Que sont-ils devenus ? Episode VIII - Christian Wilhelmsson
Que sont-ils devenus ? Episode VIII - Christian Wilhelmsson
L'équipe Première
Que sont-ils devenus ? Episode VIII - Christian Wilhelmsson
Il était l'un des plus gros flops nantais de cette décennie. Arrivé comme une star à Nantes, Christian Wilhelmsson n'a jamais convaincu et a enchaîné les prêts en Europe, sans succès. Le suédois s'est ensuite envolé pour des destinations exotiques comme l'Arabie Saoudite ou les Etats-Unis avant de revenir dans son club formateur. Depuis, il a fondé une agence de joueurs et de remise en forme pour sportifs de haut niveau à Dubaï.
Max Drodelot
11 janvier 2020

Enorme Flop puis succession de prêts

Il était une des priorités du mercato nantais de l’été 2006. Affublé d’une réputation d’excellent dribbleur, Christian Wilhelmsson arrive à Nantes début juillet 2006 pour la somme de 4 millions d’euros en provenance d’ Anderlecht. Il devient ainsi le plus gros salaire de l’effectif avec 200 000 euros par mois. Un très gros coup sur le papier car l'international suédois était considéré comme l’un des meilleurs joueurs du championnat belge. En 2005 il est même élu troisième meilleur joueur de Jupiler League derrière Vincent Kompany, premier, et un certain… Sergio Conceiçao. Mais le transfert de Wilhelmsson se révèle être une catastrophe tant le milieu droit peine à s’intégrer dans le collectif nantais. Au bout de seulement 13 rencontres, il quitte le club lors du mercato hivernal et rejoint l’AS Roma en prêt avec une option d’achat aux alentours de 3 millions et payable en trois fois. C’est dire le statut d’indésirable que le milieu offensif a vite obtenu sur les bords de l'Erdre. L’international suédois retrouve la ligue des champions en Italie et dispute une vingtaine de matchs mais ne parvient pas non plus à convaincre. Le milieu droit rentre à l’issue de la saison à Nantes, qui vient d’être relégué en ligue 2. Toujours indésirable chez les canaris, Wilhelmsson est une nouvelle fois prêté mais cette fois en Angleterre, du côté des Bolton Wanderers. Là aussi il déçoit et ne participe qu’à 8 matchs de championnat. Le suédois cherche alors à se relancer une nouvelle fois et rejoint le club du Deportivo La Corogne en Espagne en janvier 2008 pour la seconde partie de saison. Sans plus de succès non plus. 

Destinations exotiques 

L’Europe ne semble plus convenir à ce grand espoir du football suédois. Le milieu offensif quitte donc Nantes lors de l'été 2018 et s’envole pour l’Arabie Saoudite en signant au Al Hilal Riyad. Une bonne opération pour les dirigeants nantais qui parviennent à se séparer du joueur pour… 3,5 millions d’euros, soit presque la même somme qu’ils avaient dépensé pour s’attacher ses services. Et ce, malgré les échecs successifs du joueur en Europe. Chez le club de la capitale, Wilhelmsson s’éclate et retrouve des couleurs. Il permet au club de remporter le championnat en 2009/2010 et est même élu meilleur joueur de la saison. Entre 2008 et 2012, l’international suédois remporte en tout 4 trophées majeurs avec Al Hilal dont deux fois le titre de champion d’Arabie Saoudite. Sa bonne forme lui vaut d’être régulièrement sélectionné et lui permet de faire partie du groupe suédois pour l’euro 2012, mais qu’il ne disputera qu'en tant que remplaçant. Il entre notamment en jeu en début de seconde période lors de la victoire 2-0 face à la France en phase de poule. Ses envies d’ailleurs se font sentir après l’euro mais l’ex-Nantais refuse de retourner en Europe et part de l’autre côté de l’Atlantique afin de signer librement pour 6 mois chez le champion des Etats-Unis, le LA Galaxy. Il rejoint là-bas plusieurs joueurs connus comme David Beckham et s’inscrit dans la volonté du club d’attirer d’anciens grands noms du football européen. Mais barré par un secteur offensif très fourni avec Beckham, Robbie Keane et Landon Donovan, le suédois ne joue quasiment pas et doit à nouveau rapidement changer de club. Wilhelmsson retourne cette fois dans la région du Golfe en signant aux Emirats arabes unis dans le club d’Abu Dhabi, le Baniyas SC en 2013.

Retraite et nouveaux projets

Alors qu’il pensait prendre sa retraite, Wilhelmsson revient dans son club formateur en juillet 2014, le Mjällby AIF en Suède, afin de l’aider à se maintenir en première division. Malgré quelques bonnes prestations, le suédois ne parvient pas à empêcher sa relégation. Décidément, depuis son passage à Nantes, rien ne réussit en Europe pour l’international suédois. Après quelques matchs en seconde division, Wilhelmsson décide d’arrêter sa carrière à l’âge de 35 ans. Son passage dans le Golf persique lui a tout de même donné quelques idées puisque le suédois souhaite s’installer à Dubaï afin d’y promouvoir le football. L’ex-canari déclare vouloir devenir agent de joueur, ses passages au Moyen-Orient lui auront permis de se faire de “nombreux contacts”. Il s’installe donc à Dubai avec sa femme Oksana Wilhelmsson et ses deux enfants afin d’y fonder son agence, la “Star Agency”. A l’aide de celle-ci, le suédois souhaite construire “une passerelle entre le Moyen-Orient et le reste du monde” et amener les bons joueurs du Moyen-Orient en Europe, Etats-Unis ou Amérique du Sud. L’agence se spécialise aussi rapidement dans la rééducation et propose des programmes de préparation physique pour sportifs de haut niveau. Programmes auxquels a notamment participé l’ancien international belge Anthony Vanden Borre cet été. En attendant, le réseau d’agents et de joueurs a commencé à s’installer en Europe mais n’a pas encore atteint la France. L’évolution reste tout de fois timide car selon de site Transfertmarkt, l’agence ne compte actuellement que 18 clients peu connus, 12 joueurs et 6 entraîneurs. Tous sont pratiquement passés par la Belgique, pays avec lequel Wilhelmsson a gardé d’excellents contacts depuis son passage réussi à Anderlecht. Une chose est sûre en tout cas, le Moyen-Orient semble pour l'instant bien plus lui convenir que l'Europe.