Dans le Vestiaire, 32e de finale : la Coupe comme échappatoire pour Nantes ?
L'équipe Première
Dans le Vestiaire, 32e de finale : la Coupe comme échappatoire pour Nantes ?
Pierre Hamon | 10/02/2021

Les Canaris reçoivent le RC Lens pour les 32e de finale de la Coupe de France, cet après-midi (14h45). Ce n'est clairement pas le match le plus important de la saison nantaise, au vu de la situation calamiteuse du club en championnat. Mais cette rencontre pourrait permettre au FC Nantes de relancer une dynamique positive en cas de qualification.

Le match

En Ligue 1, l'écart est grand entre le promu lensois, sixième avec 36 points, qui se bat pour les places européennes et Nantes, barragiste avec 19 points, qui peine à prendre des points depuis trois mois. La Coupe de France peut permettre aux joueurs de Raymond Domenech (qui ne sera pas sur le banc aujourd'hui en raison d'un isolement dû au Covid-19) de se relancer, eux qui sont sur une dynamique de quinze matchs sans victoire. La priorité reste la rencontre de dimanche contre le voisin angevin.

 

La forme

Côté nantais - Semaine après semaine, on se répète sur la forme des Nantais, qui continue d'empirer. Les Canaris n'ont plus gagné un match à domicile depuis un succès contre Brest (3-1), le 18 octobre dernier. Une éternité. Défaits contre Monaco (1-2) fin janvier, les coéquipiers de Randal Kolo Muani ont pris un point à Saint-Étienne alors qu'ils menaient (1-1) et ont logiquement été battus par le leader lillois, sur la pelouse de la Beaujoire (0-2), la semaine dernière.

Côté lensois - Les joueurs de Franck Haise restent sur deux matchs nuls à domicile en Ligue 1 face à Marseille (2-2) et Rennes (0-0), qu'ils auraient pu gagner. Ils sont invaincus lors de leurs trois dernières rencontres à l'extérieur, à Montpellier (2-1), au Vélodrome (1-0) et... à Nantes (1-1).

 

Dernières confrontations

Cette saison, Lensois et Nantais se sont quittés sur deux matchs nuls sur le score de 1-1 partout. Au match aller, Abdoulaye Touré, sur penalty, avait répondu à l'ouverture du score de Gaël Kakuta, le 25 novembre. Mi-janvier, scénario inverse puisqu'Imran Louza avait marqué sur penalty, avant que le même Gaël Kakuta n'égalise à dix minutes du terme sur corner.

 

Les groupes

Côté nantais - Abdoulaye Sylla (2000) et Quentin Merlin (2002) apparaissent pour la première fois dans le groupe de l'équipe première du FC Nantes. Kalifa Coulibaly (cuisse), Fabio (genou), Renaud Emond (cheville), sont blessés. Jean-Kévin Augustin, Charles Traoré, Andrei Girotto n'ont pas été retenus, tandis que Nicolas Pallois fait son retour de suspension.

Le groupe : Lafont, Petric - Appiah, Basila, Castelletto, Corchia, Pallois, Sylla - Bamba, Blas, Chirivella, Coco, Mendy, Merlin, Pereira de Sa, Touré - Kolo Muani, Limbombe, Ndilu, Simon.

Composition probable : Petric - Corchia, Pallois, Basila, Appiah - Blas, Touré, Louza - Coco, Kolo Muani, Limbombe.

 

Côté lensois - Franck Haise a fait appel à un groupe de vingt joueurs. Ignatius Ganago est toujours absent pour cause de blessure. Simon Banza et Massadio Haïdara sont suspendus. Le jeune Ansou Sow (20 ans) est lui convoqué.

Le groupe : Farinez, Leca - Badé, Boura, Clauss, Fortes, Gradit, Medina, Michelin, Sylla - Cahuzac, Doucouré, Fofana, Kakuta, Mauricio, Pereira Da Costa - Jean, Kalimuendo, Sotoca, Sow.

Composition probable : Farinez - Gradit, Bade, Medina - Michelin, Cahuzac, Doucoure, Sylla - Fofana - Kalimuendo, Sotoca.