ASC - FCN, J-1 : Interview d'un supporter amiénois
ASC - FCN, J-1 : Interview d'un supporter amiénois
Œil du Supporter
ASC - FCN, J-1 : Interview d'un supporter amiénois
A la veille de la confrontation entre le FC Nantes et l'Amiens SC pour le compte de la 3e journée du championnat de France de Ligue 1, nous sommes allés à la rencontre de Lucas, supporter amiénois depuis toujours.
Elliott Bureau
23 August 2019

Pourrais-tu brièvement te présenter aux lecteurs ?

Je m’appelle Lucas, je suis né à Amiens où je réside encore actuellement. J’ai assisté à mon premier match au Stade de la Licorne à l’âge de 10 ans, en Ligue 2, contre AC Ajaccio. Depuis, j’ai toujours suivi le club de ma ville. Dès que j’ai eu mon permis de conduire j’ai pu m’abonner afin d’assister à tous les matches. Il me semblait normal de suivre l’équipe de ma ville qui véhicule des valeurs dans lesquelles je me retrouve comme le goût de l’effort ou la combativité. Depuis je ne me vois pas lâcher mon club qui m’est si cher.

 

Supporter Amiens n’a pas toujours dû être facile. Le club a notamment connu une longue période en National avant d’obtenir ses promotions en L2, puis en L1 il y a 3 saisons. Maintenant que tu as connu les « joies » de l’Elite, quel regard portes-tu sur ces années « galères » dans les échelons inférieurs ?

Il est vrai que de voir évoluer son club dans ces divisions n’est pas toujours facile... surtout au regard de ses amis et de ses proches qui se demandent où est le plaisir de supporter un club qui joue le National voire le maintien en Ligue 2. Cela aurait pu être lassant pour d’autres personnes mais j’avais mon rituel : aller au stade avec mes amis, passer un bon moment tous ensemble tout en regardant l’équipe de notre ville jouer. C’est ce club qui m’a fait découvrir le foot et qui, pour moi, a éveillé cette passion. Je ne pouvais donc que l’aimer même dans ces divisions. La joie n’est que plus grande quand on regarde en arrière, tout ce temps passé en National ou Ligue 2 dans une enceinte construite pour le haut niveau... mais c’était des étapes nécessaires pour espérer un jour jouer contre « les grands clubs ». Aujourd'hui, nous enchaînons notre troisième saison consécutive en Ligue 1 ce qui est historique pour le club, nous sommes comme sur un nuage et nous remercions le dur travail qui a été effectué par le staff, les joueurs et le club pour atteindre ce niveau.

 

Quel regard portes-tu sur la pré-saison et les 2 premiers matches de championnat d’Amiens ?

Cet été, nous avons changé de coach et il souhaite mettre en place un jeu plus porté vers l’offensive avec un effectif qui était habitué à beaucoup défendre depuis deux saisons... donc forcément depuis la reprise, il a y a beaucoup de déchets techniques ainsi que devant le but. La pré-saison a permis à nos joueurs de voir ce que le coach attendait d’eux. L’effectif a aussi beaucoup tourné donc il est difficile de donner son avis, mais c’est le début d’une période de transition. On a pu voir ça lors du premier match face à Nice où notre équipe a eu peu d’opportunités et a beaucoup perdu de ballons. Les joueurs semblaient perdus sur le terrain et dans leurs choix. Cependant lors du premier match à domicile face à Lille, on a constaté une nette amélioration même s’il reste pas mal de choses à revoir. Cela peut s’expliquer avec le retour de Kakuta qui est le véritable accélérateur de notre jeu. Nous sommes encore en rodage mais j’ai confiance en ce nouveau coach et en son plan de jeu, ainsi qu’au mercato cohérent de la part de notre club.

 

Quelles sont tes attentes, et plus généralement les attentes des supporters amiénois pour la saison à venir ?

Bien sûr, on espère tous le maintien car voir notre club évoluer en Ligue 1 est toujours un plaisir. J’attends de voir notre équipe progresser, voir le nouveau plan de jeu se mettre en place afin de pouvoir assurer ce maintien le plus tôt possible. Ce serait bien que l'on puisse jouer notre jeu sans pression. On pourrait alors, au fur et à mesure, s’installer durablement en ligue 1 et continuer à progresser à notre rythme.

 

Quel est le point de vue - certainement un peu lointain - que tu as sur le FC Nantes ?

Le FCN est un club historique du football français qui depuis quelques saisons peine à retrouver la place qu’il mérite :  le haut de tableau. L’année dernière a été d’autant plus difficile avec l’événement tragique qui est survenu. On a pu aussi assister à une véritable cassure entre les supporters et le président. Le climat dans le club est assez délétère. Mais malgré cela le FCN reste un grand club français qui est connu et reconnu par tout le monde et qui finira bien par remonter la pente pour retrouver sa place.

 

Nantes connaît un début de saison délicat avec un changement d’entraîneur à une semaine de la reprise. D’un point de vue extérieur, penses-tu que Christian Gourcuff peut réussir là où 5 entraîneurs se sont succédés en 3 saisons ?

Je ne pense pas que le changement d’entraîneur pourra arranger la situation. Il faut du temps pour créer une synergie d’équipe donc la situation ne va pas s’arranger en un rien de temps. Pour moi, le mal est bien plus profond... il faudrait jeter un coup d’œil au niveau de la présidence du club.

 

Quel est ton meilleur - et au contraire ton pire - souvenir face au FC Nantes ?

Mon meilleur souvenir contre Nantes, c’est le déplacement de l’année dernière qui était mon premier à la Beaujoire, ce qui m’a permis de découvrir un nouveau stade, une nouvelle ville, une nouvelle ambiance. Le pire... il n’y en a pas vraiment, hormis les défaites mais ça fait partie du jeu. Je ne retiens rien de particulier dans les mauvais souvenirs.

 

Quels seront selon toi les joueurs à suivre demain ?

Du côté d’Amiens, Kakuta a fait un très bon match face à Lille, il se présente comme un moteur offensif de l’attaque. Akolo a aussi proposé des choses intéressantes, notamment face à Nice où il marque juste après sa rentrée en jeu. On attend également un réveil de Monconduit et de Gouano qui sont deux joueurs importants du milieu de terrain et de la défense. On espère les revoir à leur niveau. Du côté Nantes, je ne suis pas trop les matches, mais j'ai de très bons souvenirs de Rongier et également de Louza, ces deux joueurs savent très bien combiner et créer un réel danger dans le camp adverse.

 

Vas-tu assister au match ?

Malheureusement j’ai une formation loin de chez moi. Si les billets de train sont abordables je ferai l’aller-retour, mais dans tous les cas je suivrai mon équipe !

 

Pour terminer, quel est ton pronostic ?

Ça va être un match compliqué, un match physique qui risque de ne se jouer à rien. Je vois une rencontre très serrée avec une victoire de l’ASC 1-0. Allez Amiens !