Dans le vestiaire, Nantes-Rennes : Le grand retour de Raymond Domenech
L'équipe Première
Dans le vestiaire, Nantes-Rennes : Le grand retour de Raymond Domenech
Max Drodelot | 06/01/2021

Soir de derby bien particulier pour les Nantais qui reçoivent ce soir le Stade Rennais (19h). Raymond Domenech a été nommé il y a une semaine, sous les feux de la critique, nouvel entraîneur du FC Nantes, afin de sauver une équipe nantaise bien moribonde et bien mal embarquée (16ème). Face au rival Rennais à la dynamique opposé (4ème), Domenech signera ce soir son grand retour sur les terrains français.

Le match

Ce soir c'est tout le football français qui aura les yeux rivés sur la Beaujoire. Non pas parce que le dernier derby joué avait marqué les esprits en terminant sur une victoire aussi spectaculaire que désastreuse du Stade Rennais au bout du temps additionnel, mais bien parce qu'un vieux démon du football français fait son grand retour sous les feux des projecteurs. Raymond Domenech, ex-entraîneur à fiasco des Bleus et intronisé mercredi dernier comme nouveau coach du FC Nantes va diriger son premier match ce soir sous ses nouvelles couleurs. Vingt-huit années après sa dernière expérience sur un banc de Ligue 1. A l'époque le FC Nantes ne comptait que six titres de Champion de France. Un monde d'écart. Alors, dans un derby qui a su ces dernières années, plus galvaniser les joueurs rennais que nantais, il est difficile de prévoir l’impact qu’aura Domenech sur son équipe. Première réponse ce soir. 

 

La forme 

Côté nantais : L'ambiance est toujours aussi explosive à Nantes, la forte contestation ne faiblit pas et n'est pas prête de s'arrêter. Du côté du jeu, c'est l'inverse. Il ne se passe plus rien depuis sept matchs. Sept matchs que les Canaris n'ont plus gagné en Ligue 1, pire série en cours actuellement. Avec un rythme de barragiste, non, de lanterne rouge, le FC Nantes inquiète énormément. Au-delà du (très) faible niveau de jeu proposé, ce sont les mentalités qui laissent songeur. Ni réaction d'orgueil, ni combativité n'étaient au programme des derniers mois nantais. De quoi inquiéter, face à des Rennais qui, eux, savent se transcender à chaque derby. 

Côté rennais : Les Rouge-et-Noirs respirent un peu mieux ces derniers temps. Après une période en Ligue 1 compliquée, dûe à l'accumulation des matchs de Ligue des Champions, les hommes de Julien Stéphan sont actuellement 4èmes au classement. Ils restent sur quatre victoires consécutives en championnat. Piteusement éliminés de leur groupe de Champions League avec 1 petit point pris, les Rennais n'ont plus rien à jouer et n'ont qu'un objectif en tête cette saison : se qualifier pour la Ligue des Champions et faire résonner à nouveau la plus belle des musiques au Roazhon Park. Et ça passe par affirmer la suprématie régionale ce soir. 

 

Dernière confrontation

Le dernier derby disputé à la Beaujoire a de quoi rappeler de bons souvenirs aux supporters nantais. Après 14 années sans victoire à domicile face au rival rennais, Abdoulaye Touré avait (enfin) délivré les siens d'une panenka bien osée à un quart d'heure de la fin du match lors d'un soir de septembre 2019. La défaite avait été difficile à avaler pour les Rouge-et-Noirs qui s'étaient vengés de bien cruelle manière au match retour. Dans le froid d'une fin de mois de janvier, et alors que les Nantais, vaillant pendant 90 minutes, menaient 2-1, Bourigeaud au bout du temps additionnel (90'+5) puis Raphinha au bout de celui-ci (90'+7), portaient deux coups de couteau fatals à des Canaris cloués sur place, dépassés et incrédules. Une défaite inacceptable toute aussi historique que honteuse, et qui sera forcément encore dans les têtes nantaises ce soir. 

 

Les groupes

Côté nantais : Pour son premier match à Nantes, Raymond Domenech peut compter sur un groupe quasi-complet. Marcus Coco est toutefois suspendu suite à plusieurs cartons jaunes, dont un obtenu alors qu'il était sur le blanc. Anthony Limbombe est toujours blessé et Jean-Kévin Augustin, plus de trois mois après son arrivée, toujours hors de forme.

Le groupe : Lafont, Petric - Appiah, Basila, Castelletto, Corchia, Fabio, Girotto, Pallois, Traoré - Abeid, Bamba, Blas, Chirivella, Louza, Touré - Coulibaly, Emond, Kolo Muani, Simon. 

La composition probable : Lafont - Corchia, Girotto, Pallois, Traoré - Blas, Touré, Abeid, Louza - Kolo Muani, Coulibaly. 

 

Côté rennais : La trêve a fait du bien chez les voisins Rouge-et-Noirs. Julien Stéphan peut compter sur quatre retours parmi leur longue liste d'indisponibles pour ce 94ème derby de l’Ouest. Alfred Gomis, Brandon Soppy, Jonas Martin et Georginio Rutter font tous leur retour dans le groupe. A l'inverse, Faitout Maouassa, Daniele Rugani, Romain Del Castillo et Sehrou Guirassy, blessés, sont toujours absents. James Lea-Siliki, qui avait crucifié les Canaris à la Beaujoire en égalisant en fin de match en avril 2018 (1-1), ne fera pas non plus le déplacement sur choix de Julien Stéphan

Le groupe : Gomis, Salin - Aguerd, Da Silva, Dalbert, Nyamsi, Soppy, Traoré - Bourigeaud, Camavinga, Grenier, Martin, Nzonzi - Doku, Gboho, Hunou, Rutter, Niang, Tait, Terrier.

La composition probable : Salin - Traoré, Da Silva, Aguerd, Truffert - Grenier, Nzonzi, Bourigeaud - Terrier, Hunou, Doku.