Rapport de prêt : du mieux pour Alexandre Olliero
Rapport de prêt : du mieux pour Alexandre Olliero
L'équipe Première / Mercato
Rapport de prêt : du mieux pour Alexandre Olliero
Quoi de mieux qu’une trêve internationale pour prendre des nouvelles des Nantais qui évoluent loin de leur nid ? Ils sont cinq à avoir été prêtés dans d’autres clubs cette saison, en Ligue 2, en Suisse, aux Pays-Bas ou encore au Brésil ...
Elliott Bureau
14 novembre 2020

Ça va mieux pour Alexandre Olliero ! À l’image de son club, le Pau FC, le portier reprend des couleurs. Vainqueurs pour la première fois de leur histoire en Ligue 2 fin octobre contre Niort (4-1), les palois ont enchainé un deuxième succès en trois matchs le week-end dernier sur la pelouse de Châteauroux (0-3). Peu sollicité, Alexandre Olliero réalise là son deuxième clean-sheet de la saison. Ce deuxième match sans encaisser de but aurait bien pu arriver une semaine plus tôt, au Stade Océane du Havre. Face aux hommes de Paul Le Guen, les palois sont surpris dès la 3e minute par Bentil sur corner. Pourtant sur la trajectoire du ballon, Olliero est surpris par la puissance de cette tête à bout portant qu’il ne peut repousser. Menés sur la pelouse d’un favori à la montée, les béarnais se défendent avec leurs armes, et notamment grâce à une belle performance de leur gardien. Décisif à deux reprises dans le premier acte, Alexandre Olliero permet aux siens d’espérer pouvoir égaliser. Toutefois, l’expulsion du capitaine Antoine Batisse en fin de match scellera les ambitions paloises.  

Avec deux succès en trois rencontres, le Pau FC sort de la zone rouge pour la première fois de la saison ! Prochain rendez-vous pour Alexandre Olliero et ses coéquipiers vendredi prochain, au Stade du Hameau, face à Grenoble (8e).

 

Molla Wagué s’impose…

Toujours en Ligue 2, Molla Wagué semble s’être imposé dans la défense centrale amiénoise. Titulaire lors de 5 des 6 derniers matchs des nordistes, le Malien retrouve le temps de jeu qui lui a tant manqué l’an dernier. Sa seule absence ces dernières semaines est due au Covid, qu’il a malheureusement contracté lors de la trêve internationale d’octobre. Si la situation du défenseur de 29 ans semble être bonne, les résultats, eux, se font attendre du côté du Stade de la Licorne. Défaits lors de leurs deux derniers matchs face à Toulouse (0-1) et Auxerre (2-1), les amiénois pointent à une triste 15e place, bien loin de leurs ambitions de remontée immédiate. Amiens n’a pas le choix, il faudra s’imposer samedi prochain, à domicile face à Clermont (5e).

 

Lucas Evangelista continue sur sa lancée…

On a tendance à l’oublier, mais Lucas Evangelista est toujours un joueur sous contrat avec le FC Nantes. Prêté au Red Bull Bragantino en Série A brésilienne, le milieu de terrain de 25 ans a enchainé deux matchs en marquant fin septembre contre Ceara et Vasco de Gama. Ecarté des terrains pendant dix jours par une blessure, le brésilien a raté quatre recontres de championnat. Il est toutefois revenu à la compétition dès qu’il a pu et a délivré une passe décisive contre Goias dès son retour (victoire 2-0). Lucas Evangelista était titulaire lors des deux dernières rencontres de son club avant la trève, contre Gremio (défaite 2-1) et Santos (1-1). Au classement, Bragantino, promu, vient de sortir de la zone rouge et pointe à la 16e place après 20 journées de championnat.

 

Elie Youan à la peine…

C’est plus difficile pour le jeune Elie Youan. Arrivé fin septembre à St Gallen, le Nantais ne parvient pas à s’imposer chez l’actuel troisième du championnat de Suisse. En sept journées, Youan est entré en jeu à quatre reprises sans avoir été titularisé. Il a toutefois participé à sa première rencontre européenne, face à Athènes le 24 septembre dernier. Mais avec seulement 114 minutes jouées depuis de début de la saison, l’attaquant de 21 ans ne trouve pas, pour le moment, le temps de jeu qu’il est venu chercher en Suisse. Il faudra s’armer de patience, et surtout de persévérance pour espérer s’imposer au sein l’attaque des Verts.

 

Samuel Moutoussamy et le Fortuna Sittard dans le dur…

Difficile, ça l’est également pour Samuel Moutoussamy, arrivé le dernier jour du mercato au Fortuna Sittard. En Eredivisie (D1 des Pays-Bas), l’international congolais est entré en jeu à trois reprises, mais n’a ni connu la titularisation, ni la victoire. Il aura tout de même eu le plaisir d’évoluer un peu plus d’une demie-heure dans la mythique Johann Cruijff ArenA. Il n'est pour autant pas certain qu’il en garde un très bon souvenir... défaite 5-2. Après huit journées de championnat, le Fortuna Sittard est lanterne rouge en Eredivisie, avec seulement trois points pris, et aucune victoire au compteur.