Un FC Nantes actif sur le marché des transferts
Un FC Nantes actif sur le marché des transferts
L'équipe Première / Mercato
Un FC Nantes actif sur le marché des transferts
Après avoir perdu plusieurs joueurs en Juin suite notamment aux retours de prêts (Eysseric, Ié, Boschilia, Waris...) ou des départs précoces (Carlos, Kwateng...), les Jaunes et Verts toujours entraînés par coach Vahid ont été dans l'obligation de trouver des renforts. Appiah, Ndilu, Ba, Coco, Lafont, Wagué et très probablement l'ancien dijonnais Mehdi Abeid sont là ou vont arriver. Le point après une première partie de mercato estival 2019 mouvementée.
Maxime Thomas
22 July 2019

  C'était à prévoir, le club a perdu et continuera à perdre des éléments importants de l'effectif. Le défenseur Diego Carlos (parti à Séville pour 15 M€), ainsi que Edgar Ié ont quitté la région le mois dernier alors que le portier roumain Tatarusanu, en fin de contrat, s'en est allé du côté de l'Olympique Lyonnais. Plusieurs profils avaient été étudiés par le club pour pallier le départ de ce dernier, notamment Paul Nardi sur lequel les yeux des recruteurs nantais étaient rivés depuis un bon petit moment. Néanmoins, l'opportunité Alban Lafont, dont le séjour à la Fiorentina commençait à tourner au vinaigre, s'est présentée et l'ancien Toulousain, désireux de retourner en France, a accepté le défi (prêt de 2 ans avec option d'achat d'environ 8 millions d'euros), grandement encouragé par son père. Sur le papier, cela ressemble étrangement à un joli coup.

 

Le mercato a pris un accent local sur les bords de l'Erdre, alors que celui-ci est grandement influencé par l'agent Mogi Bayat, très influent dans plusieurs dossiers (départ de Carlos, arrivée de Lafont...). En défense centrale, pour combler les départs des éléments cités précédemment, le club s'est activé rapidement également. Les pistes se sont multipliées : Falette, Awaziem, Tisserand étaient sur une liste de plusieurs noms. Mais, alors que ces dossiers sont toujours d'actualité, c'est le malien Molla Wagué qui s'est engagé avec le FC Nantes en provenance de l'Udinese. Sa Coupe d'Afrique des Nations a plaidé en sa faveur, mais son épisode italien a été plus que mitigé. Il ne suffit pas à combler Vahid, qui cherche un autre défenseur central, alors que ses sentiments envers le jeune Thomas Basila, jeune très prometteur de la formation nantaise et international français, ne sont pas flatteurs. Le joueur de Porto Chidozie Awaziem et l'ancien monégasque Marcel Tisserand étaient deux dossiers avancés et ont fait l'objet de discussion. Reste à savoir qui épaulera Nicolas Pallois la saison prochaine.

 

Au poste de latéral, le départ d'Enock Kwateng à Bordeaux a laissé un vide, malgré les nombreuses critiques : Fàbio, fragile physiquement, n'est pas assuré de tenir une saison entière à son poste. C'est donc Dennis Appiah qui a été recruté pour répondre à ce problème. L'ancien caennais s'est engagé pour 800 000€ en provenance d'Anderlecht. Bénéficiant d'une belle expérience en Ligue 1, le FC Nantes a misé sur celle-ci, alors que de l'autre côté, Lucas Lima a encore des envies de départs. Le Brésilien, qui aurait pu partir en Russie l'hiver dernier, aimerait relever un nouveau challenge. Il a la côte notamment du côté de Marseille et une nouvelle offensive russe n'est pas à exclure. 

 

Au milieu de terrain, il y a pour le moment peu de départs. Mais cela pourrait bientôt changer. Le chouchou de la Beaujoire, Valentin Rongier, a exprimé à plusieurs occasions ses envies de départs. Le joueur a des contacts mais très peu d'offres pour l'instant. Le milieu de terrain est apprécié par Marseille mais également par Sergio Conceicao à Porto qu'il a eu sous ses ordres lors de son passage à Nantes. Un sentiment réciproque, mais la somme demandée par le club est jugée élevée. 

Son partenaire Abdoulaye Touré pourrait également relever un nouveau challenge. Suivi au Portugal l'été dernier, l'Angleterre serait une destination plaisante pour le joueur de 25 ans. Des renseignements ont été pris par plusieurs écuries à son sujet. Il se pourrait bien que l'octuple champion de France perde deux joueurs importants dans l'axe d'ici la fin de l'été. Un peu plus bas, Girotto et Krhin sont toujours là. Si le premier a une place importante dans le coeur de l'entraîneur, le second partira en cas d'offre. D'autant plus qu'une place va probablement se refermer puisque l'algérien Mehdi Abeid, en négociations avec la direction depuis plusieurs semaines, a trouvé un accord. Libre depuis son départ de Dijon, il a participé à la Coupe d'Afrique des Nations qu'il a remporté avec l'Algérie malgré un faible temps de jeu. Révélation de Ligue 1 à son poste à son arrivée, il a connu lui aussi un exercice plus difficile la saison dernière. Abou Ba, jeune milieu de terrain prometteur de l'AS Nancy Lorraine, a signé également dans la maison jaune mais devrait repartir en prêt cet été pour continuer sa progression. Son transfert autour du million d'euros permet à Nancy, en difficulté financière, de récolter un peu d'argent.

Si les départs de Touré et de Rongier se confirment, le club pourrait recruter deux nouveaux joueurs dont un à caractère plus offensif. Le profil de Bryan Dabo, qui a été proposé au FCN a retenu l'attention de la direction. Actuellement à la Fiorentina, après des passages à Montpellier et à Saint-Etienne, le joueur relevera-t-il un autre défi français ? Une offre de prêt avec option d'achat est dans tous les cas arrivée sur la table des Italiens.

 

Sur les ailes, c'est une autre histoire. Eysseric, Boschilia et Waris sont revenus dans leurs clubs respectifs. Le premier ne portait pas Vahid dans son coeur et les tensions étaient présentes entre les deux hommes. Pour Boschilia, l'option d'achat de 12 millions d'euros a refroidi sensiblement la direction nantaise, mais Vahid ne tenait pas à le conserver. Enfin, pour le troisième, le dossier pourrait prendre une autre tournure. La famille Kita aimerait mettre le prix demandé par Porto pour recruter Waris, une somme avoisinant les 6 millions d'euros. Ce n'est pas au goût du coach des Canaris qui pense pouvoir trouver mieux à ce poste, estimant que le joueur ne vaut pas autant. C'est notamment ce qu'il a affirmé à la direction quand il a demandé à celle-ci de prendre le dijonnais Wesley Saïd, estimé à 7-8 millions d'euros par son club, dont le dirigeant est en bonne relation avec Waldemar Kita. Une somme jugée beaucoup trop élevée par ce dernier. Le joueur s'est quant à lui mis dans la tête de tout faire pour rejoindre le Toulouse Football Club. Face aux gros manques de l'effectif à ce poste, c'est donc encore une fois en France que le club s'est renseigné, en Bretagne plus précisément. Marcus Coco, révélé en Ligue 1 du côté de Guingamp il y a quelques saisons de cela, restait sur deux saisons compliquées où sa progression a fortement ralenti. Relégué en Ligue 2, le club breton doit vendre pour recruter. Alors que son contrat était censé prendre fin dans un an, l'opportunité de récupérer de l'argent sur son transfert a fait craqué les dirigeants guingampais quand l'offre de près de 3 M€ est arrivée sur la table. Le joueur n'a pas tardé à s'engager avec le club dans la foulée alors que Limbombe, plus chère recrue de l'histoire du FC Nantes (8-10 M€) mais arrivé à contre coeur, est parti en prêt avec option d'achat au Standard en Belgique.

Quatre départs pour une seule arrivée, il y a encore du chemin à parcourir pour trouver d'autres éléments sur le marché, ou parmi la réserve (Bamba ?) Samuel Grandsir avait été évoqué au début du mercato, mais l'AS Monaco réclamait une transaction pour le moins élevée : un prêt payant avec une option d'achat atteignant 4-5 millions d'euros. Fortement contesté au sein de la direction, le dossier pourtant bien engagé au départ a donc échoué. Le joueur est désormais annoncé du côté de Brest.

Enfin, en attaque, le FC Nantes a perdu seulement Antonio Mance, très peu utilisé après son arrivée en Janvier dernier par Coach Vahid qui l'a pourtant fait venir. Son option d'achat n'a pas été levée à la non surprise des supporters nantais. Kalifa Coulibaly, en vacances prolongées jusqu'à début Août, est pour l'instant toujours sous le maillot jaune. Même si le malien ne dira pas non à un challenge anglais, il est celui qui pourrait tenir pour le moment l'attaque nantaise la saison prochaine tandis que le club aimerait tenter le coup d'ici la fin du mercato pour un attaquant. Celui-ci a pourtant déjà recruté le jeune international français et prometteur Bridge Ndilu en provenance de Laval qui pourrait bien surprendre tout le monde. Du côté des jeunes, Kolo-Muani et Elie Youan attendent leur heure.

 

Le FC Nantes, que ce soit pour les arrivées et les départs (à retrouver dans la rubrique "tableau du mercato" sur notre site), est donc très actif et continuera à l'être tout l'été. Alors que du côté des départs, ceux que l’on appelle les « lofteurs » devront trouver un club comme Ngom, El Ghanassy ou encore Krhin, de leur côté, les arrivées, au goût étrangement français, sont l'objet de tensions entre Vahid et la direction. Des joueurs comme Marcus Coco et Alban Lafont n'ont pas été choisis par le technicien, qui est rentré très énervé du dernier stage de son équipe. Après une prise de tête avec le reponsable de la cellule de recrutement Philippe Mao, mais également des tensions omniprésentes avec la direction, les portes se sont tour à tour fermées autour du coach nantais alors que la sélection marocaine lui fait les yeux doux. Mais il ne compte pas s'asseoir sur sa dernière année de contrat, et la direction ne souhaite pas payer pour son départ. Il est difficile aujourd'hui de les imaginer cohabiter mais également se séparer. Qui craquera le premier ? Les tensions peuvent-elles s'apaiser ? 

A ces tensions, il faut également ajouter la confiance minime de Vahid envers les jeunes. Parmi ces derniers, et malgré leur présence forcée au stage suite à un effectif très réduit, certains pensent à partir et pourraient en convaincre d'autres de faire de même (Dabo ? Mendy ?) si leur cas n'évolue pas dans un avenir proche...