Bilan poste par poste. Les défenseurs latéraux : un manque cruel de concurrence pour élever le niveau.
Bilan poste par poste. Les défenseurs latéraux : un manque cruel de concurrence pour élever le niveau.
L'équipe Première
Bilan poste par poste. Les défenseurs latéraux : un manque cruel de concurrence pour élever le niveau.
Troisième opus du bilan poste par poste de cette saison 2019/20. La Maison Jaune s'est penchée sur le cas bien particulier des défenseurs latéraux.
Sylvain Girard
21 juillet 2020

Points faibles : des joueurs pas toujours au niveau

À droite : Pour sa deuxième saison avec les Jaune et Vert, Fabio était logiquement le titulaire indiscutable sur le côté droit de la défense. Expérimenté, le joueur de 30 ans avait plus ou moins séduit lors de l'effectif 2018/19. Mais l'âge n'est pas toujours synonyme de sagesse. En sept matchs, le Brésilien écope de trois cartons jaunes, qui lui valent une suspension d'un match face à Metz (défaite 1-0). Pour son retour contre Monaco, Fabio ne change pas et reçoit un nouveau carton jaune, avant de se blesser plus ou moins tout seul sur le but de Ben Yedder. Résultat, une rupture du tendon rotulien et une fin de saison pour l'ancien Mancunien. Le pire ? C'est qu'il dépannait pour jouer à gauche depuis plusieurs matchs.

Dennis Appiah se retrouve alors avec un boulevard côté droit. Sa seule concurrence n'étant que l'inexpérimenté Percy Prado. Appiah aura fait le travail qu'on attendant de lui, parfois un peu en dessous, parfois bon. N'étant jamais réellement inquiété pour son poste tant que Fabio ne serait pas de retour, difficile pour lui d’élever son niveau réellement. Quant à Percy Prado, il aura fallu que plus personne ne soit disponible à droite - ni même Basila, généralement utilisé en l'absence d'Appiah - pour le voir débuter un match. Manque de chance, sa première titularisation a été face au PSG. Un match un cran au-dessus de son niveau, avant une prestation correcte à Dijon la semaine suivante. Âgé de 24 ans, le franco-péruvien semble être un peu en-dessous du niveau de la Ligue 1. Son contrat n’a d’ailleurs pas été reconduit à l’été 2020.


À gauche : Après le départ de Lucas Lima en Arabie Saoudite, Charles Traoré avait une place de titulaire assurée. Ses performances sérieuses l'an passé nous laissaient plein d'espoir pour la nouvelle saison. Un espoir qui a vite été balayé par les lacunes défensives de l'ancien joueur de Troyes. Trop gentil dans les duels, en retard et laissant pas mal d'espaces dans son dos, Charles Traoré a montré des limites qui n'avaient pas été observées jusqu'alors. Comme Appiah, le latéral n'a pas réellement eu de concurrence à son poste durant la saison. Difficile encore une fois d'élever son niveau de jeu.

En effet, la seule concurrence de Traoré après le départ de Lima n'était que le jeune Wesley Moustache. Le produit de la Jonelière aurait pu avoir du temps de jeu en début de saison, après la pubalgie de Traoré, mais Gourcuff a préféré décaler Fabio à gauche et mettre Appiah sur le flanc droit. La seule apparition de Moustache en Ligue 1 cette saison a été face à Dijon. Titulaire à gauche il sera remplacé à la mi-temps par Homawoo, défenseur central de métier.

 

Points forts : de bonnes phases de jeu et une présence dans les phases offensives

À droite : Malgré les lacunes défensives et techniques de Fabio et Appiah, du positif ressort de cette saison bien spéciale. Mentionnée plus haut, l'agressivité de Fabio est à la fois un défaut et une qualité. Quoi qu'il arrive, on sait que Fabio donnera toujours son maximum pour aider l'équipe, étant même parfois un peu trop généreux. Appiah a montré de belles choses, dont une amélioration dans le jeu, et surtout, aura été à la hauteur du challenge de remplacer Fabio sur une longue durée. 

Quant à Percy Prado, il n'a pas été déméritant face à Dijon, malgré une erreur sur le 3ème but. Il faut dire qu'être au marquage de Mbappé durant 90 minutes une semaine plus tôt l'a forcément mis dans le bain rapidement. On aurait aimé le voir plus, mais Gourcuff et son staff ne semblaient pas plus emballés que ça par le défenseur de 24 ans.

À gauche : Si Traoré n'a pas montré la même qualité de centre que la saison passée, il s'est toutefois amélioré dans certaines phases de jeu offensives. Combinant bien avec son milieu par moment et créant des décalages, le latéral a été parfois performant, mais inconstant. Il reste cependant trop peu décisif sur les centres. Wesley Moustache a eu le mérite de faire ses premiers pas en L1 et c’est toujours un plaisir de voir un produit du centre de formation entrer dans le grand bain. À l’image de Percy Prado, il semble toujours un peu juste, mais prometteur.

 

Verdict

On ne vous apprendra rien en disant que les performances de nos défenseurs latéraux sont à l’image de celle de l’équipe : inconstantes. Entre les blessures, les erreurs individuelles et techniques, les joueurs n'ont pas eu le rendement que l'on attendait d'eux de manière générale. La preuve, une seule passe décisive a été distribuée par un défenseur latéral durant les 28 rencontres de Ligue 1. Il s'agit de celle de Charles Traoré face à Strasbourg. Autant dire qu'il n'y a pas de quoi être réellement fier.

Tactiquement, il y a eu du mieux pour certains grâce à l'arrivée de Gourcuff, mais il va falloir hisser le niveau de jeu global si l'équipe veut bien figurer durant l'exercice 2020/21. 

 

Pour la saison prochaine

On espère avant tout un retour de Fabio après une saison blessé. Aux dernières nouvelles, le Brésilien avait repris l'entraînement avec l'équipe. On souhaiterait un peu (beaucoup ?) plus de renforcement sur les postes concernés. Le manque de profondeur de banc ne permet pas aux joueurs d'élever leur niveau et surtout n'aide pas Christian Gourcuff, qui a dû pas mal bricoler avec les absences. Le but serait de ne pas se retrouver avec une défense comme celle alignée à Dijon

Offensivement, il faudrait avoir un meilleur rendement, technique surtout, pour être plus décisif. Tenter plus de centres et surtout les réussir. Défensivement, être plus attentif sur les ballons dans le dos. À partir de là, on peut espérer de bonnes choses pour l'effectif au complet.