FCN - MHSC, J-1 : Interview d'un supporter montpelliérain
FCN - MHSC, J-1 : Interview d'un supporter montpelliérain
Œil du Supporter
FCN - MHSC, J-1 : Interview d'un supporter montpelliérain
Un jour avant de recevoir le Montpellier de Michel Der Zakarian à la Beaujoire, La Maison Jaune a rencontré Quentin. Fidèle supporter du MHSC et rédacteur pour le site AllezPaillade.com, le jeune homme de 28 ans nous donne ses impressions sur cette rencontre.
Sylvain Girard
30 August 2019

Est-ce que tu pourrais brièvement te présenter ? Comment tu es devenu fan du MHSC ?

Je m’appelle Quentin, 28 piges et membre du site AllezPaillade.com. Je suis originaire de Carcassonne, à 1h30 de route de Montpellier. Comment je suis devenu fan ? C’est une bonne question. Mes années collège sont marquées par une omniprésence de l’OM chez mes potes et pourtant j’ai réussi à y échapper (OUF !) Premier match à la Mosson dans le ventre de ma mère puis des premiers souvenirs de matches autour de mes dix ans avec mes parents en latérale. Aucune idée de pourquoi ils allaient à Montpellier si ce n’est la proximité et encore, Toulouse est quand même bien plus proche. Puis la véritable passion pour la Paillade est surtout venue durant les années de Ligue 2 (années 2000) où mon frère, de 9 ans mon ainé, m’a régulièrement amené à la Butte durant une période plutôt compliquée. Depuis, c’est abonnement et plusieurs déplacements par saison.

Quel est ton avis sur le début de saison de Montpellier ?

Difficile de se prononcer précisément après seulement 3 matches. Maintenant, nous ne serions pas sérieux en faisant la fine bouche. Si les dirigeants se veulent prudents dans les commentaires, les supporters Pailladins sont remplis d’ambition pour cette saison. 1ère journée face à Rennes, on s’incline à domicile sur un but dans les 5 premières minutes sur CPA (coup de pied arrêté, ndlr.) On court après le score durant toute la rencontre, Delort rate un pénalty, on touche la barre dans les dernières secondes et le goal remplaçant rennais réalise le match parfait. 2ème journée à Bordeaux, on fait le plus dur en marquant les premiers en 1ère mi-temps. Puis en 2nde, les joueurs n’ont plus de jambes, on recule, on prend un but à la con sur une mauvaise appréciation d’Hilton et Souquet, 1-1. On marque de nouveau dans les dernières secondes mais le but est refusé pour hors-jeu après intervention de la VAR. Les glandes…

Enfin réception de Lyon pour la 3ème journée où personne ne voyait Montpellier taper l’ogre lyonnais. Match « parfait » où les Gones n’ont jamais vraiment eu de situations dangereuses. Delort rate de nouveau un pénalty mais Souquet expédie quelques minutes plus tard une sublime frappe dans le but de Lopes. Nous aurions pu marquer en contre à plusieurs reprises mais il est encore nécessaire de régler la mire sur nos phases offensives. Pour résumer, beaucoup de positifs mais aussi de négatifs sur les deux premiers rounds et du tout bon sur le 3ème. On espère à présent que la machine est lancée !

La victoire face à Lyon a du faire du bien, surtout avec un but comme celui de Souquet ?

Un grand bien même. Je ne pense pas que les supporters / joueurs / dirigeants étaient vraiment inquiets en cas de contre-performance. Prendre un point aurait été une belle affaire face à cet adversaire mais comme je l’ai dit plus haut, tout était parfait sur match, du terrain à l’ambiance. On devrait débarquer à la Beaujoire avec un mental d’acier et avec l’envie de continuer sur cette lancée. Il est primordial de bonifier ces trois points pour obtenir un bilan plus que positif des 4 premières journées.

Souquet fait justement partie des recrues de cette année. Comment tu trouves le mercato de Montpellier ?

Sur les départs, nous y étions préparés. Lecomte et Skhiri devaient partir, ils sont partis. Destinations un poil surprenantes pour les deux joueurs d’ailleurs, où on voyait Lecomte prétendre à quand même mieux que l’AS Monaco (par rapport aux résultats de la saison dernière) et pour Skhiri pareil qui a rejoint un promu allemand, Cologne. Bon, le second devrait trouver une ferveur hors norme, un nouvel environnement mais pour le premier… Il n’y a pas de débat ! Monaco a plus d’attrait que le MHSC mais il a tellement répété souhaiter jouer l’Europe « au plus vite » qu’avec le projet mis en place par Laurent Nicollin et son staff, les chances en restant dans l’Hérault n’étaient pas forcément inférieures.

Puis Aguilar, je ne sais qu’en penser. Si Nicollin a évoqué un bon de sortie, lui n’avait jamais réclamé quoi que ce soit et au moment de son départ, personnellement, je me suis senti trahi. Mais bon, pour le moment, les résultats leur donnent tort. On va croiser les doigts pour que ça dure encore 35 journées. J’ai failli oublier Paul Lasne, un vrai guerrier et couteau suisse pour Michel Der Zakarian mais qui de par ce statut, jouait un peu le rôle du bouche trou. Il a filé à Brest pour obtenir plus de temps de jeu.

Pour les arrivées, le recrutement me provoque… Je m’arrête là pour ne pas paraitre vulgaire. Quelle preuve d’ambition. Il n’y a pas la moindre certitude que celui-ci permettra de jouer le haut du tableau mais le MHSC et Laurent Nicollin s’en seront donnés les moyens. Géronimo Rulli dans les barres pour remplacer Lecomte, Arnaud Souquet pour Ruben Aguilar, Jordan Ferri et Téji Savanier pour Skhiri et « apporter du banc »… C’est top !

Si on veut être vraiment exigeant, il manque à cet effectif un 3ème attaquant capable de suppléer le duo Laborde / Delort. Camara est toujours performant dans ses rentrées mais du haut de ses 36 ans (37 en décembre), c’est léger. Petar Skuletic est devenu un héros du club en nous donnant la victoire en Principauté après 32 matches sans s’y imposer. Mais depuis, c’est le calme plat. Il a vraiment eu une période intéressante mais depuis il n’y a plus d’envie. Faut dire qu’avec les 2 titulaires en puissance, le temps de jeu restant est maigre.

Quel regard portes-tu sur le FC Nantes ?

J’ai un petit lien avec le FC Nantes. Outre le fait qu’il soit un club historique ayant un brin marqué ma génération avec les titres des années 2000, étant de Carcassonne, j’ai d’excellents souvenirs de la double confrontation en Coupe de France (toujours dans les années 2000.) « Cuits, cuits, cuits, les Canaris sont cuits… » Alala quelle jeunesse !! A cette occasion, j’avais pu notamment récupérer le short de Landreau à l’aéroport. A 10 ans, ça marque !

Pour la saison actuelle, ça ressemble à un sacré bordel quand même. Même si les résultats obtenus après 3 journées sont corrects à la vue des adversaires affrontés, la gestion de Kita est, ou du moins semble, de pire en pire. Bon évidemment, je suis ça de très loin, je ne vais pas parler de choses que je ne connais pas mais je ne serais pas surpris de vous savoir inquiets. La venue de Gourcuff est en tout cas une bonne chose, le recrutement en l’état sera-t-il pour autant suffisant ?

Et sur La Beaujoire ?

J’ai fait deux fois le déplacement à la Beaujoire. La première en Ligue 2, où on vous prend un point dans les dernières minutes sur un sublime but de Lacombe vous privant de la montée sur cette journée. Puis en 2014, pour une défaite 1-0 avec les premiers matches de Barrios sous nos couleurs et qui avait d’ailleurs raté un but tout fait. De bons souvenirs à chaque fois. Pourtant, ces dernières années, les Ultras Pailladins en déplacement à Nantes n’ont jamais été gâtés par les instances.

Sinon La Beaujoire est un sacré stade, j’ai eu fait un derby contre Rennes également. Je ne vais pas m’embarquer dans une comparaison avec Geoffroy Guichard ou Bollaert. Mais la Tribune Loire fait partie des chaudes ambiances de Ligue 1 même si ça manque à mes yeux de cet aspect « latin » qui nous est si cher dans le sud. Le football français n’oubliera par ailleurs jamais l’hommage rendu à Emiliano Sala. Une sacrée image.

Quel est ton meilleur ou au contraire, ton pire souvenir face au FCN ?

Je n’ai pas vraiment de bon et de mauvais souvenir qui me vient quand je pense au FCN. J’ai forcément en tête le sublime but de Keagan Dolly lors de la saison 2017/2018. Mais pas plus, comme dit précédemment, mes souvenirs sont liés au club de ma ville natale, Carcassonne et ses rencontres de Coupe de France.

MDZ entame sa troisième saison avec le MHSC. A Nantes on le connait bien. Que penses-tu de lui en tant qu'entraîneur ?

Je ne vais pas vous mentir. Quand il est arrivé au club, je n’étais pas forcément des plus emballés. Les premiers matches ont d’ailleurs été compliqués avec un système en 4-4-2 qui ne fonctionnait pas vraiment. Puis il a su remettre les choses dans l’ordre, trouver la bonne tactique et ça l’a très bien fait. Première année très correcte, seconde année, on a longtemps cru à l’Europe malgré un sacré coup de moins bien sur la 2ème partie de saison. On va espérer que la 3ème année soit la bonne ! Aujourd’hui, pas de doute, c’est un excellent entraineur bien que très entêté. On regrette qu’il ne fasse pas plus appel aux jeunes mais visiblement ces derniers ne se donnent pas vraiment les moyens. Mais c’est en train de changer cette saison. A suivre…

Tu le connaissais avant qu'il arrive à Montpellier ?

Oh bah bien sûr que je le connaissais l’animal ! Même si ce n’est pas du tout ma génération, il a passé une dizaine d’années à jouer la Paillade. Puis il a pris la tête de notre équipe réserve avant de venir entrainer chez vous en tant que numéro 1. C’est un homme de la maison MDZ. Je le vois encore fumer sa mige à l’hôtel des joueurs et nous réserver un accueil des plus sympathiques au moment de poser pour une photo alors qu’on avait justement crainte de se faire remballer.

- Comment vas-tu regarder le match ?

Cette fois-ci ce sera en famille, suffisamment rare pour être souligné. Ce qui permettra de gérer au mieux l’après-match sur notre site et d’envoyer du contenu pour nos lecteurs ahah.

Quels sont les joueurs à suivre pour cette rencontre ?

De notre côté, je vois plusieurs joueurs « à suivre ». Rulli qui doit encore faire étalage de son talent après un bon match face à Lyon, Ferri qui ne cesse de surprendre et d’enchainer les excellentes performances (on ne devrait plus tarder à réclamer sa présence en EDF) et Delort qui aura très certainement à cœur de gommer son manque de réussite face à l’OL.

Quel sera le point le plus important tactiquement dans ce match ?

C’est simple, si notre base défensive répond présente comme face à Lyon et ne s’égare pas le temps d’une action comme face à Rennes et Bordeaux, le plus dur sera fait. Offensivement, je n’ai pas le moindre doute sur le talent de nos attaquants. C’est fini le temps où après 15 actions, le score restait vierge. Mais voilà, comme le veut le football sous Der Zak’, soyons avant tout solides défensivement puis allons de l’avant.

Un petit pronostic du coup ?

0-2 (Delort et Ferri pour Montpellier.)