J13 : Montauban dépassé, Nantes conquérant
J13 : Montauban dépassé, Nantes conquérant
Féminines
J13 : Montauban dépassé, Nantes conquérant
Fin septembre, Montauban infligeait aux Nantaises leur première défaite de la saison. Les esprits étaient marqués. À l'occasion de ce match de haut de tableau, les joueuses de Tanguy Fétiveau avaient l'occasion de prendre leur revanche en montrant leur vrai visage. Mission accomplie avec cette victoire 4-1.
Olivier Dantas Lima
11 février 2020

Nous les avions vues partir tête baissée il y a deux semaines, après avoir laissé filer la victoire à trois reprises contre Saint-Maur (3-3). Cette fois, elles sont venues en Occitanie avec la rage de vaincre et l'esprit revanchard, surtout par rapport à leurs propres prestations pas toujours conformes à leur potentiel. Le discours de l'adjoint Nicolas Delépine lors des dernières minutes de l'échauffement était clair : la supériorité technique est réelle, aux filles de montrer du répondant dans les duels.

Le XI de départ :
Malbo
Dinglor, Messager, Micheneau, Leuko
Le Moguédec, Volard (cap.)
Béché, Gathrat, Baldé 
Guillard

Les Jaunes-et-Vertes en verve 

Sous un beau soleil et dans un stade dernier cri (nous rappelant qu'il est possible de donner des infrastructures de qualité à son équipe féminine quand on en anticipe les besoins), la capitaine Charline Volard et ses coéquipières démarrent le match tambour battant. Le bloc est haut, le milieu coupe tous les circuits préférentiels de l'adversaire. Toutes les joueuses participent à ce pressing intense. Dès la première minute de jeu, les Nantaises frappent et obtiennent un corner qui ne donne rien. Il ne faut attendre que la huitième minute pour voir Fatoumata Baldé récupérer un ballon et tromper la gardienne adverse (0-1). Les Montalbanaises sont déjà sonnées, elles n'ont quasiment pas touché le cuir. À peine l'engagement joué que l'autre ailière nantaise, Amandine Béché, adresse un joli centre pour Claire Guillard qui croise sa tête, mais la gardienne capte.
Au quart d'heure de jeu, c'est au tour d'Anaële Le Moguédec de s'infiltrer dans la surface adverse mais son centre ne trouve personne. Le ballon arrive finalement sur Claire Guillard qui frappe en force, mais la gardienne dévie en corner.
En milieu de première mi-temps, bien que la pointe de vitesse de Baldé et Béché sont des menaces qui peuvent surgir à tout moment, les Nantaises relâchent un peu la pression et les Montalbanaises peuvent respirer après 15 minutes d'asphyxie. À l'image de cet étau qui se desserre, suivi d'un cafouillage en défense, et c'est une claquette de Derwella Malbo qui empêche les Occitanes d'égaliser à la demi-heure de jeu.
Un rappel à l'ordre salutaire qui donnera l'envie aux joueuses en vert de remettre un coup d'accélérateur. À 3 minutes de la pause, Charline Volard déclenche une grosse frappe à l'entrée de la surface, la gardienne fait une belle claquette. Sur le corner, Fatoumata Baldé surgit à nouveau pour s'offrir un doublé et récompenser une première mi-temps canon (0-2).
Signe de la fébrilité adverse, Soraya Belkadi fait déjà un changement peu avant la mi-temps.

Une première période tout en conquête pour des Nantaises dont le bloc empêche l'adversaire d'évoluer. Le public montalbanais accuse le coup, il commence à mettre la pression sur l'arbitre, signe que, sur le terrain, l'adversaire est à la peine.

Le combat des nerfs

Aucun changement en début de deuxième mi-temps pour les Nantaises, tant dans le onze que sur les intentions de jeu. Elles repartent à l'assaut et se créent rapidement une grosse occasion menant à un corner (47'). Quelques instants plus tard, Amandine Béché récupère le ballon, se présente face à la portière et remporte son duel (0-3).
Les Montalbanaises, sentant clairement le match leur échapper, vont tenter d'envenimer les débats avec l'aide du public pour soudoyer l'arbitre. Une technique peu recommandable mais qui a au moins le mérite de faire sortir les Nantaises et la femme en noir de leur match. Les Canaries reculent et perdent un peu le fil. Les Occitanes en profitent et, sur un de leurs rares corners, prennent la défense à défaut par l'intermédiaire de Soriana Constant (74', 1-3).
Un relâchement qui ne va durer que très peu de temps, les Nantaises repartent pied au plancher. Sur un coup-franc côté droit, Amandine Béché adresse un centre dans le paquet, dévié par Claire Guillard, qui trouve la tête d'Anaïs Messager. La défenseure centrale catapulte le ballon dans les cages montalbanaises et remet les idées en place (1-4) !
Sur le but, la gardienne prend un rouge pour contestation. Mais le public et les joueuses locales font pression... et l'arbitre leur donne gain de cause. Le carton rouge se transforme en carton jaune mais les Montalbanaises ne vont pas relâcher leur envie de pourrir le match.
Lors des dix dernières minutes de jeu, Tanguy Fétiveau fait rentrer tour à tour Elia Douet, Mélany Goutard & Julie Pian en lieu et place d'Amandine Béché, Claire Guillard et Juliane Gathrat.
La fin de match relève plutôt de l'aveu de faiblesse de la part des locales : les duels deviennent malsains et l'arbitre en perd son latin. Dans les dernières secondes, Elodie Dinglor annihile une action de but et l'arbitre sort un jaune. Mais le public n'est pas rassasié et pousse pour obtenir un rouge. Après quelques secondes de mise sous pression, l'arbitre offre au public ce qu'il attendait : Elodie Dinglor est exclue, le public exulte sur leur seule maigre satisfaction du match.

Lors du coup de sifflet final, les Nantaises ont savouré leur victoire à sa juste valeur et vont pouvoir utiliser ce plein de confiance pour retrouver Orléans à la Jonelière le 23 février. Elles se replacent deuxièmes à égalité de points avec Rodez, qui se déplacera à Brest dans deux semaines.

Les joueuses à retenir 

Toutes les joueuses nantaises sont à féliciter, chacune ayant joué sa partition avec brio. Les attaquantes ainsi que Juliane Gathrat ont réalisé un pressing sans relâche, le duo Volard-Le Moguédec a récupéré un nombre important de ballons et la défense a su veiller au grain lorsqu'il le fallait. Quant à Derwella Malbo, malheureuse face à Saint-Maur, elle a répondu présente sur les quelques occasions que l'adversaire a pu se créer.

Fatoumata Baldé ★★★
Sa saison semble lancée ! L'ailière gauche est plus précise devant le but et ses courses dans le couloir sont plus incisives. Hier, elle a fait vivre un calvaire à son vis-à-vis. Bien aidée par Juliane Gathrat, Claire Guillard et Yvonne Leuko comme rampes de lancement, c'est elle qui s'est montrée la plus tranchante au début de la rencontre. Auteure de deux buts en première mi-temps, elle a su tenir le défi physique qu'imposait l'adversaire. Son envie et sa fougue doivent profiter aux Nantaises pour finir la saison sur les chapeaux de roues.

Amandine Béché ★★★
Après l'ailière gauche, on regarde à droite et c'est l'ex-guingampaise qui fait parler la poudre. Très en jambe encore hier, elle a marqué le troisième but et a délivré un excellent centre sur le quatrième. Ses sprints ont également donné du fil à retordre aux Montalbanaises. Le premier d'entre eux aurait pu donner lieu au but du 2-0 si ses partenaires avaient réussi à la suivre.
Fatoumata Baldé et Amandine Béché se sont même payées le luxe de changer de côté en deuxième mi-temps afin de déstabiliser l'adversaire.

Yvonne Leuko ★★
Recrutée pour son expérience du haut niveau et combler un manque réel au poste de latérale gauche, Yvonne Leuko n'a pas mis longtemps à faire ses preuves au sein de l'effectif nantais. Hargneuse dans les duels, elle laisse rarement la possibilité à son adversaire de filer vers le but. Vraie satisfaction depuis son arrivée, elle permet au bloc de rester haut sur le terrain sans la crainte de prendre un contre assassin.

Les autres matchs

À noter la victoire facile du leader isséen contre la lanterne rouge Bergerac et celle de Rodez dans l'autre choc du haut de tableau face à son poursuivant malouin. Les gagnantes de cette journée sont donc les Rodéziennes et les Nantaises qui s'approprient la deuxième place du classement avec 27 points, à 8 longueurs d'Issy.

Issy 8 - 0 Bergerac
Albi 2 - 1 La Roche-sur-Yon
Brest 0 - 1 Toulouse
Saint-Malo 0 - 2 Rodez
Orléans 3 - 0 Saint-Maur