FCN - FCM : "Metz a pris une nouvelle dimension"
FCN - FCM : "Metz a pris une nouvelle dimension"
Œil du Supporter
FCN - FCM : "Metz a pris une nouvelle dimension"
Fini la trêve internationale, et place aux choses sérieuses pour le FC Nantes face à Metz ce week-end. À la veille de la reprise, retrouvez notre traditionnelle interview d'avant match avec un supporter adverse. Aujourd'hui, c'est Yann Souffre qui s'y colle pour le FC Metz.
Elliott Bureau
21 novembre 2020

Pourrais-tu brièvement te présenter aux lecteurs ?

Yann Souffre, supporter du FC Metz depuis les années 80 et compte parodique sur Twitter et Instagram depuis quelques années maintenant. Je fais aussi partie de LetsGoMetz, web-média associatif couvrant l'actualité sportive messine, présent sur Internet, Twitter, Facebook et Instagram.

 

Comment s’est passée le début de saison de Metz, et quel regard portes-tu dessus ?

Le tout début a été compliqué en partie à cause du calendrier (Monaco, Lille, PSG, Marseille en 5 matchs) et frustrant vu le déroulement de ces rencontres. Contre Lille, le PSG et Marseille on prend un but dans les toutes dernières minutes du match alors que l’on semblait solides et capables de faire nettement mieux. Cette impression s’est révélée correcte lorsque l’on a pu enchainer contre des équipes non-européennes. Maintenant notre rythme est très élevé et dans la continuité de la fin du dernier championnat.

 

Après plusieurs années à faire l'ascenseur le FC Metz s'est maintenu l'an dernier. Penses-tu les grenats capables de le refaire cette saison ?

Oui, et je suis beaucoup plus confiant que l’année dernière. L’équipe a une grosse solidité défensive et un bloc très compact (hormis contre Dijon mais il y avait des absents). En plus, on commence à avoir un fond de jeu et des séquences plus qu’intéressantes. L’effectif est assez complet dans l’ensemble et même si la blessure de Niane est un coup dur, on sent que l’équipe est de plus en plus dangereuse. De manière générale, on voit que le club a pris une nouvelle dimension avec le nouveau centre d’entrainement, la rénovation du stade, le club satellite RFC Seraing (Belgique) et le renouvellement de partenariat avec Génération Foot. Le club est mieux structuré et on ne compte plus sur des mercenaires ni des trentenaires pour nous sauver. Le président Serin doit dormir un peu plus tranquillement, d’ailleurs.

 

Après un peu moins de trois mois de compétition, quel bilan tires-tu du mercato ?

Correct. On a travaillé très tôt sur le marché pour renforcer et garder l’ossature de l’année dernière (N’doram). De plus, on a su garder des éléments clés qui semblaient être sollicités (Maïga, Centonze, Boye). Le départ de Diallo à Strasbourg pour 10M€ a fait beaucoup parler (moi le premier) mais l’émergence de Niane nous a vite rassuré. Et depuis sa blessure, d’autres encore plus jeunes ont saisi leur chance (Yade, Lamine Gueye). Sans parler de Vagner qui revient petit à petit… donc le bilan est vraiment positif.

 

Quel regard - forcément un peu lointain - portes-tu sur le FC Nantes ?

Déjà, Nantes, pour moi, c’est le maillot rayé Eurest, le jeu en mouvement et le trio Ouedec, Pedros Loko , la balle qui ne retombe plus contre le PSG et la demi contre la Juventus…. Par contre, l’année dernière lors de nos confrontations, on avait assisté aux pires rencontres de la saison, je pense. Vous aviez une assise défensive forte et des contres rapides. Cette saison je n’ai pas vu de match de Nantes hormis quelques belles minutes contre le PSG. Au regard de vos résultats seulement, c’est assez difficile de faire un bilan mais ca semble quand même un peu compliqué. J’ai lu récemment qu’Imran Louza n’était pas à son meilleur niveau mais ca ne doit pas être le seul responsable de ça. Sur les 9 premiers matchs, vous avez pris des buts lors de huit rencontres. C’est de l’analyse de PMU mais comme disait un de mes coachs, « Si on n’est pas capable de marquer, faut au moins essayer de pas en prendre mes cons ! ».

 

Quel est ton meilleur, et au contraire ton pire souvenir face à Nantes ?

Des bons souvenirs, j’en ai plusieurs. Allez, je dirais le Metz Nantes (3-2) de 1998 et le but de Frédéric Meyrieu ! Un lob excentré sur Landreau après un corner repoussé. Un bijou. Le pire souvenir pour moi est le pénalty annulé de Nolan Roux. Je suis encore persuadé que Kita avait bien recu le corps arbitral ce jour là….

 

Quels seront pour toi les joueurs à suivre dimanche ?

Du côté messin, pour moi, Boulaya (un vrai magicien), Yade et Gueye (des flèches sénégalaises). Je pense que vous allez être surpris par rapport aux matchs de la saison passée. Du côté de Nantes je dirais Bammou ! Non, je déconne.. Jean-Kévin Augustin qui est pour moi un sacré joueur, je sais pas s’il va jouer dimanche. Et Imran Louza aussi, car on aime bien relancer les joueurs qui tournent mal.…

Ndlr : Imran Louza est suspendu ce week-end.

 

Comment sens-tu le match de samedi ?

Je pense qu’on va vous marcher dessus. Et méchamment…. Heureusement pour vous que la Beaujoire sera vide d’ailleurs. On est en pleine bourre et on n’a quasiment pas d’absent. Bon après c’est un match qui intervient juste après une trêve internationale. C’est votre seule chance ! 

 

Un petit pronostic pour terminer ?

Au vu de mon analyse développée juste au dessus, je penche sur une victoire 1-0 de Metz.