Rapport de matchs internationaux : Kolo Muani engrange de la confiance
Rapport de matchs internationaux : Kolo Muani engrange de la confiance
L'équipe Première
Rapport de matchs internationaux : Kolo Muani engrange de la confiance
C’est la reprise ! Après deux semaines de repos, les jaunes-et-verts retrouvent le chemin de notre bonne vieille Ligue 1, ce dimanche face à Metz. Toutefois, 6 d’entre eux n’ont pas eu le temps de recharger les batteries car mobilisés par leurs équipes nationales respectives. On fait le point sur les nantais en sélection lors des dix derniers jours…
Elliott Bureau
21 novembre 2020

S’il y en a deux pour qui tout roule en ce moment, c’est bien Randal Kolo Muani et Alban Lafont. Décisifs lors de la victoire à Lorient avant de rejoindre les rangs de l’Equipe de France Espoirs, les deux jeunes nantais sont en confiance. Et cette confiance va se matérialiser par le premier but en sélection pour RKM. Floqué du numéro 18, l’attaquant formé à la Jonelière profite d’un superbe travail de Matteo Guendouzi sur le côté droit pour inscrire le troisième but de son équipe face à la Suisse (3-1). Déjà entré en jeu contre le Liechtenstein (0-5), Kolo Muani accumule de l’expérience, avec ses troisièmes et quatrièmes sélections chez les bleuets.

Derrière, pas de soucis non plus pour Alban Lafont. Auteur de deux clean sheets lors du dernier rassemblement, le portier prêté par la Fiorentina n’a encaissé qu’un anecdotique but en fin de match contre la Suisse. Avec deux nouveaux succès au tableau, l’équipe de France Espoirs de Sylvain Ripoll est officiellement qualifiée pour l’Euro. On en connaît deux qui vont rentrer à Nantes avec le sourire….

 

Le Mali fonce vers la CAN

Le sourire, il y en a deux autres qui pourraient bien l’avoir. Convoqués par les Aigles du Mali, Kalifa Coulibaly et Charles Traoré arrivent à Nantes avec le sentiment du devoir accompli : leur sélection ira bien au Cameroun en 2022 pour disputer la 33e Coupe d’Afrique des Nations. Mais ce sourire sera certainement moins marqué tant les nantais ont eu un temps de jeu insignifiant avec le Mali. 20 minutes pour Coulibaly en fin de match contre la Namibie… et c’est tout. De son côté, Charles Traoré pourra se rassurer en se disant qu’il a eu le privilège d’assister à deux rencontres de football dans les tribunes, et ça, ce n’est pas donné à tout le monde en ce moment !

En sélection comme en club, Traoré et Coulibaly ont bien du mal à s’imposer. À eux de profiter de l’enchainement de 3 matchs en 7 jours qui se profile pour saisir l’opportunité de se relancer. Sinon, la saison risque d’être bien longue pour eux….

 

Abeid s’impose en Algérie

Les algériens aussi ont la CAN dans le viseur. Forts d’un succès et d’un match nul face au Zimbabwe de Tino Kadewere, les fennecs, tenants du titre, sont toujours invaincus dans leur groupe. Et dans cette équipe, le nantais Mehdi Abeid prend de plus en plus de place. Titulaire lors du match aller (victoire 3-1), Abeid est entré en fin de match au retour (2-2). Avec 16 sélections pour l’Algérie, le natif de Montreuil s’impose dans l’équipe de Djamel Belmadi. La confiance semble être revenue pour le milieu de terrain de 28 ans, qui s’était déjà rassuré lors de ses dernières sorties avec le FC Nantes. Il y a une place à gagner dans le milieu de Christian Gourcuff, et en voilà un que l’on peut qualifier de sérieux candidat.

 

Jean-Charles Castelletto fait preuve de polyvalence

Vainqueurs faciles du Mozambique à deux reprises (4-1 et 0-2), les lions camerounais sont restés indomptables lors de ce rassemblement. Et parmi eux, Jean-Charles Castelletto a accumulé du temps de jeu ! Alors qu’il n’était apparu qu’une seule fois sous le maillot du Cameroun en novembre 2017, le défenseur de 25 ans n’a pas eu beaucoup de temps pour s’adapter. Titulaire à deux reprises, l’ancien brestois a même évolué un cran plus haut que d’habitude, en 6, lors de la deuxième rencontre. Seulement remplacé à la 80e minute, le défenseur nantais a effectué une trêve complète. De quoi le mettre en jambe pour ce week-end face à Metz, puisqu’il est pressenti titulaire en l’absence de Nicolas Pallois.