N2: Un bon point de pris
N2: Un bon point de pris
Jeunes
N2: Un bon point de pris
Les hommes de Pierre Aristouy rapportent un bon point de leur périlleux déplacement dans l’Hérault, face à Béziers. Les Nantais ont fait lâcher leur premier point, à domicile, aux Biterrois au terme d’un match cohérent dans son ensemble.
Paul-Emile Moullec
10 octobre 2020

Match nul et vierge pour les Nantais qui se déplaçaient sur la pelouse du leader Béziers, encore en Ligue 2 deux saisons auparavant... en somme, l'un des favoris à la montée en National. Le FC Nantes partage une nouvelle fois les points avec l’adversaire, mais cela reste un bon résultat. Les Jaunes et Verts sont les premiers, cette saison, à rapporter au moins un point du stade de Sauclières, où les Héraultais avaient fait carton plein depuis le début de la saison (quatre victoires en quatre matchs). Avec ce 0-0, les coéquipiers de Walongwa gardent leur cage inviolée pour la première fois de la saison.

Pour ce match, Pierre Aristouy n’avait pas convoqué de joueurs de l’effectif professionnel. Durant la partie, les Nantais ont fait jeu égal avec les Biterrois. La première mi-temps a vu les sudistes se montrer les plus dangereux, avec trois grosses actions dans les dix dernières minutes. L'une d'entre elles finit d'ailleurs sur le poteau de Nassim Badri (44ème). En seconde période, ce sont les Jaunes qui se montrent les plus menaçants. D’abord par l’intermédiaire de Quentin Merlin, qui à l’issue d’un beau mouvement collectif, donne le premier frisson à la défense des coéquipiers de Mehdi Mostefa (ancien pensionnaire de Ligue 1 et international algérien). Puis, avec Yepie Yepie, qui par deux fois (55ème et 71ème) manque de donner l’avantage à son équipe. La fin de match verra l’expulsion du jeune nantais Eneme Bocari (75ème). Malgré l'infériorité numérique, les Nantais, solides défensivement, réussissent à conserver le match nul.

Un point encourageant ramené sur les bords de l’Erdre par les joueurs de Pierre Aristouy. Rivaliser avec une grosse écurie du championnat doit mettre en confiance les joueurs pour la suite de l’épreuve. Victoire obligatoire dans deux semaines face à Chamalières, pour recoller avec le milieu de tableau.