Lourde mais enrichissante défaite des Nantaises face à Saint-Etienne
Lourde mais enrichissante défaite des Nantaises face à Saint-Etienne
Féminines
Lourde mais enrichissante défaite des Nantaises face à Saint-Etienne
Pour leur première rencontre amicale de cette période de préparation, les Jaunes et Vertes se sont lourdement inclinées 5-0 face à une solide équipe stéphanoise. Si certains enseignements sont à retenir, pour autant, il n’y a aucune conclusion à tirer de cette large revue d’effectif.
Fabrice Harcouet
15 August 2019

En préambule de leur stage de préparation et de cohésion à Ploufragan (Côtes-d’Armor), les Nantaises affrontaient Saint-Etienne à Saint-Jacut-Les-Pins. Pensionnaires de D2, celles-ci ont bataillé jusqu’à la fin pour accéder à la D1 la saison passée. Un gros test, donc, pour les partenaires de Marine Pervier face à une équipe solide, joueuse, mature physiquement et probablement en avance dans sa préparation.


Composition en 1ère mi-temps : 4-2-3-1
Carré
Boutin, Volard ( Le Moing ), Ou Mahi, Goutard (Louis Joseph)
Gathrat, Pervier (cap.)
Béché, Peneau, Baldé
Guillard


Cueillies à froid dès la 2e minute de jeu, à la suite d’une action initiée par un ballon dans le dos de la défense, les joueuses de Tanguy Fétiveau se montrent fragiles en début de match.
Le second but Stéphanois arrive d’ailleurs très rapidement, à la 7e minute, sur un pénalty concédé par Mélodie Carré.
En difficulté dans le placement défensif, dans les compensations, les Nantaises ont également beaucoup de mal à résister au pressing adverse et ne réussissent que très rarement à conserver le ballon.
Les Stéphanoises semblent en avance physiquement, elles mettent beaucoup plus d’impact et, logiquement, gagnent la majorité des duels.
C’est sans surprise qu’un troisième but est inscrit à la demi-heure de jeu, à la suite d’une belle frappe à l’entrée de la surface de réparation.
Une première période bien compliquée où les Nantaises subissent le jeu et les impacts des joueuses du Forez.



Composition en 2ème mi-temps : 4-4-2
Carré
Lhotellier, Messager (cap.), Micheneau, Allice
Dolain, Le Moing (Volard), Le Moguedec, Louis Joseph (Goutard)
Douet, Pian

Beaucoup de changements sont effectués par Tanguy Fétiveau et son staff pour commencer cette seconde période, mais cela n’empêche pas les joueuses de Saint-Etienne d’inscrire un quatrième but dès la 49e minute de jeu.
Les Nantaises continuent de subir des vagues incessantes, mais par séquences, réussissent à conserver un peu le ballon et à orienter le jeu sur les côtés.
Peu de danger pour la défense stéphanoise, mais les entrées en jeu d’Anaïs Messager et d’Anaële Le Moguedec font du bien. La première, bien que malheureuse dans certaines de ses relances, apporte, comme à l’accoutumée, son jeu de tête, son impact et sa combativité. La seconde, quant à elle, amène technicité et vision du jeu. Elle essaye, avec un peu de déchet, de proposer des solutions et de créer des décalages.
Ca ne suffit pas pour inquiéter Saint-Etienne, mais il y a une véritable amélioration.
Malgré tout, les Stéphanoises continuent d’avoir des occasions, et ajoutent un cinquième but en fin de match à la suite d’un joli tir lobé d’une trentaine de mètres.


Aucune inquiétude à avoir à la suite de ce match, l’issue était même, en quelque sorte, prévisible.
Et peut-être même nécessaire tant il permet de situer la différence entre la R1 et une équipe aguerrie de D2. Maîtrise technique, volume de courses, concentration, résistance au pressing adverse, lecture tactique... l’augmentation de niveau est sensible et les Jaunes et Vertes vont devoir s’adapter et hausser leur niveau de jeu.

 

Prochain test samedi 17 août à 16h à Sallertaine en Vendée face à Saint-Malo (D2.)