Préparation : courte défaite face à Saint-Malo
Préparation : courte défaite face à Saint-Malo
Féminines
Préparation : courte défaite face à Saint-Malo
Au terme d'une semaine de stage de préparation dans le Morbihan, les Nantaises affrontaient ce samedi à Sallertaine (Vendée) l'équipe féminine de Saint-Malo, troisième du dernier exercice de D2.
Olivier Dantas Lima
18 août 2019

Une défaite encourageante. Cet oxymore est très utilisé dans le monde du commentaire sportif, parfois à tort. Mais le match de samedi lui sied parfaitement, notamment après la lourde défaite face aux Stéphanoises 4 jours plus tôt. Tout n'est pas parfait, loin de là, mais le travail commence à porter ses fruits.

Un début de match difficile

Comme face à Saint-Etienne, les Nantaises ont eu du mal à rentrer dans leur match. Raphaëlle Odet prenait la place dans les cages avec, devant elle, Julia Louis-Joseph à gauche, Audrey Lhotellier à droite, Claire Micheneau et Anaïs Messager dans l'axe. Les Malouines se procurent une première grosse occasion dès les premières minutes, à l'aide d'un petit pont bien senti, mais l'attaquante adverse ne peut faire mieux que tirer sur Odet.
Après 10 premières minutes difficiles, les Nantaises ont pu prendre le jeu à leur compte sans toutefois inquiéter l'adversaire. Le milieu composé de Marine Pervier, capitaine, Juliane Gathrat à la récupération et Leïla Peneau en numéro 10, a bien réussi à poser le pied sur le ballon et réaliser les transitions défense-milieu.
C'est au niveau de l'animation offensive que les Nantaises pêchent, à l'image de Peneau encore peu habituée à son poste axial et qui a commis quelques fautes maladroites mais sans conséquence.
Le côté droit a été le plus performant, il a permis d'adresser quelques centres à destination de Claire Guillard. La première occasion nantaise est d'ailleurs partie de ce schéma, mais la buteuse nantaise n'a pas pu rabattre le ballon de la tête.
Quelques minutes plus tard, c'est un lob astucieux qui a failli surprendre la gardienne nantaise qui s'en sort d'une belle claquette.
Enfin, une erreur de dégagement côté gauche met en selle l'attaquante adverse mais le tir est à nouveau arrêté par Odet.
En résumé, la première période fût plutôt dominée par les Nantaises mais les occasions étaient plutôt du côté des Malouines.

Des changements et un but

En deuxième période, c'est l'inverse qui se produit : les Nantaises ont les occasions mais Saint-Malo contrôle le ballon. Les nombreux changements n'ont pas permis d'en apprendre davantage sur les progrès collectifs mais plutôt sur les performances individuelles.
Au quart d'heure de jeu, une combinaison sur le côté gauche lance Julie Pian qui vient défier la gardienne malouine qui détourne le ballon sur Elia Douet. Malheureusement la jeune nantaise n'a pas eu le temps de placer le ballon dans le but vide, la défense bouchant rapidement l'angle.
Vingt minutes avant la fin du match, les Malouines portent le coup fatal. Fikri Samia, décalée sur le côté droit, place son ballon sous la barre transversale. 1-0 pour les visiteuses.
Les Nantaises vont tenter de pousser jusqu'au dernier moment, en vain. Un tir sur la gardienne et un lob malouin contre-son-camp plus tard, les Nantaises sont vaincues pour la deuxième fois de la semaine.

Mutisme offensif

Il est inutile de faire un bilan au terme de ces deux matches. La préparation pèse dans les jambes des joueuses, les recrues s'intègrent petit à petit et le niveau D2 est bien plus fort que la Régionale 1.
On retiendra que la défense peine à trouver ses automatismes quand elle est pressée et que l'animation offensive est le plus gros chantier à venir pour Fétiveau et Delépine.
Une fois que les organismes auront digéré les efforts consentis, le staff pourra installer une équipe titulaire et parfaire les automatismes, notamment entre joueuses offensives.
Le calendrier leur permet de monter en puissance progressivement, il n'y a pas lieu de tirer la sonnette d'alarme du côté de la Jonelière.

Prochain rendez-vous amical : dimanche prochain, le 25 août avec une opposition interne, puis le 31 août face à Toulouse, ancien barragiste de D2F.