OL - FCN : « Le FC Nantes possède un patrimoine inestimable »
OL - FCN : « Le FC Nantes possède un patrimoine inestimable »
Œil du Supporter
OL - FCN : « Le FC Nantes possède un patrimoine inestimable »
Le FC Nantes se déplace à Lyon ce mercredi. Pour l’occasion retrouvez notre traditionnelle interview d’avant match avec un supporter adverse, aujourd’hui Jonathan, rédacteur en chef de Café du Commerce OL.
Elliott Bureau
23 décembre 2020

Pourrais-tu brièvement te présenter aux lecteurs, ainsi que Café du Commerce OL

Je m’appelle Jonathan, j’ai 25 ans, je suis rédacteur en chef au Café du Commerce OL, média spécialisé sur l’Olympique Lyonnais. Le projet a démarré il y a bientôt 4 ans maintenant. On a la volonté, à travers une ligne éditoriale très libre, de proposer du contenu de fond qu’on ne trouve pas spécialement ailleurs. Aujourd’hui vous pouvez nous suivre sur 3 plateformes majeures : Twitter, le site internet et Twitch.

Pour ma part, je supporte l’OL depuis l’âge de 6 ans, suite à un événement historique pour le club. Mai 2002, 34ème journée : OL - RC Lens. Mon père écoutait le match à la radio, à l’issue de la rencontre je l’ai vu rentrer dans une joie indescriptible. C’est sans doute un peu stéréotypé, mais ça a été le déclencheur de ma passion pour l’OL et le football plus généralement.

 

Lyon est sur une belle série de 14 matchs sans défaites, comment analyses tu ce début de saison ? 

C’est une sensation étrange, on a très mal démarré la saison en concédant notamment beaucoup de matchs nuls. On s’est même demandé si Garcia n’allait pas sauter après le partage des points contre un OM à 10 pendant 70mn. On a ensuite pu se libérer face à des équipes jouant plus haut (Strasbourg, Monaco, etc) et il y a eu une forme de déclic. On avait eu très peu de réussites durant le mois de septembre, avec une efficacité dans la moyenne ensuite, on s’est rappelé que l’effectif avait un immense potentiel, déjà aperçu lors du Final 8. La profondeur de banc couplée à une saison sans Coupe d’Europe est un atout indéniable pour nous.

 

Où vois tu finir l’OL en fin de saison ? La mauvaise forme du PSG vous donne des idées ?

Oui forcément, ça ressemble à une saison de transition pour le PSG. Je pense qu’il faut être lucide sur les qualités de l’effectif de l’OL et arrêter de se cacher, il n’y a pas de honte à avoir de hautes ambitions. Néanmoins il faudra rester vigilant, il y a eu de nombreux rebondissements en seulement 16 journées, nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle crise de confiance ou d’un concurrent qui passe la deuxième...

 

Lyon joue sa première saison sans coupe d’Europe depuis 1997, penses tu que ça peut être bénéfique en championnat ?

Oui je le pense. Ça peut être bénéfique tout court. Je fais partie de ceux qui considèrent qu’il y avait un certain nombre de dysfonctionnements à l’OL sur la politique sportive. L’OL s’est mis à stagner durant plusieurs années sans connaître réellement l’échec. Cela n’a pas poussé à la remise en question.

Je vois cette contre-performance comme une opportunité de réaliser une auto-critique et mieux repartir. Après effectivement, nous pourrons concentrer toutes nos forces sur le championnat.

 

D'un regard extérieur, que penses tu du FC Nantes ?

De façon générale, le FC Nantes fait partie des meubles de la Ligue 1. Ensuite à titre personnel, j’ai beaucoup de respect pour ce qui a été entrepris au club durant les années 90. Entre Suaudeau et Denoueix, le FC Nantes possède un patrimoine inestimable. Ça génère de la peine de voir que le club a totalement tourné cette page depuis l’arrivée de Kita. Je pense qu’il est difficile pour le club d’être ambitieux dans ce contexte alors que les supporters méritent beaucoup mieux.

 

Quel est ton meilleur, mais également ton pire souvenir face à Nantes ?

Mon meilleur souvenir est récent, c’est la victoire 4 à 3 en Coupe de France la saison passée. Rayan Cherki, jeune que je suis depuis quelques années s’est révélé au grand public en délivrant une grande performance, à seulement 16 ans.

Pour le pire, je remonterais à la saison 2008-09. Défaite 2 à 1 à la Beaujoire avec un doublé de Klasnic. La défaite était douloureuse car on était dans une mauvaise passe qui a probablement eu un fort impact dans l’arrêt de la dynastie lyonnaise, et la première saison sans titre de L1 depuis 7 ans.

 

Quels seront pour toi les joueurs à suivre demain ?

Côté Nantais, j’aurais dit Ludovic Blas, mais il sera suspendu. Je pense qu’il faudra faire attention Kolo Muani. Pour l’OL, les hommes en forme sont Paqueta, Toko Ekambi et Kadewere. Vista et vitesse.

 

Comment sens-tu le match de demain ?

J’ai peut être tort, mais je suis plutôt très confiant. Le FC Nantes est sur 7 matchs sans victoire et l’OL reste sur 8 victoires en 10 matchs. Les dynamiques sont diamétralement opposées.

Mais nous sommes dans une période où ça joue tous les 3 jours, les fêtes arrive... Peut-être que ça peut rééquilibrer les débats...