L'équipe-type de l'année 2020
L'équipe-type de l'année 2020
L'équipe Première
L'équipe-type de l'année 2020
Sans réelle surprise, l'élection de l'équipe-type du FC Nantes de l'année 2020 par les supporters a donné le même résultat que celui de la rédaction. Retour en détails sur le "meilleur onze" de l'année que vous avez choisi.
Max Drodelot
03 janvier 2021

Le FC Nantes n'a gagné que 5 matchs sur 26 en Ligue 1 lors de l'année 2020. Un chiffre tristement faible. La bonne sixième place acquise à la mi-saison 2019-2020 a vite été gâchée par une phase retour éprouvante. L'équipe a ensuite continué sa lente décomposition lors du premier acte de la saison 2020-2021, qu'elle va probablement terminer aux portes de la zone rouge. Le niveau de jeu a été catastrophique cette année : 29 buts marqués pour 43 encaissés ! Il ne faut donc pas se leurrer, cet article aurait pu très bien se nommer "L'équipe-type des joueurs les moins faibles de l'année". 

 

Gardien : Alban Lafont

En ayant joué 25 matchs de championnat sur 26 possibles en 2020, Lafont fait naturellement partie du onze type de l'année. Après une saison 2019-2020 marquée par plusieurs erreurs et moments d'inattention, l'ancien joueur de la Fiorentina a montré depuis août un peu plus de sérennité. Mais quand on est lâché par sa défense, on ne peut pas tout sauver non plus... Son gardien remplaçant, Denis Petric, a certes fourni une très bonne prestation face au PSG (2-1), mais ce match reste l'unique disputé sur toute l'année. 

 

Latéral droit : Sébastien Corchia

Bien que l'ancien joueur de Séville et d'Alaves ne soit arrivé qu'au mercato estival à Nantes, il a su déjà montrer plus de choses que celui qui est devenu son remplaçant, Dennis Appiah. Si son esprit combatif a amené un peu plus de hargne dans le couloir droit nantais cette saison, cela n'a pas suffit à éviter plusieurs lourds revers comme à Marseille (3-1), face à Strasbourg (0-4) ou plus récemment à Lyon (3-0) et Corchia a lui aussi payé le manque de niveau du collectif nantais. Sa présence dans le onze de l'année montre aussi le faible niveau qu'a proposé Appiah cette année au FC Nantes.

 

Charnière centrale : Pallois – Girotto

Solide lors du début d'exercice 2019-2020, la charnière titulaire a montré peu à peu ses limites en 2020. Le FC Nantes a encaissé en moyenne 1,65 buts par match en Ligue 1 cette année. La fin d'année a été particulièrement éprouvante pour des nantais démotivés et désorganisés défensivement qui ont fini l'année en encaissant 14 buts lors de leurs six derniers matchs. Défenseur numéro trois dans la hiérarchie de Gourcuff, Jean-Charles Castelletto a profité de la méforme du duo habituel afin de gagner en temps de jeu (8 matchs joués sur les 11 dernières journées) mais n'a pas non plus rassuré, notamment lors du naufrage à Marseille. Parti cet été en prêt à Amiens en Ligue 2, Molla Wagué n'a pas non plus proposé d'alternative intéressante. Trop lent et trop souvent mis en difficulté, le défenseur malien n'a pas réussi à s'imposer.

 

Latéral gauche : Fabio

Le choix entre Fabio et Charles Traoré n'a pas été difficile à faire, tant le défenseur malien a signé une année remarquablement mauvaise. Techniquement limité et défensivement trop souvent mis en difficulté, Traoré n'a cessé d'être à la peine. Bien que Fabio ait lui aussi montré ses limites à plusieurs reprises, notamment dans son impact physique, il s'est montré tout de même supérieur à son concurent. 

 

Milieu de terrain : Abeid-Louza

Le jeune prodige nantais sortait, à l'orée de la saison 2020-2021, d'un premier exercice en Ligue 1 très réussi. Mais comme l'ensemble du groupe Jaune-et-Vert, il a sombré depuis la reprise cet été. Expulsé sévèrement face à Nîmes lors de la deuxième journée (2-1), il n'a depuis plus vraiment retrouvé son niveau. Mehdi Abeid, quant à lui, n'a pas vraiment brillé depuis son arrivée à Nantes, hormis lors de la réception du PSG (0-3) où il avait réussi à bien museler l'attaque parisienne, du moins en première mi-temps. Mais là aussi sa prestation est à nuancer car il évoluait en tant que défenseur central et non pas au milieu de terrain. Pour autant, devant l'invisible Chirivella et l'ex-capitaine Touré, dont la tête est ailleurs depuis ses envies de départ (au contraire de sa nonchalance, bien présente à chaque match), le choix est vite acté.

 

Milieu droit : Kader Bamba

Il était l'une des bonnes surprises de l'année 2019-2020. Son explosivité et ses dribbles avaient rapidement attiré l'attention du public nantais. Souvent utilisé par Gourcuff comme « supersub » une fois les défenses adverses fatiguées en fin de match, l'ancien Manceau a marqué 3 buts en 2020 mais a surtout apporté de la fraîcheur dans un secteur offensif ronronnant. Tout le contraire du titulaire habituel, Marcus Coco, qui n'a pas retrouvé son vrai niveau depuis sa rupture à un ligament croisé en août 2019 pour son premier match sous les couleurs nantaises. L'ancien joueur de Guingamp, au club depuis un an et demi, est toujours à la recherche de son premier but Jaune-et-Vert. 

 

Milieu offensif : Ludovic Blas

Le leader technique du FC Nantes s'est montré inconstant sur l'ensemble de l'année. Il faut aussi préciser que faute de profondeur d'effectif, Blas s'est souvent retrouvé à jouer dans une position excentrée, à droite, dans laquelle il est bien moins à l'aise. Il a tout de même montré de bonnes choses et est, avec 5 buts, le meilleur buteur des Canaris de la saison 2020-2021. Impliqué sur pratiquement un but nantais sur trois cette saison, il forme avec son compère d'attaque, Randal Kolo Muani, le principal danger des Jaunes-et-Verts.

 

Milieu gauche : Moses Simon

Meilleur buteur nantais en championnat de la saison 2019-2020 (5 buts), le Nigérian était devenu l'atout offensif incontournable de Gourcuff. Mais depuis le début de saison 2020-2021, l'ailier est méconnaissable. Auteur de deux buts, mais surtout de plusieurs ratés mémorables, Simon est loin de son niveau affiché la saison dernière. Progressivement, il est en train de devenir un des plus gros flops de la saison. Mais son remplaçant, Anthony Limbombe, le plus cher achat de l'histoire du club, fait encore pire en 2020. Constamment blessé, l'ailier belge n'a disputé que 4 matchs  et n'a marqué qu'un seul but, c'était à Marseille le 22 février 2020 (1-3). Cette saison, hors de forme, Limbombe n'a disputé aucun match. Bien trop peu pour pouvoir concurrencer un très faible Simon dans l'équipe-type de l'année. 

 

Avant-centre : Randal Kolo Muani

Alors que Kalifa Coulibaly et Renaud Emond déçoivent fortement à Nantes, Christian Gourcuff décide de lancer le jeune attaquant formé au club au début de la saison 2020-2021. Le natif de Bondy, qui avait signé un très bon prêt à Boulogne lors de la saison précédente, a impressionné sur le devant de l'attaque. Ultra-mobile, rapide et technique, le jeune joueur de 22 ans a déjà fait oublier Coulibaly et Emond à lui seul. Auteur de deux buts depuis le début de saison, on sent qu'il pourrait être bien plus efficace si les autres joueurs offensifs se montraient à son niveau.