Molla Wagué, la fin des prêts ?
Molla Wagué, la fin des prêts ?
L'équipe Première / Mercato
Molla Wagué, la fin des prêts ?
Formé à Caen, le défenseur central malien s'est engagé cet été avec le FC Nantes pour trois ans contre une somme avoisinant les 2M€. Arrivé en provenance de l'Udinese en Italie, c'est un simple retour aux sources françaises pour celui qui est également passé par l'Espagne et l'Angleterre...
Maxime Thomas
24 juillet 2019

   Né dans le Vernon, Molla Wagué, possédant la double nationalité française et malienne, a passé son enfance en France. Alors au FC Rouen à l'âge de 14 ans, le jeune défenseur est repéré par le SM Caen, qu'il rejoint en 2006. Il y signe son premier contrat professionnel en 2011 à l'occasion de la saison 2011-2012. Le défenseur central remplace un certain Thomas Heurtaux contre Dijon, il effectue alors son premier match professionnel en Ligue 1. Cette même saison, il participe à cinq matches de son équipe, et inscrit même un but contre l'AC Ajaccio.

La saison suivante, le SM Caen est descendu en Ligue 2 mais c'est une vingtaine de matches de championnat que Molla Wague grignotte. Ses performances lui permettent alors d'être sélectionné pour la première fois avec le Mali. Un sentiment de satisfaction alors que le joueur n'a que 21 ans. C'est pratiquement le même constat pour la saison 2013-2014 avec quelques matches de plus. 

L'été 2014, c'est un premier tournant dans sa carrière. Il refuse la proposition de prolongation de contrat de son club formateur et décide de s'engager en Espagne avec Grenade. Mais il ne foulera jamais les pelouses espagnoles. C'est en prêt que le joueur doit montrer ses qualités.

Pendant trois saisons, il est donc prêté à l'Udinese en Italie. Il découvre la Série A, mais ne jouera qu'une quarentaine de matches pendant ces trois années. C'est avec difficulté que le Malien tente de s'imposer mais il n'arrive toujours pas à réaliser une saison complète dans un club. La seule satisfaction qui ressort de ce prêt réside en ses sélections avec le Mali qui s'enchaînent petit à petit. 

En 2016, Molla Wagué s'en va découvrir son quatrième pays. Prêté cette fois-ci à Leicester en Angleterre, son physique aurait pu lui permettre de s'imposer dans un championnat lui correspondant parfaitement. Cependant, de nouvelles difficultés apparaissent. Alors qu'il effectue son premier match avec le club anglais en FA Cup, il est obligé de sortir du terrain suite à une grosse blessure. Cette dernière le met de côté tout le reste de la saison. Il ne mettra plus les pieds sur les terrains de l'autre côté de la Manche. 

Au terme de la saison, Grenade souhaite se séparer du natif de Vernon. L'Udinese, qui avait gardé un oeil sur lui après son départ d'Italie un an plus tôt, décide de lui laisser sa chance. Il s'y engage donc officiellement pendant l'été 2017 en espérant cette fois-ci y gagner sa place de titulaire. C'est une nouvelle désillusion, puisque le joueur jouera à peine trois matches de Série A. Il part en prêt pour la saison 2017-2018 de nouveau en Angleterre, à Watford, où il découvre la Premier League (6 matches de championnats, il y inscrit son premier but).

Une saison après, retour en Italie avec l'objectif de se faire définitivement une place. Mais alors que le joueur participe à toute la préparation de l'Udinese, il ne débute pas la saison. Placé sur le banc, il était trop tard pour trouver un autre club. "On m'avait dit qu'on comptait sur moi, je me suis senti trahi et j'ai eu du mal à le digérer" confiait l'international malien à Foot-Mercato en Janvier 2019. "J'aimerais bien revenir en France, là où tout a commencé. J'ai très envie de revenir ici, proche de ma famille. C'est elle qui m'a fait tenir dans les moments difficiles. Après, si une opportunité anglaise se présente..."

Et il avait vu juste, puisque c'est à Nottingham Forest que Molla Wagué est prêté quelques jours plus tard, en Championship (D2 anglaise.) Il participe à 11 rencontres et inscrit même trois buts. Mais nous sommes toujours loin de voir l'international malien s'illustrer sur une saison complète.

C'est donc avec le Mali, et à l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations, que Molla Wagué a toujours eu l'occasion de se montrer. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a été l'une de pièces maîtresses de la sélection malienne. Auteur de très bonnes prestations, il aurait même pu entrer dans l'équipe type de cette CAN 2019. 

"Au départ, on se demandait s'il allait débuter cette Coupe d'Afrique des Nations. Il a alors participé aux trois matches de poules et a mis tout le monde d'accord" nous informe Mansour Loum, spécialiste du foot africain et co-fondateur de socceravenue.fr.

Ses bonnes performances en sélection cet été sont parvenues aux oreilles des dirigeants nantais. Ils n'ont pas tardé à négocier avec le club italien de l'Udinese qui n'avait pas l'intention de retenir son défenseur central. Après trois jours de tests physiques, et une officialisation qui a beaucoup tardée, le joueur de 28 est désormais nantais. L'occasion pour Mansour Loum de nous donner son avis sur le transfert du franco-malien "Si c'est le Wague de la CAN, ça peut être une bonne recrue pour la Ligue 1. Après, si c'est le gars qu'on voit en perdition en club ces derniers temps, c'est très risqué. Moi, je n'aurais pas pris ce risque. On a trop souvent vu ce profil de joueur bon en sélection et qui fait les montagnes russes en club." 

Le dernier joueur en date détenant ce profil à Nantes, était un certain Kolbeinn Sigthorsson...