Prépa : Pas de vainqueur entre Anderlecht et Nantes (0-0)
Prépa : Pas de vainqueur entre Anderlecht et Nantes (0-0)
L'équipe Première
Prépa : Pas de vainqueur entre Anderlecht et Nantes (0-0)
Changement de rythme pour les jaunes-et-verts ! Après s’être facilement imposés la contre une modeste équipe de troisième division suisse, les nantais voient se présenter un adversaire bien plus coriace : le RSCA Anderlecht, récent 8e de Jupiler Pro League (1ere division belge). En l’absence d’une grande partie du secteur offensif suite au test positif de Marcus Coco au Covid-19, la tâche s’annonçait encore plus difficile pour les canaris….
Elliott Bureau
25 juillet 2020

Contraint par la contamination de Marcus Coco au Coronavirus, Christian Gourcuff a été obligé de bricoler cet après-midi. Victimes collatérales du test positif de leur coéquipier, Ludovic Blas, Kader Bamba, Imran Louza et Samuel Moutoussamy ont également été immobilisés à Nantes. De plus, Nicolas Pallois, capitaine contre Nyon la semaine dernière, était déjà forfait pour cette rencontre. Jean-Charles Casteletto en profite donc pour honorer sa première titularisation. Pedro Chirivella est associé à Abdoulaye Touré dans l’entrejeu. À noter que les 4 attaquants nantais titulaires (Simon, Limbombé, Coulibaly, Emond) ont évolué dans le championnat belge lors des 4 dernières saisons.

Organisés en 4-4-2, les jaunes connaissent un début de match difficile. Bousculée d’entrée de jeu, la défense nantaise est sauvée par Alban Lafont dès la première minute. Petit à petit, les hommes de Christian Gourcuff remontent et se créent de timides premières opportunités. Mais privés d’Imran Louza, les nantais ont toutes les peines du monde à faire circuler le ballon entre la défense et l’attaque. Après 25 minutes plutôt ennuyantes, Anderlecht accélère la cadence. Pris de vitesse sur un centre en force, Andrei Girotto ne peut que repousser le ballon vers le but nantais. Heureusement, Alban Lafont est bien vigilant et sauve les siens d’un arrêt réflexe. À la demi-heure de jeu, Casteletto repousse un centre du bras droit. L’arbitre ne bronche pas, mais en compétition officielle, le FC Nantes aurait été sanctionné d’un penalty. On en restera là pour le premier acte. Anderlecht a dominé dans l’ensemble. Côté jaune, peu de satisfactions hormis la solidité de Girotto et Lafont. Offensivement le couloir droit (Fabio – Limbombé) semble bien fonctionner, mais les hommes de Christian Gourcuff ne sont pas parvenus à se montrer dangereux.

Quelques changements à signaler à la pause. Le côté droit, pourtant satisfaisant, change totalement. Suite à la sortie de Traoré, Fabio se positionne à gauche. Dennis Appiah fait son apparition, tout comme Randal Kolo Muani à la place de Limbombé. Mehdi Abeid entre en lieu et place de Chirivella. Molla Wagué remplace quant-à-lui Andrei Girotto, plutôt à son aise en première période. Contre toute attente, c’est le défenseur malien qui se montre le premier dangereux. De la tête sur un coup franc lointain d’Abeid, Wagué voit sa tête captée par le gardien des violets. Globalement, les nantais vont bien mieux en début de deuxième période. Sur un très bon centre de Fabio, Mehdi Abeid reprend de volée… au-dessus du but belge. À l’heure de jeu, une nouvelle fois sur un coup de pied arrêté de l’international algérien, Randal Kolo Muani voit sa reprise échouer à quelques centimètres du poteau. Les débats s’équilibrent un peu en fin de match. Denis Petric, entré à la place d’Alban Lafont doit même sortir un double arrêt à la 75e minute de jeu. Moses Simon échoue ensuite sur le poteau suite à une belle talonnade de Youan (le jeune nantais était hors jeu). Dans une fin de match plutôt brouillonne, Abdoulaye Touré décoche une lourde frappe, cadrée mais repoussée par le gardien adverse. On en restera là… 0-0 entre Anderlecht et le FC Nantes.

Dans l’ensemble, la deuxième période nantaise a été bien plus intéressante que la première. On retiendra la bonne entrée de Mehdi Abeid, déjà très en vue contre Nyon. Anthony Limbombe, également auteur d’un bon match la semaine dernière, a été intéressant dans le premier acte, mais c’est son remplaçant : Randal Kolo Muani, qui a bien faillit ouvrir le score. Enfin, Alban Lafont et Denis Petric ont montré des signes encourageants de confiance sur leur ligne. En l’absence de 7 joueurs dont 5 titulaires importants, les hommes de Christian Gourcuff ont réalisé une prestation correcte. Reste maintenant à voir ce que cela donnera lorsque le coach breton aura de nouveau son effectif au complet…

 

Composition de départ :

Lafont – Fabio, Girotto, Casteletto, Traoré – Limbombe, Chirivella, Touré, Simon – Coulibaly, Emond.

Entrés en jeu :

Petric, Homawoo, Appiah, Wagué, Mendy, Abeid, Kolo Muani, Ndilu, Youan