Coup d'œil sur les anciens Nantais : Diego Carlos pas au mieux
L'équipe Première
Coup d'œil sur les anciens Nantais : Diego Carlos pas au mieux
Nelson Thomas | 24/03/2021

À jamais dans le cœur des supporters ou partis dans l’indifférence générale, nombre d’anciens Nantais étaient sur le pont ce week-end dans leur championnat. La Maison Jaune se penche sur cinq d’entre eux qui ont connu des fortunes diverses.

La chance justement n'a pas souri à Diego Carlos. S'il est, à juste titre, l'un des défenseurs les plus en vogue de ces derniers mois, son match contre Valladolid ne s’est pas fait l’écho de ce statut. À la 40e minute, au duel de la tête avec Weissman il pousse l’attaquant israélien qui s’écroule dans la surface. Le club, propriété de Ronaldo (le Brésilien) obtient un pénalty, transformé par Fabian Orellana. Cette erreur aurait pu coûter trois points aux Andalous mais après un improbable coup de billard sur corner, le gardien marocain Yassine Bounou arrache l’égalisation. Performance à oublier pour l’ancien roc nantais. Le FC Séville se classe toujours à la quatrième place avec dix points d’avance sur ses poursuivants.

Léo Dubois remplaçant impuissant

Son ex-compère de défense Léo Dubois vient d’être, une nouvelles fois, appelé en équipe de France. Pourtant celui-ci voit son niveau récent remis en cause par les supporters de l’OL. Habituel titulaire dans le couloir droit de la défense lyonnaise, l’ancien capitaine nantais a débuté le choc face au PSG sur le banc. Le choix de Rudi Garcia de lui préférer De Sciglio ne s’est pas révélé payant. À la 52e minute les Rhodaniens étaient menés 4-0 et l’Italien était impliqué sur les deux premiers buts. Rentré peu avant l’heure de jeu, Dubois n’a rien changé à la physionomie du match même si Lyon a réduit la marque par deux fois. Toujours à la lutte pour le titre de champion de France, le club de Jean-Michel Aulas aura besoin d’un Léo Dubois à 100% de ses capacités s’il veut décrocher le Graal en fin de saison.

Filip Djordjevic retrouve le sourire

Pour l’ancien buteur de la Beaujoire, son plein potentiel est derrière lui mais il s’est rappelé ce week-end au bon souvenir de ses exploits nantais. Opposé à Reggina avec son club du Chievo Vérone, Djordjevic a inscrit son quatrième but de la saison. Dans cette opposition de milieu de tableau de Série B, le Serbe a ouvert le score d’un plat du pied placé à la 47e minute. Alors que la victoire leur tendait les bras, les Véronais concédait l’égalisation par l’ancien international argentin German Denis, une minute avant la fin du temps réglementaire. Huitième en championnat le Chievo est, malgré tout, encore en lice pour accrocher les barrages de promotion.

Performance XXL pour Adrien Trébel

Un autre acteur de la remontée en Ligue 1 de 2013 s'est illustré, Adrien Trébel. Blessé une bonne partie de l’année 2021, le milieu a fait son retour, dimanche, comme titulaire d’Anderlecht. Menés très vite 1-0, les Mauves ont profité de l’exclusion d’un joueur de Zulte Waregem pour renverser la situation. Par trois fois Trébel a distillé des caviars remplis de finesse à ses coéquiers (32’, 45+2’, 54’). Les Bruxellois rajouteront un dernier but en fin de partie (89’). Élu homme du match, ils pointent, avec ses coéquipiers, à la 5e place. Ils sont encore en course pour les quatre premières places synonyme de play-offs pour le titre.

Queensy Menig manque la balle de match

Est-ce que vous vous rappelez Queensy Menig ? Mais si, ce joueur recruté par Waldemar Kita à l’Ajax contre 400 000€ et la garantie d’une plus-value à la vente. Ce joueur prêté à droite à gauche et qui n’a jamais porté les couleurs du FC Nantes! Ce joueur qui gagnait environ 30 000€ mais ne jouait même pas avec la réserve! Loin de cet épisode cocasse, il s’est relancé au FC Twente (8 buts en 25 matchs), chez lui aux Pays-Bas. Vendredi, il a d’ailleurs failli être le héros de la rencontre contre Heerenven. La rencontre s’est soldée par un 0-0 mais dans les derniers instants du match, sur un lob bien senti, Menig a déjoué la sortie du gardien. Malheureusement son tir a échoué sur le poteau. Score nul et logique entre ces deux équipes du ventre mou de l’Eredivisie.