Que sont-ils devenus ? Episode IV - Filip Djordjevic
Que sont-ils devenus ? Episode IV - Filip Djordjevic
L'équipe Première
Que sont-ils devenus ? Episode IV - Filip Djordjevic
Figure emblématique de la remontée du club et capitaine en ligue 1, Filip Djordjevic a laissé un souvenir impérissable sur les bords de l’Erdre. A l’été 2014 il quitte - non sans quelques tensions - le FC Nantes afin de rejoindre la Lazio de Rome. Depuis, le serbe a multiplié les blessures et n’a pas réussi à s’imposer chez les biancocelesti. Il joue aujourd’hui pour le Chievo Vérone, en Serie B avec qui il semble retrouver ses sensations de buteur.
Max Drodelot
22 novembre 2019

Premiers pas à Nantes

Filip Djordjevic arrive à Nantes lors de l’hiver 2007 sous la forme d’un prêt avec option d’achat en provenance de son club formateur, l’Etoile Rouge de Belgrade. N’ayant jamais réussi à s’imposer en Serbie, l’attaquant part tenter sa chance sur les bords de l’Erdre alors que le club vient de redescendre en ligue 2 après 44 ans dans l’élite. Auteur de très bons débuts en championnat en inscrivant 5 buts en 4 matchs, il est même élu meilleur joueur de ligue 2 du mois de février 2008. Le serbe, alors âgé de 20 ans, termine la saison avec 7 buts en 18 matchs et participe grandement à la remontée du club en ligue 2. A l’issue de la saison, le FC Nantes lève l’option d’achat de 1,5 Millions d’euro et Djordjevic signe un contrat de 4 mois. En 2008-2009, les choses se compliquent pour lui. Outre des pépins physiques récurrents, le serbe paye aussi l’arrivée de l’attaquant Ivan Klasnić. Malgré des débuts catastrophiques, le croate est systématiquement préféré sur le front de l’attaque et Djordjevic ne dispute que des fins de matchs. Le jeune avant-centre n’inscrit que 2 buts pendant la saison et participe au naufrage du club, qui est à nouveau relégué en ligue 2. 

L’explosion

Les entraîneurs s'enchaînent alors sur le banc nantais et Djordjevic n’arrive pas à retrouver l’efficacité de ses débuts. Ce n’est qu’avec le retour du coach Michel Der Zakarian sur le banc nantais en 2012 que le serbe renaît. Auteur d’une saison magistrale, il inscrit 20 buts en 34 matchs, finit deuxième meilleur buteur de Ligue 2 et permet ainsi au club de retrouver les terrains de Ligue 1. L’effet Der Zakarian se poursuit aussi dans l'Elite et l’attaquant marque le premier but de la saison du FC Nantes face à Bastia (1ère journée, 2-0). A l’image des canaris, Djordjevic est inarrêtable lors du début de saison et marque 6 buts en 9 matchs. Suite à la blessure d’Olivier Veigneau, il récupère même le brassard de capitaine et démontre ainsi tout son engagement pour le club. Mais en mars 2014, il annonce dans une vidéo son départ pour la Lazio de Rome à la fin de la saison et se blesse peu de temps après. De retour d'une blessure et disponible pour un déplacement à Toulouse, Der Zakarian ne sélectionne pas l’attaquant dans son groupe, ce qui provoquera sa colère. Djordjevic refuse de s’entraîner et ne dispute pas les deux derniers matchs de la saison. Cela ne l’empêchera pas de finir meilleur buteur de la saison avec 11 buts en 27 matchs toutes compétitions confondues. Au total, Djordjevic a signé 69 buts pour 198 matchs sous les couleurs nantaises. 

Débuts canons à Rome

En Italie, l’international serbe poursuit son explosion. L’attaquant marque ses trois premiers buts face à Parme lors de la 5ème journée (score final 4-0). En 8 matchs, il inscrit 5 buts et se montre comme la bonne surprise du mercato romain. Il va même menacer l’international allemand Miroslav Klose à son poste, pourtant joueur star de l’effectif des biancocelesti. Sa saison est néanmoins freinée suite à une blessure en janvier 2015 qui le tiendra éloigné des terrains pendant quatre mois. Mais le serbe ne veut pas en rester là et manque d’illuminer la finale de la coupe d’Italie face à la Juventus pour son retour. Alors que les deux équipes sont dos à dos (1-1), l’attaquant enroule en début de prolongations une magnifique frappe de vingt mètres mais qui vient invraisemblablement heurter les deux poteaux du but adverse. La Lazio s’incline au final 2-1 en prolongations. Quelques jours plus tard, il marque et égalise face à l’AS Roma dans le derby de la capitale. Mais là encore, le club s’incline dans les derniers instants (1-2). L’équipe romaine dépasse toutefois cette saison toutes les attentes et finit sur le podium de Serie A à la troisième place. Djordjevic signe quant à lui une bonne saison avec 9 buts en 27 matchs toutes compétitions confondues. 

Descente aux enfers

Mais une fois n’est pas coutume, la saison suivante est plus compliquée pour l’international serbe, qui ne marque que 3 buts en 27 matchs de championnat. A l’image de son équipe, qui n’arrive pas à finir dans les places européennes en obtenant une 8ème place, Djordjevic déçoit. Il n’ouvre son compteur but qu’en novembre, lors d’un déplacement en Europa League sur la pelouse du Rosenborg en inscrivant un doublé (0-2). La descente aux enfers continue lors de la saison 2016-2017 pour l’ex-nantais. Mais la Lazio reprend des couleurs et finit 8ème grâce notamment à la redoutable efficacité de Ciro Immobile, arrivé pendant le mercato estival. Un transfert qui aura mis au placard Djordjevic, tant l’italien brille sous ses nouvelles couleurs. En manque de temps de jeu, l’attaquant est inutilisé lors de la saison 2017-2018 et ne joue que quelques matchs avec l’équipe B. 

Le renouveau au Chievo ?

En fin de contrat avec la Lazio, l’ex-nantais quitte Rome lors de l’été 2018 et cherche un nouveau club. En France, Montpellier s’était intéressé de près au joueur. Djordjevic aurait pu retrouver le coach qui lui a permis d'exploser en France : Michel Der Zakarian. Mais l’attaquant choisit de rester en Italie et de rejoindre le modeste club du Chievo Vérone. Pollué par des blessures, l’attaquant peine une nouvelle fois à s’imposer et ne marque qu’un but en 13 rencontres de championnat. A l’issue de la saison, le club finit dernier et est donc relégué en Serie B. Comme lors de son passage à Nantes, la seconde division semble lui réussir puisque l’attaquant a inscrit cette saison 4 buts en 7 matchs de championnat. Mais l’attaquant se blesse une nouvelle fois début octobre lors d’un déplacement à Livourne (3-4). Victime d’une lésion musculaire à la jambe droite, il devrait revenir sur les terrains en décembre. Djordjevic semblait pourtant retrouver ses sensations de buteur. Pour l’instant à la 7ème place de Serie B, une chose est sûre, le Chievo aura besoin du serbe si il veut espérer revenir en première division.