ESOF La Roche-sur-Yon - FC Nantes : un derby sans idées et sans intensité
ESOF La Roche-sur-Yon - FC Nantes : un derby sans idées et sans intensité
Féminines
ESOF La Roche-sur-Yon - FC Nantes : un derby sans idées et sans intensité
On s'attendait à ce que Nantes vienne récupérer les points perdus à la Jonelière une semaine auparavant. On espérait que les Jaune et Verte viennent en conquête pour effacer l'affront du match aller. On imaginait que les Ornaysiennes allaient vouloir poursuivre leur belle série de victoires à domicile. Bref, l'espoir d'un match intense et disputé. Au final, l'intensité se trouvait dans la tempête Léon. Quant aux soucis collectifs, on a les mêmes à la maison.
Olivier Dantas Lima
03 mars 2020

Inutile de faire un grand récit détaillé de ce match tant il n'a pas tenu ses promesses. Les occasions de but ont été quasiment inexistantes, les deux équipes semblant se craindre. Nantes avait besoin de se rassurer défensivement. Les Yonnaises savaient leur adversaire fort hors de sa base et craignaient d'être cueillies à froid.

Dans le XI de départ concocté par Tanguy Fétiveau, des changements attendus et quelques surprises, notamment celle de voir Charline Volard perdre sa place de titulaire et son brassard de capitaine au profit de la buteuse Claire Guillard. Avec le forfait pour blessure d'Anaïs Messager, c'est Hillary Diaz qui occupait le poste de défenseure centrale accompagnée par Claire Micheneau. Au poste de gardienne, la confiance en Derwella Malbo était renouvelée. Sur les postes d'arrières latérales, Audrey Lhotelier, strappée à la cuisse droite et Yvonne Leuko reprenaient leur place.
À la récupération, la précieuse Anaële Le Moguédec combinait avec Juliane Gathrat, remplaçante de Charline Volard. Au poste de numéro 10, c'est Mélany Goutard qui devait distribuer les ballons aux habituelles ailières Fatoumata Baldé, Amandine Béché et à son attaquante de pointe, Claire Guillard.

En 90 minutes, Nantes n'aura eu aucune occasion et L'ESOF La Roche-sur-Yon n'aura eu que quelques situations. Les entrées d'Eloissaint, Jeudy et Peneau à des postes inhabituels n'y changeront rien, l'opposition restera stérile.

Il en faudra beaucoup plus contre le leader isséen après la trêve de deux semaines.

image0-1

 

Les autres matchs

Brest 3 - 0 Bergerac
Issy 3 - 2 Orléans
Montauban 3 - 0 Toulouse
Saint-Malo 4 - 1 Saint-Maur
Albi 0 - 0 Rodez

 

Crédits photos : Gérald Mounard