ASSE - FCN : Les voyants sont au vert !
ASSE - FCN : Les voyants sont au vert !
L'équipe Première
ASSE - FCN : Les voyants sont au vert !
C’est reparti pour un tour ! Après deux semaines de repos, la Ligue 1 a repris ses droits ce week-end. Au menu, un classique du championnat de France avec le déplacement du FC Nantes dans le Forez pour défier l’AS Saint-Etienne. Dans un Geoffroy-Guichard à huit clos, les hommes de Christian Gourcuff avaient pour mission de prendre des points dans le but d’entamer la phase retour de la meilleure des manières. Une tâche qui s’annonçait bien difficile puisque les Verts ne réussissent pas aux Canaris depuis quelques temps… seulement un succès sur les treize derniers matchs pour les Jaunes face à leurs adversaires du jour.
Elliott Bureau
12 janvier 2020

C’est dans un décor particulièrement triste que les Nantais, tout de jaune vêtus, sont apparus cet après-midi. Sanctionné suite à l’utilisation de nombreux engins pyrotechniques contre le PSG, l’AS Saint-Etienne était contraint d’évoluer sans ses supporters cet après-midi. C’est donc dans un Chaudron totalement vide que les hommes de Christian Gourcuff ont défié ceux de Claude Puel. Dans cette atmosphère atypique, le coach breton a décidé de faire évoluer ses hommes en 4-4-2. En l’absence de Kalifa Coulibaly et en attendant que Renaud Emond se soit parfaitement intégré au collectif, ce sont Moses Simon et Imran Louza qui ont évolué à l’avant. Sur les côtés, Kader Bamba et Ludovic Blas complétaient un milieu composé de Mehdi Abeid et Abdoulaye Touré. Derrière, c’est Molla Wagué qui avait la lourde tâche de remplacer Nicolas Pallois aux côtés d’Andrei Girotto. 

Au cours d’un début de match plutôt fermé, ce sont les Stéphanois qui se sont d’abord montrés les plus dangereux. Sur une frappe cadrée de Nordin, Alban Lafont sauve les siens d’un arrêt réflexe du pied droit. Une fois ce coup de chaud passé, les Jaunes sont parvenus à mettre le pied sur le ballon et à s’installer progressivement dans le camp stéphanois. Plus agressifs et positionnés assez haut sur le terrain, les hommes de Gourcuff sont parvenus à mettre la pression sur les Verts. Certainement désorientés par l’absence de leur douzième homme, les Stéphanois ont laissé les Canaris prendre confiance dans cette rencontre. À la 21e minute de jeu, suite à un centre contré d’Appiah, Mehdi Abeid décoche une frappe puissante du pied droit qui vient se loger dans la lucarne de Stéphane Ruffier. Quelques minutes après une tentative totalement ratée, l’Algérien inscrit ainsi son premier but en championnat avec le FC Nantes. Ouverture du score méritée pour des Jaunes collectivement mieux en place que les Verts qui peinent à s’approcher du but d’Alban Lafont. Quelques minutes plus tard, c’est Moses Simon qui rate de peu de doubler la mise. Bien servi dos au but par Iman Louza, le Nigérian se retourne vite mais enchaine avec une frappe trop axiale que Ruffier peut facilement capter. Dans la foulée, Ryad Boudebouz sonne la révolte stéphanoise d’une reprise de volée ambitieuse mais trop dévissée pour inquiéter le gardien nantais. Saint-Etienne reprend alors le contrôle des débats mais ne parvient pas à se montrer dangereux… on en restera là dans ce premier acte. 

Un changement au retour des vestiaires avec la sortie de Molla Wagué, apparemment blessé, remplacé par le jeune Thomas Basila. À l’image de la première période, les Nantais sont bien en place dans le camp stéphanois. Et c’est dès la 48e minute que les Jaunes sont parvenus à doubler la mise ! À la suite d’un beau mouvement collectif côté gauche, Charles Traoré sert Moses Simon qui réalise un superbe enchainement contrôle – centre. Le Nigérian trouve Ludovic Blas en retrait qui n’a plus qu’à ajuster Stéphane Ruffier. 2-0, Nantes fait le break ! Pour la première fois depuis le 1er septembre 2018 à Strasbourg, les Canaris mènent de deux buts à l’extérieur ! Ce jour-là, les hommes de Cardoso s’étaient imposés 3-2 à la Meineau… de bon augure pour cette fin de match. À l’heure de jeu, alors qu’il filait au but, Ludovic Blas est stoppé par une rugueuse intervention de Sergi Palencia. L’arbitre ne bronche pas… l’action aurait pu coûter un carton jaune orangé au latéral espagnol ! Heureusement, ce fait de jeu restera sans conséquence pour les Nantais qui maîtrisent globalement la partie. À 25 minutes du terme, Christian Gourcuff décide de lancer son nouvel attaquant, Renaud Emond, à la place de Kader Bamba. Intéressant dans les airs, le Belge a permis aux siens de souffler dans un rôle de pivot qui semble parfaitement convenir à ses qualités physiques. Par la suite, pas grand-chose à se mettre sous la dent hormis deux frappes lointaines d’Imran Louza, une nouvelle fois très bon aujourd’hui. 2-0 score final, les Nantais s’imposent logiquement face à des Verts qui n’ont jamais été en mesure de revenir dans la partie. L’octuple champion de France ne s’était plus imposé à Geoffroy-Guichard depuis le 26 novembre 2000, sur le même score que cet après-midi.

Ce sont trois points très précieux que ramènent les Jaune et Vert du Forez ce week-end. Il était primordial de revenir de Saint-Etienne avec quelque chose pour bien entamer une série de matchs difficiles. En effet, après la réception de l’Olympique Lyonnais le week-end prochain en Coupe de France, les Jaunes affronteront successivement les Girondins de Bordeaux, le Stade Rennais et le Paris Saint-Germain lors des trois prochaines journées. Avec ce succès maîtrisé, les hommes de Gourcuff font le plein de confiance dans un stade qui ne leur réussissait habituellement pas. Au classement, le FC Nantes se hisse au quatrième rang et distance son adversaire du jour de 7 points. À deux semaines de la réception de Bordeaux, les Jaunes disposent de six longueurs d’avance sur leurs rivaux girondins… les voyants sont au vert pour préparer sereinement ce nouveau classique du championnat de France !