Dans le vestiaire, J7 : Issy Football Féminin – FC Nantes
Dans le vestiaire, J7 : Issy Football Féminin – FC Nantes
Féminines
Dans le vestiaire, J7 : Issy Football Féminin – FC Nantes
Pour son premier déplacement en terres franciliennes lors de la troisième journée de championnat, les Nantaises avaient vaincu la VGA Saint-Maur sur le score de 4-1. Le second, ce dimanche à 15h sur la pelouse du complexe Marcel Bec, face au leader invaincu du groupe A, s’annonce très périlleux. Après un excellent départ, le ciel s’est obscurci dans la cité des Ducs tandis que son adversaire du jour impressionne par sa régularité. Si le contexte du match n’incite pas à l’optimisme, le défi proposé pourrait permettre aux joueuses de Tanguy Fétiveau de se sublimer et de tenter d’être les premières à faire tomber les Isséennes.
Fabrice Harcouet
27 October 2019

Le match :

Les deux défaites à domicile face à Montauban et La Roche-sur-Yon ont fait très mal. On aurait pu assister à un duel au sommet, mais pour les Nantaises, il s’agira plutôt d’éviter de se faire trop distancer au classement. De plus, une victoire permettrait de revenir à seulement un point de l’équipe dirigée par Yacine Guesmia.
Issy est une formation expérimentée et habituée aux joutes de la deuxième division féminine. Elle a même effectué deux saisons dans l’élite assez récemment. Un adversaire redoutable donc, et les joueuses expérimentées de l’effectif nantais devront donner le meilleur exemple afin de soutenir la comparaison.


La forme :

Côté isséen :
Le parcours des chouettes isséennes est pour l’instant un quasi sans faute. Cinq victoires pour un seul match nul concédé à domicile face à Rodez lors de la troisième journée de championnat. Alors, bien sûr, cette rencontre face à Nantes sera le premier vrai sommet les opposant à une équipe située en haut du classement. Les deux derniers succès ont également été très compliqués à obtenir. Une victoire dans les arrêts de jeu face à Saint-Maur puis une autre en étant notamment menées sur la pelouse d’Orléans lors de la précédente journée. Mais sinon, meilleure attaque avec 21 buts marqués, meilleure défense avec seulement quatre encaissés, huit joueuses différentes ont déjà trouvé le chemin des filets, de l’expérience dans toutes les lignes, le collectif des partenaires de Laurie Teinturier est redoutable.

Côté nantais : Les deux dernières défaites à domicile font tâches et assombrissent légèrement le bilan du début de saison. Surtout dans la manière employée et dans ces erreurs récurrentes qui ne sont pour l’instant pas corrigées. Sous pression, les partenaires d’Audrey Lhotelier déjouent, se frustrent et le ballon semble alors leur brûler les pieds, notamment dans les deux zones décisives. La maîtrise technique et la circulation du ballon restent correctes jusqu’au trente derniers mètres, et c’est ensuite que les mauvais choix s’accumulent. Et défensivement, si chacune ne fait pas les efforts nécessaires, la fragilité devient évidente.
Face à une telle opposition, l’accent devra être porté sur le travail collectif, quelque soit l’endroit sur le terrain. Bloc compact, agressivité, compensations, impact physique dans les duels, tout cela devra être appliqué dès le coup d’envoi afin de résister aux assauts adverses. Et ensuite, offensivement, jouer ensemble et non pas chacune dans son coin, lever la tête, rester calme, ne pas forcer le jeu.


Les joueuses nantaises à suivre :

La colonne vertébrale de l’équipe (Mélodie Carré, Anaïs Messager, Marine Arragon Pervier, Claire Guillard) sera primordiale dans la gestion de cette rencontre. Généralement exemplaires, elles devront hausser encore un peu leur niveau de jeu afin de guider au mieux leurs jeunes partenaires.


Le groupe isséen :

Froger, Ralambosoa Ratsarari – Alves Rodrigues, Bayo, Boudaoud, Butel, Debonne, Dhaeyer, Reuland, Thomas – Amani, Janbon, Kaabachi, Mondiri, Pereira, Teinturier – Louis, Thomas, Toumi, Traïkia


Le groupe nantais :

Carré, Malbo – Lhotelier, Messager, Micheneau, Dinglor, Diaz, Manceau, Louis-Joseph – Le Moguedec, Arragon Pervier, Gathrat, Volard, Peneau, Le Moing – Béché, Douet, Goutard, Baldé, Guillard


Les autres rencontres du groupe A :

Saint-Malo – Orléans : 1-2
La Roche – Toulouse
Brest – Saint-Maur
Albi – Bergerac
Montauban – Rodez


Allez Nantes !