Nantes - Brest : Bon...au moins, on n'a pas perdu
Nantes - Brest : Bon...au moins, on n'a pas perdu
L'équipe Première
Nantes - Brest : Bon...au moins, on n'a pas perdu
Bon, j’espère que vous avez pris vos screenshots du classement de la Ligue 1 durant la période où nous étions deuxième, car depuis, il faut avouer que ça va pas fort. Mais, mais, mais, avouez que ça va mieux non ? Et si ! On n’a pas perdu ! Et en ces temps difficiles, on va se contenter quand même du match nul. Mais il faut se l’avouer, on est limités devant, on a du mal derrière, et surtout, on a eu maintes fois la chance de prendre l’avantage définitif.
Tancréde Adnot
23 novembre 2019

Première mi-temps pleine de bonne volonté

Le match débute sur un équilibre assez clair entre les deux formations qui se cherchent, avec peu d’occasions à venir, si ce n’est une frappe au sol trop faible pour Alban Lafont. Mais c’est bien Louza qui va frapper en premier, en touchant la barre du portier brestois. Louza et Gourcuff protestent mais il n’y avait pas corner. A la demi-heure de jeu, alors que le match parait stable, un centre d’Appiah est contré et redescend droit sur Coulibaly qui rate sa tête, mais dont le mollet détourne la balle sur le poteau de Larsonneur L’effet brossé de la balle la fait doucement rouler derrière la ligne, et voilà Nantes qui mène au score ! 1-0…mais paye ton but bizarre…

Brest réagit et se créé des espaces, notamment sur la gauche avec ce centre de Perraud très bien placé et légèrement détourné par Cardona suffisamment pour que Grandsir puisse finir le travail, mais celui-ci échoue à pousser le ballon dans les filets ! Quelques minutes plus tard, la défense nantaise devient brouillonne, bâcle ses relances, et s’expose dangereusement. Heureusement, Charbonnier, à l’entrée de surface, ne sait pas exploiter une balle en or mal sortie à l’entrée de surface.

L’arrêt de la saison ?

Au retour des vestiaires Brest se montre très menaçant, utilisant les couloirs pour placer des centres très difficiles à repousser pour les canaris. Mais ceux-ci jouent en contre et essaye de placer le deuxième but. C’est alors que Coulibaly, sur un centre de Moses Simon, extrêmement bien placé, se démarque parfaitement et peux placer une tête à bout portant ! Mais Larsonneur place sa manche avec une impressionnante rapidité pour détourner la balle au-dessus de sa barre ! Une parade incroyable et particulièrement remarquable, probablement l’un des arrêts de la saison ! Brest retrouve de la confiance et reprend peu à peu le contrôle du match, mais sans parvenir à placer le ballon correctement.

Et c’est finalement Charbonnier qui parvient à trouver une bonne position. Lafont est trop avancé et il y a un espace à exploiter. Charbonnier place bien sa frappe alors qu’il est lancé vers le but ! Mais il écarte trop et frappe le poteau. Quelques secondes plus tard, Touré doit tacler une balle en corner sur un gros retour défensif pour éviter à Charbonnier le luxe d’avoir un but vide devant lui ! Le public pousse et c’est bien Brest qui met à mal ces nantais qui n’arrivent pas à contrôler le ballon.  

Brest martyrise les Nantais

Tout va pour Brest, et Nantes est totalement compressé, mais c’est sur un coup de génie de Cardona que tout change. Celui-ci passe entre deux joueurs nantais et se dirige vers le centre…mais devinez quoi ? Lafont aussi est persuadé que Cardona va centrer et laisse un écart entre lui et son poteau. Cardona lève la tête, et frappe au sol, Lafont plonge en retrait, mais trop tard, c’est déjà derrière la ligne ! 1-1.

Nantes a la possibilité de jouer le pressing lors de la remise en jeu, mais le bloc jaune et vert ne prend pas de risque. Pourtant, Brest joue en deux ou trois touches de balle, mais rate juste un contrôle, une passe… Les rouges récupèrent le ballon si vite qu’il leur suffit de maintenir leur effort. Nantes est fébrile et sauve un nouveau centre in extremis.

Fin de partie étrange

Et pourtant, encore une fois, c’est Simon qui arrive à trouver Coulibaly sur un contre. Le centre est encore une fois parfait, mais le rebond trompe l’avant-centre nantais qui ne peut pousser la balle au fond ! Et Brest repart, comme une machine. Mbock frappe juste au-dessus du but nantais. Cardona parvient à se retrouver seul devant Lafont mais le portier nantais fait une sortie impeccable (Cardona était cependant hors-jeu).

La fin de match est une partie de poker : ça passe ou ça casse. Bamba peut lancer Coulibaly mais préfère dribbler pour frapper : encore Larsonneur. Au tour de Brest avec Autret qui manque de peu d’achever les nantais en croisant trop sa frappe. Appiah qui tente le centre rentrant : Larsonneur encore. Lafont qui se fait contrer sur un dégagement mais parvient à éviter le pire. Bref, il est temps que tout se termine : 1-1 score final.

Bon, la spirale de défaite s’est achevée et Nantes a montré de l’envie mais à cruellement manqué de capacité de finition et Brest peut vraiment être frustré de ne repartir qu’avec un seul point après avoir mis les nantais dans les cordes pendant presque toute la seconde mi-temps. L’essentiel, c’est de ne pas avoir perdu, fin de série, maintenant, il faut repartir du bon pied, surtout que Nantes reste en haut de tableau.