OM - FCN, J12 : Malgré Lafont, Nantes touche le fond
OM - FCN, J12 : Malgré Lafont, Nantes touche le fond
L'équipe Première
OM - FCN, J12 : Malgré Lafont, Nantes touche le fond
Le FC Nantes s'est incliné logiquement face à l'OM pour la 12ème journée de Ligue 1 (3-1). Une défaite qui aurait pu être bien plus lourde si Alban Lafont n'avait pas été impérial.
Sylvain Girard
28 novembre 2020

On dit bien souvent dans le foot qu’il s’agit de corriger des petits défauts. À Nantes, il va en falloir corriger un gros : l’entame de match. Comme Christian Gourcuff avait déclaré « honteuse » la première mi-temps face à Lens, on s’attendait donc à une réaction face à un OM sans doute touché par son triste record en Ligue des Champions après sa défaite face à Porto mardi.

Encore une première mi-temps catastrophique

Pourtant, comme face à Lens, à Metz, ou bien d’autres équipes cette saison, le FC Nantes se retrouve en difficulté dès les premières minutes du match. Ou plutôt dès la première minute. Sur un long ballon de Valentin Rongier, Pallois et Castelletto, pas encore bien en jambes, se font surprendre par l’appel de Thauvin qui lobe Lafont malgré une belle sortie (1-0 ; 2ème).

Habitué à monter dans les tours progressivement, le diesel Jaune et Vert semble cette fois bien en panne. Il faudra attendre le quart d’heure de jeu pour voir une première phase intéressante avec un bon décalage pour Louza côté droit mais son centre ne trouve pas preneur. Malgré quelques bonnes phases de jeu, c’est sur coup de pied arrêté que les hommes de Christian Gourcuff semblent les plus dangereux. Sur un corner de Corchia, Touré reprend de la tête et voit son ballon s’écraser sur la barre avant de revenir dans les pieds de Louza. Le milieu nantais reprend de volée mais Mandanda détourne le ballon d’un arrêt réflexe (45+1). Alors qu’on y croyait plus, Blas, dans la même position que Louza en première période voit son tir détourné par Sakai et tromper Mandanda (3-1 ; 72ème).

Lafont a enfilé ses gants de grand gardien

Entre temps, Alban Lafont s’est bien chauffé les gants. En moins de dix minutes, le portier nantais s’est illustré trois fois. D’abord sur une double parade face à Cuisance et Benedetto (7ème), avant de s’illustrer une nouvelle fois en face à face avec l’Argentin trois minutes plus tard. Meilleur joueur côté Jaune et Vert ce soir, Lafont aura évité un naufrage certain dans le premier acte au point d’en payer de son corps.  Sur un contre marseillais, Thauvin décale Payet et se retrouve en face à face avec Lafont qui ne se laisse pas surprendre par son ballon piqué (22ème). Dans l’élan, le milieu de terrain percute le genou du gardien, sans conséquence.

Alban Lafont fini par s’incliner sur la deuxième tentative du Marseillais. Après un bon travail de Cuisance côté droit, Payet reprend plat du pied. Sa frappe croisée vient trouver le petit filet de Lafont, impuissant (2-0 ; 35ème). On notera aussi qu’il était parti du bon côté sur le pénalty de Benedetto (3-0 ; 60ème).

Malgré le léger sursaut d’orgueil après le but de Ludovic Blas, le FC Nantes s’incline sans mérite face à des Marseillais largement au-dessus. Après 12 matchs les joueurs de Christian Gourcuff restent 14èmes de Ligue 1 et pourraient finir la journée à la 16ème place en fonction des résultats de Nîmes et Saint-Etienne.

On a aimé :

- La prestation de Lafont

- L’hommage à Maradona

- La rentrée de Girotto

On n’a pas aimé :

- La première mi-temps 

- La deuxième mi-temps

- Le tir complètement insensé de Fabio en fin de première période