Coup d'œil sur les anciens Nantais : Valentin Rongier performant pour son retour
Œil du Supporter
Coup d'œil sur les anciens Nantais : Valentin Rongier performant pour son retour
Nelson Thomas | 28/04/2021

Vous les avez adorés, détestés ou même oubliés, plusieurs joueurs passés par les bords de l’Erdre ont défendu les couleurs de leur nouveau club ce week-end. Disséminés un peu partout sur le globe, la Maison Jaune s’est penchée sur cinq d’entre eux.

Deux mois qu’il n’avait plus foulé les pelouses de Ligue 1. Le hasard faisant bien les choses, c’était lors d’un nul de l’OM à la Beaujoire (1-1). Vendredi, à Reims, Valentin Rongier faisait son retour à la compétition. Alors que ses coéquipiers sont menés 1-0, il fait son entrée en jeu à la 40e minute à la place de Kamara blessé. Il assiste dans les minutes qui suivent aux deux premiers buts des Olympiens qui rentrent au vestiaire devant (1-2). Le second acte se révèle bien plus à l’avantage du natif de Mâcon. À la 69e minute, il provoque la faute de Wout Faes qui écope d’un deuxième carton jaune synonyme de rouge. Il ne s’arrête pas là et, à la 76e, il permet à Payet, d’une passe en pivot pied gauche, de s’offrir un doublé. Le score n’évoluera plus (1-3) et les Phocéens (6e) repartent avec 3 points cruciaux dans la course à la cinquième place. Pour son premier match sous Sampaoli, Rongier a démontré toutes ses qualités à l’ancien sélectionneur du Chili.

Nkoudou et Besiktas toujours en tête

Ancien coéquipier du Marseillais, George-Kévin Nkoudou pointe en tête du championnat turc avec Besiktas. Ce week-end, le club stambouliote s’est imposé 3-1 face à Kayserispor. Cette victoire donne aux Aigles Noirs 3 points d’avance sur Fenerbahçe et 6 sur Galatasaray, à cinq journées du terme de la saison. Auteur d’un doublé, le produit de la Jonelière a livré une de ses meilleures prestations depuis son arrivée en Turquie en 2019. Décalé sur la gauche de la surface par Ljajic, il déborde son adversaire avant de tromper Alemdar d’une frappe croisée (13’) et permet aux siens de reprende l’avantage (2-1). Sur son deuxième but, il reprend d’un plat du pied un superbe centre de Ghezzal (65e). Après avoir connu une période compliquée entre 2016 et 2019, l’ailier gauche français s’est parfaitement relancé sur les bords du Bosphore.

Lionel Carole mi-figue mi-raisin

Autre jeune du club qui a vite quitté le cocon, Lionel Carole affrontait dimanche son club formateur à la Meinau. Dominateur face à des Nantais apathiques, les Strasbourgeois ouvrent logiquement la marque à la 43e minute. Sur une superbe « galette » du latéral gauche, Ajorque n’a plus qu’à propulser le ballon au fond des filets d’un coup de tête. Au retour des vestiaires le FCN égalise sur corner par Castelletto (53’) avant de prendre l’avantage grâce à Ludovic Blas (76’). Carole n’est pas exempt de tout reproche sur le but de l’ex-Guingampais. Après une contre-attaque nantaise, il ne tient pas son marquage sur Simon qui a pu délivrer une passe décisive à son partenaire. Match en deux temps pour le numéro 23 qui doit encore assurer son maintien avec Strasbourg.

Vincent Le Goff : objectif maitien

On reste sur le même poste mais direction la Bretagne. Vincent Le Goff accueillait Bordeaux, dimanche, avec Lorient. Le piston gauche de la défense à cinq lorientaise n’a jamais porté le maillot jaune et vert, du moins pas en pro. Formé chez les Canaris, il n’a jamais réussi à intégrer les A. Joueur des Merlus depuis 2014, il est devenu un cadre de cette équipe. Le duel de mal classés a très vite tourné à l’avantage des hommes de Christophe Pélissier et les Girondins n’ont jamais été en mesure de répondre à la bonne prestation des locaux (4-1). Si Le Goff n’est impliqué sur aucun des buts bretons, les Bordelais n’ont jamais été en mesure de stopper ses montées incessantes. Son échec au FC Nantes, les divisions inférieures, le Quimpérois de naissance a vécu des moments difficiles avant de découvrir l’élite. Comme un pied de nez il pourrait valider le maintien avec Lorient au détriment de son club formateur.

Krychowiak double buteur

En Russie, Grzegorz Krychowiak se refait une santé après son passage raté au PSG. Avec le Lokomotiv Moscou, il s’est défait de la lanterne rouge Tambov sur son terrain (2-5). Dans un rôle davantage offensif le Polonais a inscrit un doublé. Sur un centre à ras de terre de Smolov il ouvre le score d’un plat du pied dans le but grand ouvert (40e). Vingt minutes plus tard il est l’auteur du but de la soirée. Servie à l’entrée gauche de la surface il enroule sa frappe et le cuir finit dans la lucarne opposée (1-3). Avec cette victoire les Moscovites peuvent encore espérer remporter le titre, à trois journées de la fin. Il faudrait que le Zénith, qui a six longueurs d’avance, s’écroule. L’ancien milieu nantais décrocherait alors son premier championnat.