Abou Ba : L’énigme du mercato nantais
Abou Ba : L’énigme du mercato nantais
L'équipe Première / Mercato
Abou Ba : L’énigme du mercato nantais
S’il est commun que les noms des joueurs convoités par le FC Nantes sortent dans la presse, le sien a totalement dérogé à la règle. Fin juin, le jeune Abou Ba s’est engagé à la surprise générale avec la Maison Jaune, devenant ainsi le 3e renfort officialisé par le club après Denis Appiah et Bridge Ndilu (Alban Lafont le sera quelques heures plus tard). Fort de 42 matchs de Ligue 2 avec Nancy à tout juste 21 ans, le milieu de terrain arrive avec un potentiel évident, mais sans avoir la moindre idée du maillot qu’il portera cette saison… portrait de l’énigme de ce mercato estival.
Elliott Bureau
27 July 2019

Natif de Saint-Dié-des-Vosges, le franco-sénégalais Abou Ba intègre le centre de formation de l’AS Nancy Lorraine en 2011 après un bref passage de 2 ans à l’US Raon l’Etape. A l’aise dans les catégories jeunes, il évolue vite avec l’équipe réserve de l’ASNL avant d’obtenir sa première titularisation en Ligue 2 le 14 Août 2017 contre le Nîmes Olympique. Dans un contexte sportif compliqué et pour sa première saison chez les pros, il s’impose vite comme un homme fort de l’effectif nancéien. Un joueur que Gaëtan (@GTarby), qui l’a côtoyé dans les équipes jeunes du SRD Football (club formateur de Kalidou Koulibaly notamment), a eu la gentillesse de nous décrire : « C'est un milieu avec de l'impact physique, parfois un peu trop. Il est capable de distiller de bonnes passes. Il faut savoir qu'il n'a que 21 ans et qu'il possède une marge de progression importante ».

 

A 19 ans et alors que l’ASNL a flirté avec la zone rouge toute la saison, il est titularisé à 24 reprises en Ligue 2 et inscrit 2 buts (contre Sochaux et Bourg-en-Bresse). Malgré un petit passage à vide entre fin septembre et début décembre, Abou Ba a fait partie des éléments clés du maintien de Nancy en deuxième partie de saison en prenant part à 17 des 20 matchs de championnat disputés en 2018. Des statistiques intéressantes pour un joueur de son âge qui s’est vite retrouvé convoité au mercato estival. En juillet, Ba était même à deux doigts de signer à la Fiorentina. Toscans et lorrains avaient en effet trouvé un accord, mais le transfert a malheureusement capoté suite à une blessure que le jeune milieu de terrain a eu du mal à surmonter. Selon Gaëtan, cette épreuve n’a pas été facile à vivre, et l’enchainement des problèmes physiques n’a pas aidé le principal intéressé à se remettre dans le bain en Ligue 2.

 

            En convalescence pendant toute la préparation, Abou Ba ratera les 4 premières journées de championnat. Après un exercice 2017/2018 déjà cauchemardesque, l’ASNL va débuter la nouvelle saison de la pire des manières. 7 défaites sur les 7 premiers matchs et une place de bon dernier que les nancéiens ne quitteront pas avant la 16e journée. Régulièrement gêné par les blessures et dans un contexte encore plus difficile que la saison précédente, le milieu de terrain verra son temps de jeu baisser petit à petit… jusqu’à quasiment disparaître de l’équipe première en 2019 (seulement 5 apparitions sur la 2 epartie de saison). Le constat est simple, avec 1166 minutes jouées en Ligue 2 la saison dernière contre 2145 il y a deux ans, Ba a presque vu son temps de jeu diminué de moitié en l’espace d’un an. 

 

            Après les déboires sportifs, l’ASNL connaîtra des difficultés financières importantes, au point d’être rétrogradé provisoirement en National 1 par la DNCG. Le club s’est alors vu dans l’obligation de se séparer de ses joueurs les plus « bancable », liste dont faisait partie Abou Ba. L’offre du FC Nantes pour le joueur de 20 ans est alors apparue comme une aubaine dans l’objectif de sauver l’avenir de l’ASNL. La direction n’a donc pas hésité très longtemps avant d’accepter le million d’euros proposé par  le clan Kita… un prix honnête pour un joueur qui affiche un potentiel certain, mais qui a encore tout à prouver au haut niveau. Selon Gaëtan, « Nantes fait un pari, qui peut être gagnant, comme perdant. Pour moi, il est nécessaire qu’il évolue une saison complète de plus en L2 ». Un retour à Nancy en prêt a vite été envisagé par le direction du FCN, mais le joueur a refusé de repartir en Lorraine. Le club cherche donc activement un point de chute pour ce garçon prometteur qui ne semble pas pour autant entrer dans les plans de Vahid. Mais alors que le début de saison approche, Abou Ba ne s’est toujours pas engagé avec un quelconque club malgré les efforts du FCN pour le prêter en deuxième division. Des intérêts belges ont également été évoqués par la presse sans avoir abouti à un accord pour le moment. 

 

            Alors, où jouera le jeune Abou Ba la saison prochaine ? En équipe réserve ? En Ligue 2 ? A l’étranger ? Une chose est sure, ce mystérieux dossier du mercato nantais n’a pas fini de nous surprendre…

 

Crédit Photo : AS Nancy Lorraine (@asnlofficiel)