Kader Bamba, l'invité surprise
Kader Bamba, l'invité surprise
L'équipe Première
Kader Bamba, l'invité surprise
C’est la surprise de ce début de saison. Arrivé à l’été 2018 pour évoluer en National 2, Abdoul Kader Bamba s’est imposé avec l’équipe première du FC Nantes. Entré en jeu à Pierre Mauroy lors de la première journée de championnat, le natif de Sarcelles a participé à 25 des 27 matchs du club toutes compétitions confondues. À bientôt 26 ans, Kader Bamba intrigue autant qu’il impressionne. Comment un joueur si talentueux a t-il pu se retrouver en 11e division ? Pourquoi sa carrière professionnelle n’a t-elle pas débuté plus tôt ? Nous nous sommes penché de plus prêt sur l’énigmatique nouvel ailier du FC Nantes….
Elliott Bureau
07 février 2020

Il était encore titulaire cette semaine. Contre le Paris Saint-Germain, Kader Bamba dispute son 23 match de Ligue 1 avec le FC Nantes. Depuis le début de saison, il n’en a raté qu’un, contre Angers fin décembre, à cause d’une blessure subie face Strasbourg en Coupe de la Ligue. Cette situation, personne ne l’aurait prédit il y a encore 6 mois, en Août, lorsqu’il apparaissait pour la première fois à l’écran. Ce jour-là, à Lille, Kader Bamba, 25 ans et floqué du numéro 32, fait ses grands débuts chez les professionnels en remplaçant Charles Traoré à la 87e minute. Les supporters les plus assidus du FC Nantes connaissent le garçon. Arrivé du Mans à l’été 2018, il a largement contribué au titre de champion de N2 de l’équipe réserve la saison passée. Mais ce qu’ils n’imaginaient pas, c’est qu’en quelques semaines, il deviendrait l’un des éléments clé de l’attaque nantaise. 

 

Un début de carrière très difficile 

C’est à Toulouse que tout a commencé. Repéré par les recruteurs du TFC, le jeune Bamba intègre le centre de formation en 2006 à l’âge de 12 ans. Chez les violets, son talent lui permet de passer les échelons dans les catégories jeunes, mais très vite, c’est son comportement hors du terrain qui va lui jouer des tours. En 2011, l’ailier de 17 ans est renvoyé pour des raisons méconnues du grand public. Anthony Bancarel, ancien attaquant de Toulouse, Bordeaux ou encore de Caen, est désormais entraineur des U17 du TFC. S’il n’était pas encore en poste lorsque Kader Bamba était au centre de formation, il a accepté de nous expliquer ce qu’il sait des raisons qui ont poussé les dirigeants à exclure l’attaquant nantais. « C’est une accumulation de choses, mais il a manqué de respect envers son entraineur. Ce n’est pas la seule raison qui a motivé cette décision, mais disons que c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ». Quelques minutes plus tard il évoque « un groupe sympa. De ce que l’on m’a dit, il n’y a pas que lui qui posait problème, et ce n’est pas le seul à avoir été exclu à ce moment là ». Malheureusement, l’arrivée Anthony Bancarel dans le staff du TFC est trop récente pour qu’il puisse nous donner plus de détails sur le passage de Kader Bamba dans la ville rose.

 

Exclu du centre de formation de Toulouse, le jeune Bamba, 17 ans, rebondi vite au CS Sedan Ardennes qui évoluait encore en Ligue 2 à ce moment-là. Après une année avec les U19, il intègre l’équipe réserve, en CFA2 (actuelle N3) pour la saison 2012-2013. Malheureusement, l’équipe professionnelle est reléguée en National en fin de saison, et le club doit déposer le bilan. À 19 ans, Kader Bamba se retrouve sans club, et doit retourner vivre chez sa mère dans le Val d’Oise. Il continue le football, dans le club de ses débuts, le Cosmo Taverny... en 1ere division de district, la 11e division nationale. Kader Bamba évoluera 3 ans dans les abîmes du football français, tout en enchainant les petits boulots. Avec l’aide de l’ex-toulousain, le club de Taverny sera promu à deux reprises sur cette période (2013 – 2016).

 

La renaissance au Mans

Après 3 années galère, Kader Bamba retrouve un peu d’espoir début 2017 en signant au Mans en National 3. Florian, fidèle supporter manceau, se rappelle bien de ses débuts… « il est arrivé en janvier 2017. Il a mis un ou deux mois pour avoir une condition physique à peu près correcte. Si mes souvenirs sont bons, il a joué une demi-heure mi-février. On a tout de suite vu que techniquement il avait un potentiel fou, même s’il avait tendance à trop garder le ballon ». Au terme d’une saison pleine, Le Mans monte en National 2. Les performances de Kader Bamba ne passent pas inaperçues, Florian évoque un intérêt d’Orléans pour l’ailier de 23 ans. « À ce moment-là, il souhaite une augmentation de salaire… ça a causé quelques embrouilles avec le président Gomez. Il ne joue pas les premiers mois de la saison. Il me semble qu’il est libéré avant de finalement trouver un accord avec le club… et il revient en octobre ». En National 2, Bamba réalise une bonne saison. Antonin, également grand suiveur du Mans, se rappelle d’un très bon joueur « mais irrégulier ce qui explique qu’il ne soit pas toujours titulaire en National 2. Quand il jouait à son niveau, c’était du régal, tout le monde savait qu’il irait en Ligue 1, malgré son âge assez avancé ». C’est en Coupe de France que Bamba va mettre tout le monde d’accord. Face à Lille en 32e de finale, Le Mans craque vite et concède 2 buts dans le premier quart d’heure, mais parvient à revenir à 2-2 à la 29e minute. Le LOSC s’imposera finalement 4-2, mais Antonin se souvient du match de Bamba… « Il a mis la soupe à toute l’équipe de Lille, c’était incroyable. J’ai rarement vu ça, dès qu’il avait le ballon tout le stade retenait son souffle ». Selon Florian, c’est à ce moment-là qu’il a été repéré par les recruteurs nantais.

Au Mans, personne n’a été vraiment surpris de l’ascension de l’ex-toulousain. Kévin, ancien Community-Manager du club a connu Kader Bamba en dehors des terrains. Il se souvient de « quelqu’un qui bosse énormément avec un caractère bien à lui. Sur le terrain, je me doutais qu’il n’allait pas rester au club très longtemps. Humainement, je n’ai que des bons souvenirs de lui… un garçon souriant et blagueur ». Selon Kévin, le fait que Bamba parvienne à s’imposer en Ligue 1 n’a rien du hasard… « je pense qu’il est resté lui-même. S’il obtient sa place dans le groupe pro, c’est le fruit d’un travail qu’il a mené depuis de nombreuses saisons ». Kader Bamba fait partie des acteurs de la montée du Mans, déjà promu de N3, vers le Championnat National. Mais au terme d’une bonne saison, il quitte la Sarthe pour renforcer l’équipe réserve du FC Nantes en Juin 2018. Une décision jugée surprenante par les supporters manceaux. Florian avoue avoir été « un peu étonné qu'il rejoigne Nantes en N2 sans contrat pro alors que l'on montait en National avec des ambitions… mais finalement il a eu raison ».

 

La patience, à Nantes 

Cinq ans après avoir subi le dépôt de bilan de Sedan, Kader Bamba retrouve le monde professionnel. Certes, il ne signe pas un contrat pro, mais il vient garnir l’équipe réserve du FC Nantes. Il contribue grandement au titre de champion de N2 obtenu par les hommes de Pierre Aristouy avec un bilan de 10 réalisations en 23 matchs. Face à Mantes en fin de saison, il marque l’unique but de la rencontre qui permet aux nantais d’assurer leur première place. Ses performances lui permettent d’intégrer le groupe retenu par Vahid Halilhodzic de temps en temps, mais Bamba devra attendre la pré-saison 2019-2020 pour obtenir du temps de jeu en équipe première. Cet été, après avoir signé son premier contrat professionnel, il réalise une campagne de matchs amicaux très intéressante. Au départ de Vahid, Christian Gourcuff considère son ailier comme un membre de l’équipe première. Convoqué dans le premier groupe de la saison, Kader Bamba va profiter de la grave blessure de Marcus Coco pour être lancé dans le grand bain. Hormis sur le plan de l’émotion, ce moment ne restera pas dans les annales. En 5 minutes, Bamba perd les 3 seuls ballons qu’il a eu l’occasion de toucher, et le FC Nantes s’incline au 2-1 au Stade Pierre Mauroy. Cette déconvenue n’empêche pas Christian Gourcuff de lui redonner sa chance la semaine suivante, à la Beaujoire, contre Marseille. Cette fois-ci, en 16 minutes, l’ailier met tout le monde d’accord. Rapide, technique, imprévisible… il fait tourner la tête des défenseurs marseillais et aurait bien pu faire basculer la rencontre en faveur des nantais. Kader Bamba s’est fait une place dans la hiérarchie du FCN.

La semaine suivante, il est titulaire contre Amiens et confirme sa bonne entrée contre l’OM. Il dispute ensuite l’intégralité du match contre Montpellier avant de retrouver le banc. Christian Gourcuff le considère vite comme un joker de luxe, capable de mettre à mal une défense déjà bien entamée par les crochets de Moses Simon et Ludovic Blas. En Octobre, il entre en jeu contre Nice et délivre une superbe passe décisive pour le nigérian… but qui permet aux nantais de prendre la deuxième place du championnat. Au final, depuis Août, Kader Bamba n’a raté que deux matchs toutes compétitions confondues : contre Angers fin 2019, et à Bayonne début 2020. Sur ses 25 apparitions, Bamba est apparu 12 fois dans le onze de départ. Son statut de joker lui convient parfaitement pour le moment, mais pour prétendre à mieux, il doit améliorer son rendement. Sa technique et sa vitesse lui permettent de faire des différences, mais il n’a toujours pas inscrit le moindre but et n’a délivré qu’une seule passe décisive cette saison. Si Kader Bamba veut s’installer dans le onze titulaire et laisser derrière lui son étiquette d’invité surprise, il sait exactement dans quel domaine il doit progresser : l’efficacité.