OL - FCN, J-1, Interview d'un groupe de supporters lyonnais
OL - FCN, J-1, Interview d'un groupe de supporters lyonnais
Œil du Supporter
OL - FCN, J-1, Interview d'un groupe de supporters lyonnais
A J-1 de Lyon Nantes, nous vous proposons notre traditionnelle interview de supporters adverses. Aujourd'hui, c'est Coeur de Gone, site d'informations autour de l'Olympique Lyonnais, qui a accepté de répondre à nos questions. Entretien...
Elliott Bureau
27 septembre 2019

Pour commencer, pouvez-vous rapidement nous présenter le projet "Coeur de Gone" ?

Coeur de Gone est un projet né en février 2015, il y a donc bientôt 5 ans, et qui a pour but de traiter l’actualité de l’OL par des supporters de l’OL de tous horizons. En plus de quatre ans d’existence, de nombreux rédacteurs ont eu l’occasion d’écrire sur l’OL, tout en gardant une mauvaise foi lyonnaise assumée. Et puis notre force, ce sont aussi les photos. Grâce à notre photographe, on a toujours de superbes photos des joueurs.

 

La balance des transferts de Lyon est largement positive sur le dernier mercato. Quel est votre avis sur la pré-saison de l'OL ?

Cela fait de très nombreuses années que la balance des transferts de l’OL est positive. C’est le modèle économique qui veut ça, et c’est ce qui permet de rembourser le stade. Après, sportivement, on a perdu cet été Ferland Mendy, Tanguy Ndombele et Nabil Fekir, qu’il est impossible de remplacer correctement. On s’en est toujours sorti malgré les grosses ventes. Notamment grâce à notre centre de formation, même si c’est beaucoup moins le cas depuis quelques années. Florian Maurice déniche aussi de super coups, ce qui permet de nous renforcer sportivement et de faire des grosses plus-values. Mais cette saison, l’effectif est sans aucun doute inférieur à celui de la saison dernière. On peut malgré tout s’en sortir avec un gros collectif, même si ce n’est pas le cas pour le moment. C’est en tout cas le projet de la nouvelle organisation de l’OL : faire de cette équipe un gros collectif et non une somme d’individualités.

 

L'OL a remporté ses deux premières rencontre avant d'enchainer 5 matchs sans victoires depuis début août. Que pensez-vous de cette triste série ?

Les deux premières victoires de la saison sont des leurres. En réalité, les matchs amicaux ont eux mêmes été mauvais, et nos résultats actuels vont dans le même sens. Pourtant, nous ne sommes qu’à 6 points de Paris, et plus raisonnablement à 4 points du podium. Ce qui inquiète le plus, c’est le jeu. C’est le néant total, et on a de moins en moins d’individualités pour sauver cette bouillie collective. Sylvinho pointe souvent la mentalité des joueurs comme responsable des mauvaises performances. Il a sans doute raison, car une équipe forte mentalement n’aurait pas pris le 2e but contre Amiens ou Brest. Mais il a tort d’ériger ça en problème prioritaire. Le vrai problème, c’est le jeu. N’importe quelle équipe plus ou moins rodée peut mettre en grand danger l’OL, dont le jeu, ou ce qu’il en reste, est stéréotypé. Sur ce point, Sylvinho est responsable. Mais visiblement, il n’a aucune solution. À sa décharge, il est arrivé avec une équipe sans aucune force collective. Mais depuis 2 mois, rien ne change. Et comme il n’y a plus les individualités pour cacher le néant collectif, ça se ressent sur les résultats. L’arrivée de Sylvinho sur le banc a suscité un immense espoir, mais il faut bien avouer que pour l’heure, il ne se révèle pas à la hauteur. J’ai cependant tendance à croire que cela peut s’inverser…

 

Concrètement, quels sont les objectifs de l'OL cette saison ?

C’est la qualification en Ligue des Champions. C’est le strict minimum. Une absence de podium serait un échec conséquent. C’est arrivé en 2017. Genesio était resté, mais c’était une erreur. Un club ambitieux ne garde pas son entraîneur après un tel échec. Un club comme l’OL se doit d’être toujours sur le podium. Après, en tant que supporter, on veut gagner des trophées. L’excuse du « Paris est trop fort » n’en est pas une. Bien sûr, on ne gagnera pas la Ligue des Champions, et la Ligue 1 probablement non plus. Mais quand tu vois que la saison dernière, Strasbourg et Rennes nous éliminent à domicile dans les deux coupes nationales, on se dit clairement que quelque chose ne va pas. Juninho est assoiffé de trophées. Les supporters aussi. Une saison vraiment réussie serait une qualification directe en Ligue des Champions sans compter sur le vainqueur de la Ligue Europa, une coupe nationale, et un beau parcours européen.

 

D'un point de vue certainement lointain, quel est votre point de vue syr le FC Nantes ?

Un club stable dans l’élite, avec qui il n’y a pas d’animosité. Le FC Nantes est vu comme un club du ventre mou, mais ce n’est pas péjoratif. C’est un club qui obtiendra très facilement son maintien, mais qui semble trop tendre pour lutter pour l’Europe. On voit aussi le FC Nantes comme un adversaire piège. C’est le genre d’équipe qui embête très souvent l’OL. Mais on voit aussi ce club, et surtout son président, comme très impatient. À chaque fois que l'on affronte Nantes, ou presque, l’entraîneur nantais est différent…

 

Quels sont vos meilleurs et vos pires souvenirs face au FCN ?

La victoire 6-0 à la Beaujoire en 2016 est forcément un bon souvenir. Je me souviens aussi de la victoire 3-1 en 2013, à Gerland, avec notamment un coup-franc de Grenier. En mauvais souvenir, je dirais le dernier déplacement à la Beaujoire, en avril. On perd 2-1, avec un but nantais dans les dernières minutes. On est alors en plein coeur de la crise à l’OL, avec une fronde de la part du public, qui s’est exprimée au stade. Genesio annonce d’ailleurs son départ à la fin de la saison le lendemain de cette défaite à Nantes. Et puis, même si je ne l’ai pas vécue, les Lyonnais les plus nostalgiques m’en voudraient si je ne citais pas la demi-finale de la Coupe de la Ligue 2001, remportée 3-2 à Gerland, et qui permet à l’OL d’aller en finale, puis de remporter un trophée qui ouvrira la voie à la grande époque lyonnaise.

 

Selon vous, quels seront les joueurs à suivre demain ?

7. Il n’y a pas grand monde en forme à l’OL, et puis ce sera trois jours avant la Ligue des Champions, alors difficile d’anticiper le onze de départ. D’autant que Sylvinho réserve souvent des surprises, pas toujours très bonnes. Mais s’ils jouent, je dirais Moussa Dembélé et Jeff Reine-Adélaïde. Ce sont clairement les deux meilleurs lyonnais du début de saison. Un Thiago Mendes en forme peut également être très important au milieu. Et puis un éclair de génie de Memphis… À Nantes, on suivra Moutoussamy, passé par l’OL. Je me rappelle de quelques-uns de ses matchs avec les U19 sous le maillot lyonnais. C’est toujours sympa de voir un jeune passé par Lyon réussir à évoluer en Ligue 1.

 

Comment comptez-vous regarder le match, et quel est votre pronostic ?

8. Vu l’horaire du match, ce sera sans doute en mangeant. Ce n’est pas parce que notre ancien coach est en Chine qu’il faut programmer nos matchs en fonction ! Concernant mon pronostic… J’espère une victoire, car l’OL en a vraiment besoin. Mais vu la forme du FC Nantes, et celle de l’OL, je ne parierais pas là dessus. Objectivement, je dirais 2-2. C’est peut-être même trop optimiste !