Dimanche, tous à la Dag !
Dimanche, tous à la Dag !
Interview
Dimanche, tous à la Dag !
C'est l'évènement à ne pas rater à Nantes en ce week-end de trêve internationale ! La Dag' s'élance ce dimanche de la Jonelière direction le Stade de la Beaujoire en l'hommage à Philippe Daguillon. Eliot, le fils du kiné historique du FC Nantes et membre de l'organisation de la course, a accepté de nous accorder un petit entretien...
Elliott Bureau
06 septembre 2019

Comment l’idée vous est venue… quelles sont les prémices du projet ?

L’initiative est venue de plusieurs salariés du club (5 au total) qui se sont réunis quelques semaines après le décès de mon père. Ils ont travaillé ensemble et sont tout simplement devenus amis. Le meilleur moyen de rendre hommage à mon père était d’organiser une course à pied, discipline qu’il adorait pratiquer que ce soit en compétition ou pour la rééducation des joueurs. Ils ont pensé à ça, ils nous en ont parlé et on a trouvé l’initiative géniale. On a créé l’association en Novembre dernier. Le nom – Les amis de la Dag - est apparu comme une évidence. À partir de ce moment-là on s’est vus régulièrement pour créer l’évènement, trouver une date dans le calendrier… ce qui n’était pas évident avec les matchs du FC Nantes le week-end, il fallait faire en fonction de la disponibilité du Stade de la Beaujoire. C’est également une course qui n’est pas affiliée directement au calendrier officiel de la Ligue d’Athlétisme, nous n’aurons d’ailleurs pas de chronométrage officiel donc pas de classement. Enfin voilà il fallait trouver tout ça dans le calendrier, et la date qui correspondait était le 8 septembre.

 

Tout le monde peut participer ?

Oui absolument. Il suffit d’avoir plus de 16 ans et un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition. C’est une formule un peu barbante mais elle est obligatoire. Donc voilà c’est ouvert à tout le monde. Pour des questions pratiques et logistiques, les inscriptions sont ouvertes jusqu’à samedi. La remise des dossards se fait à partir de vendredi et toute la journée de samedi. On devra clôturer les inscriptions à 18h.

 

En plus d’être un hommage à Philippe Daguillon, les fonds récoltés lors de la course seront reversés à la lutte contre le cancer…

C’est exactement ça ! L’association a des frais de fonctionnement, notamment pour les ravitaillements le jour de la course, les lots... une fois que tous ces frais seront couvert, l’ensemble des bénéfices sera reversé à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest qui se situe au centre René Gauducheau à Saint-Herblain. C’est là ou mon père était hospitalisé à la fin de sa maladie. On les a contactés naturellement, ils ont validé l’initiative et ont accepté d’être affiliés à la course. Le but premier était de rendre hommage à mon père qui a donné 33 ans de sa vie au FC Nantes et qui était atteint de cette maladie. Avec cet événement, l’objectif est d’aider à faire avancer la recherche et de dégager un peu d’argent pour cet institut et la lutte contre le cancer. On ne veut surtout pas que ce soit un événement triste, on veut que ça corresponde aux valeurs qui étaient celles de mon père, c’est à dire la joie de vivre, la notion de partage… l’idée est de passer un bon moment tous ensemble.

 

As-tu une petite estimation du nombre de participants ?

Au moment où l’on parle on est à plus de 850 inscrits. C’était un peu dur au début car les autorisations municipales de La Chapelle sur Erdre et de la Mairie de Nantes ont un peu tardé. Nous n’avons pu communiquer sur l’événement qu’à partir de début août alors que tout le monde était en vacances… ce n’était pas forcément évident. Mais là depuis 10 jours les inscriptions ne cessent de croître donc c’est super. Il y aura également plus de 130 bénévoles qui seront présents tout au long du parcours et que je tiens à remercier.

 

Vous avez eu beaucoup de figures du football qui ont apporté leur soutien à l’événement, on pense  notamment à Grégoire Margotton, Bixente Lizarazu, Jean-Claude Suaudeau… on imagine que tu es personnellement touché que ces « grands noms » vous donnent un petit coup de pouce.

Oui bien-sur ! Ce qui est génial c’est que ce sont des choses qui se font naturellement, on a plusieurs anciens joueurs qui font partie de l’association et qui ont fait marcher leur réseau, je pense notamment à Vincent Bracigliano, David Marraud, Loïc Amisse. De mon côté j’ai été bercé dans le foot par mon père donc je connais certains joueurs depuis que je suis enfant. A chaque fois qu’on les a appelés en leur demandant une petite contribution vidéo, on a eu de supers retours, même pour des personnes que je connaissais moins. Pour Bixente Lizarazu et Grégoire Margotton où je suis passé par une amie de la famille qui travaille à TF1. Mon père a eu Bixente en soins en équipe de France espoirs au début de sa carrière… il se souvenait très bien de lui et les deux ont pris le temps de faire cette petite vidéo juste après Téléfoot dimanche dernier. Donc voilà ça s’est fait hyper simplement, on a eu des personnes qui gardaient un très bon souvenir de mon père donc ça fait plaisir… personnellement, ça me rend fier de voir l’image positive qu’il dégageait dans le monde du football.

C’est moi qui me charge de la partie communication de l’événement, j’avais un peu peur quand j’ai publié la vidéo de Valentin Rongier… j’ai hésité à la poster étant donné qu’il venait d’être transféré et que certains le « clashaient » sur les réseaux… mais ça a été très bien reçu. L’événement fédère tout le monde. On a même eu une vidéo de Coco Suaudeau ! Ce n’est pas simple de réussir à faire sortir Coco de sa grotte… (rires)… c’est top ! Je tiens aussi à remercier la Brigade Loire pour son message de soutien la semaine dernière lors du match. Ils ont accepté de nous laisser la belle bâche jaune qu’ils ont sortie dimanche dernier, c’est un super geste.

 

 

Le parcours fait 12 kilomètres, de la Jonelière à la Beaujoire… comment l'avez-vous tracé ?

Ça s’est passé assez naturellement. Lors des premières réunions on a commencé à réfléchir à un parcours qui serait sympathique et symbolique. On a contacté le club et je tiens à remercier la famille Kita qui a donné son aval directement lorsque l’on a présenté le projet. Ils ont été super réceptif et ont tout de suite accepté de nous mettre le stade à disposition. On part de devant la plaine des jeux de la Jonelière, on passe dans les bois où mon père avait l’habitude d’emmener les joueurs pour les réathlétisations, les remises en formes ou les rééducations. On continue ensuite vers le château de la Poterie qui est un beau symbole car c’est là où mes parents se sont mariés. On longe les rives de l’Erdre, on passe par le petit sentier juste à côté du pont de la Jonelière et l’arrivée se fait à l’intérieur du Stade. On fait un premier tour autour de la Beaujoire par l’anneau extérieur et ensuite on entre dans l’enceinte par le tunnel technique entre la Tribune Présidentielle et la Tribune Loire. À l’intérieur, il nous reste un tour de terrain quasiment complet juste derrière les panneaux led… comme si on foulait notre pelouse un jour de match. L’arrivée est située devant le banc de touche à la sortie du tunnel des joueurs,  là où mon père prenait place. C’est symbolique et c’est un clin d’œil du début à la fin donc c’est super d’avoir pu réaliser ce parcours. J’en profite pour remercier également les Mairies de Nantes et de la Chapelle-sur-Erdre qui ont été très accessibles et conciliantes. 

 

La Dag c’est dimanche, départ à 9h, on imagine que ce sera un très bon moment… est-ce que vous envisagez d’en faire un événement annuel ?

Oui, l’objectif - selon le succès que l’on rencontrera dimanche et des commentaires que l’on aura après la course – serait de pérenniser l’événement dans le temps. Ce serait vraiment génial de pouvoir récolter tous les ans quelques fonds pour la lutte contre le cancer.

 

Pour terminer, que dirais-tu à un lecteur qui ne serait pas encore inscrit pour dimanche ? 

Si tu as envie de passer un bon moment, que ce soit avec des potes ou en famille… ils annoncent un beau temps ce dimanche, c’est une course sans pression, il n’y a pas de chronométrage officiel, pas de classement… c’est avant tout un moment de partage, tous ensemble, et tout cela pour une bonne cause. Tout le monde est le bienvenu pour cet événement. Au passage j’en profite pour remercier une nouvelle fois tous ceux qui se sont mobilisés, que ce soit les coureurs, nos bénévoles et nos partenaires. 

 

Parce que le mouvement c'est la vie, l'ensemble de l'équipe de La Maison Jaune apporte son soutien à la Dag' et invite tous ses lecteurs à participer à la course ce dimanche ! Il n'est pas trop tard pour s'inscrire !

Le lien

Photo par Gérald Mounard (@GeraldZeWest) pour La Maison Jaune