Vos attentes pour la saison à venir
Vos attentes pour la saison à venir
Œil du Supporter
Vos attentes pour la saison à venir
La Maison Jaune donnera régulièrement la parole aux supporters du FC Nantes. Mercato, coaching et rêves d'Europe, voici les attentes et envies de certains fans pour la saison à venir.
Sylvain Girard
23 July 2019

L'Oeil du Supporter est une rubrique bien à part chez La Maison Jaune. Conscients qu'ils ne sont pas seuls à aimer le FC Nantes, les membres de LMJ vous invitent régulièrement à venir sous leur toît pour parler du club et de ses actualités. Portraits, interviews et échanges en tout genre, c'est vous qui serez mis en avant. Et pour bien débuter, nous sommes allés vous demander quelles étaient vos attentes pour la saison à venir.

Un recrutement qui donne espoir

Qui parle de nouvelle saison, parle forcément de période des transferts. À Nantes, le mercato est toujours un moment délicat, encore plus depuis Janvier dernier. Comme on pouvait s'y attendre, Mogit Bayat a joué un rôle important dans le recrutement Jaune et Vert en proposant plusieurs recrues venues de Belgique, dont Dennis Appiah, arrivé tout droit d'Anderlecht.

Mais depuis quelques semaines, le vent semble avoir tourné sur les bords de la Loire. Alban Lafont, Mehdi Abeid et Marcus Coco ont rejoint les rangs nantais, des recrues qui semblent faire l'unanimité chez les supporters. "Le mercato est vraiment surprenant cette année et dans le bon sens du terme", explique François, fan expatrié à Tahiti. "On a des joueurs connus, avec de l'expérience et en pleine force de l'âge".

Robinson, supporter canari depuis 2010 est plutôt du même avis. "On ne fait plus trop de recrues exotiques, de prêts et les joueurs achetés ont des profils très intérressants qui amèneront sûrement une vraie plus value à l'effectif. Il faudrait tout de même deux-trois bons ailiers dont un qui peut jouer buteur, Waris idéalement."

Reste encore à pallier certains départs, dont le plus évident, celui de Valentin Rongier. "S'il part, on a vraiment besoin d'un milieu créateur", déplore Hélène, supportrice depuis toujours. Lucien, amoureux du FCN lui aussi, n'a pas de nom en tête mais se fait une petite idée de son remplaçant. "Il faudrait un box-to-box ou un relayeur avec de l'expérience. Moutoussamy est un joueur qui peut convenir mais il est un poil trop devant dans le système de Vahid."

Vahid et les supporters, une relation qui s'effrite

Vahid Halilhodzic, justement, semble être aussi l'un des sujets qui préoccupe les fans alors que la saison débute tout juste. À Hélène de reprendre : "J'aime beaucoup Vahid, mais je pense que là ça devient intenable. Je le vois de plus en plus comme un mec qui bluffe. Et là je crois que la rancoeur est trop profonde pour qu'il soit à 100% impliqué. Je pense qu'il va sauter le mois prochain".

Et elle n'est pas la seule. "Ce climat de tensions ajouté au fait que Vahid ne veut pas des jeunes ça ne peut plus durer, pour le bien du club il faut le virer et lui payer sa derniere année de contrat", explique Robinson, supporter depuis 2010. Si tous - ou presque - semblent vouloir un départ de Vahid, certains veulent à tout prix éviter l'épisode de la saison passée. "Si possible au plus tôt pour éviter un nouveau Cardoso où on perd huit journées en virant un coach trop tôt ou trop tard dans la saison", témoigne Lucien.

Le coach Vahid, malgré son amour affiché pour Nantes, ne fait plus l'unanimité. L'ancien sélectionneur du Japon est accusé de ne pas intégrer beaucoup de jeunes dans l'effectif. "Il connait bien la maison, il doit savoir que le centre de formation a toujours été un atout pour le club", nous dit Gwendal, 23 ans. "J'aimerais quand même qu'il reste car il aime ce club et on a besoin de stabilité."

Retrouver une identité et une stabilité avant tout

Paradoxalement, les interrogés veulent mettre une priorité sur le retour d'une véritable identité et souhaitent plus que tout de la stabilité. Ce avant même de vouloir parler résultats. "Ce que j’attends du FC Nantes cette année c’est de voir du foot, tout le temps. Du jeu, des passes, du foot à la nantaise quoi ! Je me fous qu’on finisse 17ème ou 7ème. Je veux juste qu’on ne s’ennuie plus. Je rêve d’un FCN qui investit une fortune dans sa formation et qui renoue avec son passé", raconte François, qui aimerait voir une doublette Eric Carrière - Pierre Aristouy à la tête du club. 

Hélène de son côté souhaite repartir sur de "bonnes bases", solides. "Les gens qui ont connu 95, ont vu six ans plus tard le sacre de 2001. Mais notre génération, on se souvient surtout de 2001. Et on est en mode vache maigre depuis 18 ans… Donc l’espoir qu’on nourrissait avant commence sérieusement à disparaître pour laisser place à du blasement."

Peu importe la génération, tous s'accordent à dire qu'il faut (encore) plus de jeunes dans l'équipe première. C'est le cas de Gwendal : "Pour cette saison, j'aimerais que sur le terrain il y ait des jeunes révélations, je pense à Louza ou Basila par exemple."

Enfin, une victoire face à Rennes à domicile est importante, mais ne semble pas être impérative pour l'instant. "Il faudra que les joueurs mettent l'intensité et l'agressivité dignes d'un derby car sur certaines des dernières confrontations, on avait l'impression qu'une seule équipe jouait un derby et c'étaient les Rennais", raconte Robinson. "Donc pas d'exigence de résultat mais d'attitude plutôt."

Gagner face à Rennes, tout le monde le souhaite, mais pas à n'importe quel prix. "Une finale serait bien plus importante pour moi, on parle d'un titre donc je signe 100 fois pour une finale gagnée", avoue Gwendal. Mais avant de penser trophée, il faudra déjà bien commencer la saison, le 11 août prochain, sur la pelouse de Lille.

Photographie : Gérald Mounard