FCN - OGCN : A force de persévérance...
FCN - OGCN : A force de persévérance...
L'équipe Première
FCN - OGCN : A force de persévérance...
En position de force et dans une dynamique positive, les nantais avaient l'occasion de confirmer son rang hier soir devant son public. Malgré une partie qui fut bien plus complexe que prévue, Nantes est finalement parvenu à venir à bout de braves niçois, alors que notre gardien Alban Lafont termine encore sans but encaissé à la Beaujoire !
Tancréde Adnot
07 octobre 2019

Et une de plus ! Plus rien ne semble arrêter les canaris en ce moment ! Le FC Nantes remporte sa 6e victoire en 7 matchs. Cela faisait longtemps qu'un si beau bilan n'avait pas fait surface chez la Maison jaune. Après Rennes et Lyon, c'est encore une fois par la plus petite des marges que Nantes fait la différence, à 4 minutes de la fin du temps réglementaire. Mais l'essentiel est là ! 

Un pressing d'entrée ! 

Chose assez rarement vue depuis quelques années également, ce sont les nantais qui vont imposer leur rythme et vont installer un pressing très rapidement aux niçois. Notre coach Christian Gourcuff le sait, les sudistes sont eux aussi bien classés et savent que Nantes est difficile à jouer chez lui. Mais ce pressing s'avère très efficace et bloque toute relance propre du côté des niçois. Cependant, cette tactique apporte de bons résultats sur la maîtrise du jeu, et la défense est impeccable, mais tout cela peine à se concrétiser en action devant le but. Certes, après 4 minutes, le débordement sur la gauche de Moses Simon manque de peu de trouver Coulibaly devant le but. Mais il faut attendre la 17e minute pour que Touré se trouve en bonne position de tir à l'entrée de la surface, mais envoie sa frappe au dessus du but. 

Les canaris persévèrent, cherchent les espaces sur les côtés pour de bon débordements, Simon, Blas etc. C'est Blas d'ailleurs qui trouve une tête de Coulibaly, forçant Benitez à s'employer, ou qui tente une frappe elle aussi trop au dessus. Nice, bien que clairement handicapé par le travail collectif de confinement des nantais, parvient à mettre le pied dans les derniers mètres pour stopper les fins d'actions des jaunes et verts. Au poste de numéro 10, Benavente se montre fort disrcret, il est bien entouré par la défense adverse. Certes, l'OGCN parvient parfois à lancer un ou deux contres, mais eux aussi, se heurtent à ce mur dénommé Nicolas Pallois, une fois de plus intraitable dans l'axe. Et quand ça n'est pas Pallois, ce sont Abeid et Touré qui relancent proprement.

Rien ne semble bouger

Au retour des vestiaires, la partie prend de plus en plus l'image de ces matchs ou l'on sent qu' aucune des deux formations ne va réussir à trouver la faille. Nantes continue ses tentatives d'actions construites, et Nice parvient encore et toujours à résister. Le portier adverse, Walter Benitez, récupère sans craintes des balles roulantes perdues, Alban Lafont lui, travaille les relances. Cependant, les niçois se montrent un peu plus entreprenants et parviennent d'ailleurs a obtenir une occasion bien placée à l'occasion d'un centre fort dans l'axe mais proche du but et en hauteur, contraignant Lafont à sortir une parade pour couper le centre. 

Et pourant, encore et encore, Nantes multiplie les tentatives, la circulation de balle, déjà bonne en première mi-temps, devient de plus en plus précise et rapide. Cette circulation de balle, notamment lorsqu'elle passe par Moses Simon, devient de plus en plus menaçante, alors qu'il lance Benavente devant Benitez ! Mais ce dernier est trop juste sur sa maîtrise de balle et le portier niçois s'en saisit. 

It's Moses Simon time !

L' ailier nantais est désormais dans tous les bons coup. S'il ne cherche pas la bonne passe, il tente sa chance. Une frappe, captée par Benitez. Une seconde ! Même résultat. Après 64min, on sent malgré tout que le FC Nantes veut trouver cette faille. Simon, encore lui, parvient à trouver Coulibaly, encore sans succès. L'avant centre nantais cherche la bonne position pour placer une bonne tête, mais encore et encore, un pied, un bon marquage. 

Alors que Patrick Vieira ne semble pas ordonner à ses troupes de changer le cour du match, Christian Gourcuff lui, calcule, réfléchit. Exit Benavente, entrée de Louza, exite Blas, entrée de Bamba. Le temps presse, les arrêts de jeu approchent, il faut trouver une solution.

Et c'est justement Kader Bamba qui va enfin faire le bon débordement ! Lancé correctement, pas trop en profondeur, il fait le grand pont sur Malang Sarr et se retrouve avec de l'espace sur la droite pour lever la tête. L'ailier nantais envoie une balle en douceur dans la surface. La descente arrive, et soudain, c'est Moses Simon qui a trouvé son espace. Profitant de la balle descendante, il place une tête vers le sol : imparable pour Benitez ! A 4 minutes de la fin, Nantes à joué le coup parfaitement ! Le reste de la partie, malgré 6 minutes d'arrêts de jeu, sera une démonstration de maîtrise nantaise. FCN 1-0 OGCN ! 

Les petites infos à retenir

  • Nantes est 2ème de Ligue 1 avec 19 points. Il faut remonter à 2001 pour revoir les canaris demeurer dans le top 2 du championnat de France aussi longtemps.
  • Nantes n'a toujours pas encore encaissé de but à domicile cette saison.
  • Mais d'ailleurs, Nantes est 2e avec seulement 9 buts marqué. Le FCN représente 25% des 1-0 en L1 cette saison.
  • Et si ça ne vous suffit pas, sachez qu'aucune équipe dans l'histoire du championnat de France n'a su être 2e après 9 matchs en ayant marqué si peu de buts. Un record en plus dans notre palmarès.