prendre
Nantes-Brest (3-1) : c’était trois points à prendre
L'équipe Première
Nantes-Brest (3-1) : c’était trois points à prendre
C'est dans une Beaujoire toute calme que les Canaris nous ont fait plaisir en première mi-temps, avant d'affronter un adversaire réveillé en seconde. Le plus important pour les Jaunes-et-Verts étant de se rassurer, c'est désormais chose faite avec trois points supplémentaires.
Tancréde Adnot
18 octobre 2020

Ne pas rater les dix premières minutes.

Entre les blessures, les suspensions et les confinements forcés, on commençait un peu à se demander si le FCN allait enfin pouvoir jouer avec un groupe complet. Il s'avère que cet après-midi, Christian Gourcuff pouvait au moins compter sur un effectif quasi-complet : Lafont, Fabio, Pallois, Castelletto, Corchia, Abeid, Chirivella, Blas, Coco, Louza et Kolo Muani. Seul Girotto (suspendu) et Simon (sur le banc) n’étaient donc pas de la partie. Cette fois donc, pas d’excuse ! C’était aussi la première de Corchia en défense.

En début de partie, l’ancien du Benfica s'illustre rapidement. Il percute à droite avec Louza qui trouve Coco de la tête et manque de peu de placer la balle proprement dans les filets. L’objectif des Canaris était simple : ne pas prendre un, deux buts, ou un carton rouge dans les dix premières minutes. Un objectif à la baisse mais symptomatique du début de saison de l'équipe et même s'il faut que Lafont bloque le tir de Peraud en entrée de surface, celui-ci est atteint. Défensivement, les Nantais semblent bien en place, mais les relances manquent de vitesse.

Nantes se lâche !

Brest tourne autour du but nantais et reste inquiétant. Un beau centre de Philipotteaux, trouve Mounie, mais c’est dans les bras de Lafont. Les pertes de balles s’enchaînent dans la zone nantaise. Alors les Canaris se ressaisissent et parviennent enfin à aller dans la surface brestoise. Kolo se place en pivot et sert Louza qui lance Coco. Bien que le marquage brestois soit serré, Coco nous offre alors un joli sombrero par-dessus son vis-à-vis, et le voilà devant le but ! Son tir est trop croisé et vient rebondir sur le montant gauche de Larsonneur, mais pour atterrir dans les pieds de Kolo Muani qui avait suivi ! L’attaquant nantais termine le travail en toute sérénité : 1-0, et un but qui n’est pas sans rappeler celui d’Edmond contre Saint-Etienne il y a quelques semaines. 

ENFIN, Kolo Muani a marqué ! Ses efforts depuis le début de saison attendaient récompense. Les Nantais se retrouvent motivés par ce but, et quelques minutes plus tard, c’est un excellent centre de Kolo Muani qui trouve Coco dans l’axe et met un joli plat du pied au fond des cages, hélas invalidé pour hors-jeu est visible, dommage ! Mais qu’à cela ne tienne, car sur une très bonne séquence nantaise, Ludovic Blas se retrouve dans l’axe. Il cherche un partenaire puis perce la défense bretonne, au point de se retrouver en position idéale de frappe. Le Canari n'en demandait pas tant, et croise sa balle pour tromper Larsonneur : 2-0 ! (30'). Brest reprendra le contrôle du jeu par la suite, mais rien ne bougera jusqu’à la mi-temps, et Nantes fait plutôt plaisir à voir, à l’image de Coco qui lance Fabio à toute vitesse, et place une magnifique balle qui vient rebondir sur la barre !

Brest plus agressif, Nantes reste actif

Au retour des vestiaires, les deux formations répètent un peu le même scénario qu'en première mi-temps, avec des Nantais qui vont de l'avant, à l'image de Louza ou Blas qui tentent, et une défense qui se fait un peu peur. Mais comme toujours, c'est Kolo Muani qui se présente devant Larsonneur, lequel parvient à sortir la balle du pied. Brest devient cependant de plus en plus incisif, mais manque encore et encore les derniers gestes.

Sur une offensive brestoise, Pallois stoppe l'attaque bretonne par une faute bien mal placée pour Nantes. Faivre saisit sa chance et place une sublime frappe en pleine lucarne. 2-1 (65') et le break reste à refaire.

Nantes subit, mais la délivrance arrive.

Les Canaris sont acculés, le momentum est breton cette fois. Mais la défense nantaise, autoritaire, n'hésite pas à faire les interventions nécessaires.

Touré, Simon et Bamba rentrent, et c'est ce dernier qui va faire respirer les supporters Jaunes-et-Verts. Ludovic Blas sert Simon, qui à son tour trouve Bamba en retrait. Ce dernier imite Kolo Muani et termine le travail ! Larsonneur est battu une quatrième fois, mais encaisse un troisième but valide : 3-1 ! (80').

Lafont reste en alerte sur les frappes bretonnes et le groupe est bien en place, anéantissant les efforts brestois.

Nantes a réussi à chasser ses démons des dix premières minutes. L'équipe a su aller de l’avant, tenter, presser, bref, tout ce qu’on avait envie de voir depuis des semaines ! Les Canaris ont aussi su gérer les attaques brestoises, grâce à une défense solide, ne prenant son but que sur coup de pied arrêté.

On a bien aimé

Kolo Muani. C’est simple, chaque touche de balle du nouvel espoir français est bénéfique pour l'attaque nantaise.  On le sait depuis plusieurs matchs désormais.

La circulation de balle dans les trente premières minutes : les Canaris se sont cherchés, se sont trouvés, parfois en une touche, du beau travail !

Lafont : solide et présent. Ses interventions même quand elles n'étaient pas décisives, étaient nécessaires et appliquées.

On aimerait bien

Plus de sérénité en défense sur certaines séquences. En début de rencontre, la ligne défensive s’est souvent retrouvée sans solution, et a offert de trop bonnes positions auxBbrestois qui récupéraient très haut.