Mauvais départ pour les jeunes nantais
Mauvais départ pour les jeunes nantais
Jeunes
Mauvais départ pour les jeunes nantais
En ouverture de leur saison de National 2, les Nantais se sont inclinés sur leur pelouse, face à l’US Colomiers. Après trois défaites de rang en match de préparation, les joueurs de Pierre Aristouy ne se sont pas rassurés. Mais tout n’est pas à jeter.
Paul-Emile Moullec
22 août 2020

Pour leur entrée en lice dans ce championnat 2020/2021, les Canaris ont arboré une équipe nouvelle génération. Plusieurs départs et arrivées ont été actés durant l’inter-saison, et l’effectif s’est largement rajeuni. Le coach nantais avait aligné une équipe en 4-2-3-1, et un plan de jeu avec beaucoup d’activité au milieu.

Les Jaunes avaient bien débuté le match en proposant un bloc en place et discipliné, et de belles sorties de balle rapides. Quelques légères occasions des deux côtés, mais très peu dangereuses, en début de match. Jusqu’à la 32e minute, où l’attaquant columérin, Cardinali, ouvre le score d’un superbe lob de 40 mètres qui trompe Husejnovic. La suite du match a été très stérile, et les nantais ont pris possession du ballon, mais sans jamais mettre en danger le gardien de Colomiers, la faute notamment au déchet technique des jeunes Canaris dans la dernière passe.

 

Des points positifs sur lesquels il faudra s’appuyer.

Malgré le fait que les Nantais ne se soit pas créé de franches occasions, il y a eu des phases collectives très intéressantes avec beaucoup de mouvements qui ont pu tromper le bloc adverse. Le milieu Daguin / Ba a aussi bien fonctionné. Ils ont été très complémentaires, lorsque l’un montait l’autre restait couvrir, et inversement, ils ont fait preuve de combativité ce qui leur a permis de remporter leurs duels au milieu. Homawoo qui faisait sa rentrée dans la défense centrale, au côté de l’expérimenté Walongwa, a livré un bon match, avec de bonnes prises de balles, et beaucoup de sérénité. Devant, si Dabo, ou encore la recrue belge, Chibani, ont déçu, Quentin Merlin a apporté sur son coté droit lorsqu’il est rentré en seconde période. Il n’a pas hésité à aller chercher les ballons, à repiquer dans l’axe, et a parfois créé un déséquilibre dans l’arrière garde des hommes en bleus, de Colomiers. Aristouy pourra donc compter sur une base solide dans son effectif pour le reste de la saison, et notamment sur la pelouse du Stade Montois le week-end prochain.