FCN - FCM, J-1, Interview d’un supporter messin
FCN - FCM, J-1, Interview d’un supporter messin
L'équipe Première
FCN - FCM, J-1, Interview d’un supporter messin
Nantes - Metz c’est dans 24 heures ! Pour l’occasion, retrouvez notre interview d’avant match avec un supporter adverse !
Elliott Bureau
14 February 2020

Pourrais-tu brièvement te présenter aux lecteurs ?

Yann Souffre supporter du FC Metz depuis que Chanlot squattait le top but de Telefoot. Messin d’origine et feignant par nature j’ai décidé de supporter le club de ma ville en toute logique. Yann Souffre est un hommage au petit ange meurtri Yann Jouffre qui nous a touché en Moselle par son talent, sa gentillesse et le trou de la sécu qu’il nous a laissé.

 

Metz n’a perdu qu’un match sur les 5 dernières journées de Ligue 1, penses-tu que les joueurs peuvent maintenir cette bonne dynamique ? 

Oui surtout que notre dernier match contre Bordeaux a été perdu à 10 contre 12 (Leteixer doit avoir des parcelles dans le Medoc)....
On est sur une bonne dynamique avec des recrues (Bronn et Pajot) qui ont apporté une pointe de construction dans notre tactique principalement basée sur... des milieux de terrains défensifs. On commence à produire des belles séquences et on sent les joueurs en confiance dans leur prises de décision. Les contrôles sont plus propres, les passes entre les lignes arrivent, les latéraux apportent, les milieux se retournent... Bref, on prend plus de plaisir en ce début 2020 que lors de la première partie de saison.

 

Selon toi, le FC Metz peut-il se maintenir cette saison ? 

Clairement oui. Tu m’aurais posé cette question avant le match aller je t’aurais dit le contraire mais là, on sent qu’un déclic s’est produit. Et notre Coco Suaudeau(gnon) commence à nous sortir de nouveaux schémas tactiques de son filet, comme ce doux 3-5-2 mijoté en amical contre Sochaux et qui est revenu caramélisé contre Montpellier mercredi dernier (1-1). 
 

Metz est souvent catalogué comme le club qui fait l’ascenseur… penses-tu que le FCM peut enfin s’installer dans l’Elite ?

On sent la question du mec qui est né en 1995 là ! Metz c’est quand même 35 saisons d’affilées en D1/L1 jusque 2002 ! Bon après j’avoue que ces 18 dernières années on cherche un peu notre identité footbalistique... on oscille entre « Metz survole la Ligue 2 » et « Metz relégué dès la 25ème journée de Ligue 1 » sans compter notre parenthèse enchantée en National. 
Mais depuis 2 ans, on est passé dans une nouvelle aire en modernisant notre centre d’entrainement, notre stade et notre méthode de management avec un Superviseur Général délocalisé en Corse (Fred Antonetti) qui travaille de concert avec le staff en Visio Conférence, Skype, What’s App et Instagram. Si tu rajoutes à tout ca, une nouvelle approche en matière de recrutement, un vivier Sénégalais inépuisable (Génération Foot) et les retours des anciens grenats au sein du club (Marchal, Agouazi, Proment) j’ai bon espoir que nos prochaines saisons seront commentées par Pierre Menes et Stephane Guy.... c’est dire la gueule de l’espoir.

 

D’un regard extérieur, que penses tu du FC Nantes ?

Je dois avouer que j’ai le maillot de Nantes saison 94/95... Nantes représente ou représentait l’idée du football que je me faisais étant gosse. Du jeu en perpétuel mouvement à 1-2 touches de balle, de la technique, des joueurs qui puaient le foot (Pedros, N’Doram, Oueddec, Loko, Makelele, Ziani...). Après ces dernieres années, j’ai surtout entendu parler de Nantes grâce ou à cause de votre président Kita et de la valse d’entraineurs qui se sont succédés avec des propos pas toujours tendres pour lui. Sinon j’étais au stade au match aller et j’ai surtout vu une équipe de Nantes très serieuse avec peu d’apport offensif des milieux, un attaquant isolé et quelques montées sporadiques des latéraux. Comme on a joué de la même manière, ce match était une purge et je ne vous ai certainement pas vus sous votre plus beau visage (en 4-5-1 si je me souviens bien). Au regard de vos derniers résultats, vous semblez être à l’opposé de ce que j’ai vu au match aller, une équipe devenue plus joueuse et qui s’expose. C’est bieng.

 

Quel est ton meilleur, mais également ton pire souvenir face à Nantes ?

Le meilleur est le match 1998 avec un Frederic Meyrieu en feu. Une passe décisive et un but de génie. Il lobe Landreau dans un angle impossible suite à un corner qu’il avait tiré, la balle lui étant revenue dans les pieds après un cafouillage.... Un régal ! On était dans la dernière ligne droite de la fameuse saison 98 qu’on méritait de remporter avec Pires, Pouget, Song... 

Le pire... je pense celui d’il y a deux ans. Sala (❤️) ouvre le score au bout de 2 minutes... Benoit Assou Ekoto se fait expulser pour un tacle débile au milieu de terrain. On obtient un pénalty que Nolan Roux marque et que l’arbitre fait retirer pour une raison encore inconnue. Roux le retire et le manque. Un cauchemar. Notre 7ème défaite en 8 journée de championnat. Tu sais déjà que la saison va être longue et surtout comment elle va se finir...

 

Quels seront pour toi les joueurs à suivre demain (des deux côtés) ?

Pour Nantes le nigérien Simon marche bien en ce moment et c’est bien le profil du joueur qu’on aime pas... De notre côté, Diallo va surement être notre meilleure arme dans ce match.

 

Comment sens-tu le match et quel est ton pronostic ?

Avec l’absence de Pajot au milieu, je me dis qu’on va venir avec un bloc bas qui va favoriser le jeu direct. En gros, on va fermer la baraque on va balancer devant en espérant quoi. Je dirais 1-1 ...pour Metz :) .